W comme Wagon de train

Sur la ligne Viareggio – Florence, les trains sont tout neufs, avec de bons sièges individuels (et plus d’espace que dans le TGV, il faut le dire!) et une tablette installée dans le dos du siège devant nous et qu’on peut abaisser (comme dans les avions, mais toujours avec plus d’espace pour les jambes, je le redis).

Mais le top, c’est l’écran qui vous apprend la date, l’heure (exacte, cette fois), la vitesse du train (de zéro à 120 km/h), la température extérieure (déjà 27° à 9.00 h du matin, encore 34° vers 17.00 h) et intérieure (climatisation réglée sur 25° presque chaque fois que j’ai pris un de ces trains, parfois 23), si les toilettes sont libres ou occupées, le prochain arrêt (où et quand), le numéro du train et du compartiment (comme ça vous ne vous perdez pas) et puis aussi très humblement le nombre de minutes de retard qu’a votre train (ça variait entre 5-6 et 10-11 minutes)

Et ça occupe le voyageur qui en oublie sa lecture.

Un commentaire sur « W comme Wagon de train »

  1. ce sont deux dames qui discutent sur le quai d’une gare. Arrive le train. Une dame dit : « Je vais voir dans le wagon de queue s’il y a de nouvelles têtes ». L’autre répond : « Je vais faire l’inverse ».

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s