Adrienne et les cimetières

Grand-mère Adrienne était plutôt superstitieuse.

Je pense à elle en ce Jour des Morts et ce temps de cimetière: voilà bien une chose qu’elle détestait!

Un jour que nous visitions la Normandie, ça ne ratait jamais: à l’approche de chaque village, on finissait bien par longer un cimetière ou voir au loin les toits et les croix de quelques monuments funéraires.

Dat moeten we niet hebben! disait-elle immanquablement.

Ce que je pourrais traduire par: Voilà une chose dont nous n’avons nullement besoin!

Alors on essayait de tourner la chose en rigolade et en vue du cimetière suivant on se tournait vers elle et on lui disait en riant:

Dat moeten we niet hebben!

Mais elle répondait toujours avec le plus grand sérieux:

Neen, dat moeten we niet hebben!

6 commentaires sur « Adrienne et les cimetières »

  1. Voilà une chose dont nous n’avons nullement besoin!
    Profonde réflection à plusieures lectures. Belle leçon de vie au moment juste pour des enfants encore insouciants.
    Moi aussi, j’aurais profondement aimé Adrienne.

    J’aime

  2. C’est étrange, cette façon de voir les choses. Je trouve personnellement l’atmosphère des cimetières plutôt reposante et même bucolique pour certains d’entre eux. Bien sûr, ils ne manquent pas de faire jaillir la pensée de votre propre fin, mais que voulez-vous… c’est la vie !

    J’aime

  3. Je ferais une exception pour l’église (et le cimetière, tout autour) de Varengeville-sur-Mer. Un cimetière marin, comme celui de Sète. Tout dépend du cimetière, mais il y a plus amusant à visiter, c’est certain… C’est aussi affaire de coutumes familiales. Chez nous, on ne visitait pas les cimetières. Pourtant, il y a des membres de ma famille au Dieweg, ce qui est plutôt pas mal. Et il vaut la peine d’être visité, ne fût-ce que pour la tombe d’Isabelle Gatti de Gamond.

    J’aime

  4. Au fait, elle n’a rien d’exceptionnel, le monument est minuscule, mais la personnalité est grande (à mes yeux surtout) – il y a aussi Hergé, au Dieweg, Philippe Hirschorn, un violoniste belge, et quelques monuments art nouveau rares.

    J’aime

  5. euh… Berthoise, je ne crois pas qu’ils soient si différents chez nous… beaucoup de pierre bleue, autrefois, et aujourd’hui peut-être plus de marbre et de granit… et de plus en plus de gens se font incinérer
    merci pour elle, I! ça me fait toujours un grand plaisir que quelqu’un l’apprécie 🙂
    pour du reposant et du bucolique, Walrus, il faut venir visiter un petit cimetière protestant que je vous montrerai si vous le désirez 🙂
    intéressant, Pivoine! hier à paris j’ai eu envie d’aller voir une tombe célèbre (celle de Stendhal) mais finalement je n’y suis pas arrivée
    merci à tous d’avoir fait ces commentaires en mon absence!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s