22 ou l’art de la procrastination

22,ça se passe comme çaphoto 1

22 choses qui favorisent la procrastination et retardent ce fabuleux moment où on aura – même si ce n’est que très brièvement – un bureau tout beau tout propre, si bien rangé qu’on pourrait le montrer aux amies de maman sans lui coller la honte de sa vie… et de l’au-delà :

1.regarder d’un air découragé tout ce bordel et se demander comment on viendra jamais à bout d’un tel chantier

2.en prendre des photos afin de pouvoir réjouir ses lecteurs d’un avant / après

 22,ça se passe comme çaphoto 2

3.trouver des trucs dont on avait complètement oublié l’existence ; les manipuler, les admirer, les tourner et les retourner dans tous les sens

4.buter sur de l’inclassable : je fais quoi de ça ? je le mets où ? ouvrir les armoires et constater qu’elles auraient aussi besoin d’un bon tri

5.aller chercher une boite au garage pour y mettre les vieux papiers ; arrivée là, ne plus savoir ce qu’on était venue y faire ; faire autre chose (casser du petit bois, donner un coup de brosse, arracher des mauvaises herbes qui poussent entre les dalles de l’allée de garage, …)

6.avoir une envie soudaine d’un petit café (d’une pomme, d’un litre de thé, d’une plaquette de chocolat, etc.)

7.faire entrer un chat

8.vérifier les mails

9.lire les blagues d’un calendrier de l’année passée

10.avoir soudainement une idée de billet pour le blog et la noter tout de suite

11.faire entrer le deuxième chat, laisser sortir le premier (etc.)

12.retrouver la liste des choses à faire pendant les vacances de Pâques (passées depuis quatre mois): à l’époque déjà on y avait textuellement noté : « bureau opruimen HAHAHA »

 22,ça se passe comme çaphoto 3

13.tester un tas de stylos pour voir s’ils marchent encore ; en réparer un, en jeter deux

14.lire les nouvelles sur internet, vérifier s’il y a des commentaires chez Adrienne, y répondre

15.guetter le facteur et sortir pour recevoir en mains propres (façon de parler, vu la poussière trouvée dans les vieilles paperasses) une lettre pour annoncer que le coût de l’assurance hospitalisation a augmenté et une publicité pour des prêts hypothécaires avec comme argument que c’est bientôt la rentrée des classes !

16.se décider à classer les petits tas d’extraits de compte dans un classeur (trop petit)

17.retrouver le CD de l’Arpeggiata et l’écouter sur-le-champ ! chanter à tue-tête : « Bisogna morire »

 22,ça se passe comme çaphoto 4

18.trouver une pile AAA ; se demander longuement à quoi elle a bien pu servir… changer trois fois d’avis : je la jette, je ne la jette pas, je la jette…

19.se décider à jeter un vieux magazine (2007) après avoir feuilleté, lu ici et là et fait les mots croisés

20.se dire qu’on a faim et qu’on a une envie de pâtes ; tout laisser tomber pour s’activer en cuisine ; manger à l’aise

21.retrouver une liste de bonnes résolutions prises l’été 2009 ; y lire qu’on ne devrait plus passer tout ce temps à jouer des jeux débiles sur internet (genre spider solitaire) ; commencer tout de suite une partie

22.se dire que ce n’est pââââ bien de rester enfermée toute une journée alors qu’il fait si beau dehors ; aller faire un tour dans les prés et les bois

 22,ça se passe comme çaphoto 5

photo 1: à côté du bureau, tout ce qu’Adrienne a rapporté de l’école le 30 juin parce que là-bas, son bureau, elle est obligée de le vider complètement chaque été

photo 2: ça n’en a pas l’air, mais c’est du désordre bien rangé: le tas de factures payées, le cours d’italien, le cours d’espagnol, le travail de traductrice bénévole

photo 3: ce fouillis, ce sont toutes les idées de billets sur Adrienne

photo 4: les cours de l’an dernier

photo 5: à côté des cours, une partie de la pile de livres que je suis en train de lire

***

Cher Zigmund, si tu passes par ici, j’espère qu’après avoir vu tout ça tu considéreras ta table d’un oeil extrêmement bienveillant
Rigolant

17 commentaires sur « 22 ou l’art de la procrastination »

  1. Eh ben dis-donc ! ça c’est du bazar ! 😀 tout le contraire de chez moi : de la poussière mais tout bien rangé. Bon courage post-procastination mais évite « un litre de thé » tu ne sais peut-être pas où est la serpillière 😀

    J'aime

  2. Bonjour, Adrienne,
    C’est le genre de journée que j’adore que vous nous décrivez là!
    Chez moi, c’est pire, et j’ai entrepris de ranger, bon, allez, j’en parle depuis au moins 3 mois et hier j’ai classé et même jeté quelques papiers!
    On peut savoir ce que vous lisez? Ça me passionne toujours de savoir ce que lisent les autres…
    On devrait s’échanger les titres des livres qui ont changé (ou au moins marqué)notre vie…
    Ne rangez pas trop vite, c’est tellement gai un bureau qui vit!
    Bonne journée!
    lulu

    J'aime

  3. merci de si bien me comprendre, Lulu et d’ajouter une bonne raison de procrastiner 🙂
    je lis Les Gazettes d’Adrienne Monnier, en ce moment (une réédition récente chez Gallimard, collection l’imaginaire), j’en parlerai sûrement un jour ici 😉
    merci et bonne journée!

    J'aime

  4. Trop drôle, chère Adrienne! Tu décris tout à fait une des journées où je décide de mettre de l’ordre. Une ultime étape étant parfois de remettre dans la caisse tout ce que je n’arrive plus à ranger le jour même, en me disant qu » il y en aura déjà un peu moins la prochaine fois;))

    J'aime

  5. Je ne range jamais, je retrouve les choses en fonction de la couche de poussière accumulée. Excepté le jour où, prise d’une illumination subite, la femme de ménage a tout empilé bien proprement, au carré… De quoi je me mêle ? Ne retrouvant plus rien, j’ai dû tout trier et, comble de malheur, je n’avais pas lu ton billet à l’époque ;o)

    J'aime

  6. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, je suis heureux de constater que, finalement, c’est assez zen chez nous, et donc moins drôle à raconter (mais tel n’est pas mon objectif) !
    … « Quoique » eût ajouté Raymond Devos !

    J'aime

  7. Tu vois, là, j’attends que le première couche de vernis sèche. Alors je peux venir te voir sans me dire que je ferais mieux de m’y mettre.
    Je vois très bien le manège que tu as tourné devant ton bureau, je joue dans la même cour que toi.

    J'aime

  8. en effet, Walrus, dans ce beau « désordre », tout est classé par sorte, et je m’y retrouve très bien… par contre une fois « rangé comme il faut », c’est une autre histoire (mais où donc ai-je classé ça? et ça?) … sans compter que c’est précisément ce qu’on aura finalement jeté, après maintes tergiversations, dont on aura besoin dans les jours qui suivent… ahlala 🙂
    quoique, Joe Krapov, voilà le « couac » 😉
    la cour des grandes, j’espère, Berthoise 😉
    je pourrais donc encore m’améliorer, Danalyia?
    tes cours m’intéressent!
    serais-tu encore meilleure que moi, Elisabeth, pour me montrer tant d’indulgence?
    serions-nous une grande famille?
    😉
    merci à tous pour votre soutien moral et bonne fin de journée!

    J'aime

  9. si je devais te montrer mon bureau (en fait j’ai deux tables) tu y trouverais la copie conforme… mais chez nous c’est … je dirai une institution : mon frère avait écrit un jour un numéro de tél. … sur le meuble téléphone… empoussiéré (oui ça allait jusque là) hèlas un peu plus tard, quelqu’un c’est dévoué pour faire le ménage et le numéro a disparu… à son grand mécontentement !
    j’ai du mal à ranger, d’ailleurs dès que je range je ne retrouve plus rien – j’interdis qui que ce soit de toucher le moindre papier – les enfants sont partis, le mari a son « propre » bureau alors qu’on me laisse vivre ! na !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s