I comme ivresse

« On ne boit pas que du thé, dans la Recherche! Quelques grands crus de Bordeaux sont servis à la table des Verdurin, et la consommation de porto favorise parfois les entreprises de séduction du héros, à Balbec. Mais c’est le champagne devenu, à la Belle Époque, le nectar des dîners mondains ou galants (…) qui est la boisson la plus consommée. »

Michel Erman, Les 100 mots de Proust, PUF Que sais-je, 2013, pages 65-66

proust,lecture,littérature

http://www.puf.com/Que_sais-je:Les_100_mots_de_Proust

Alors, alors?

Libiamo!

https://www.youtube.com/watch?v=vWz7Gbalk98

9 commentaires sur « I comme ivresse »

  1. héhé Margotte tu auras vite fait, à peine 127 pages et je suis sûre que tu reconnaîtras tout comme si tu l’avais écrit toi-même 😉
    je propose qu’on écrive une lettre bien sentie à ce monsieur Michel Erman, Walrus 🙂
    la bière aussi, Berthoise, voici: « La consommation euphorique de bière et de cognac est d’abord une recommandation médicale faite au héros pour l’aider à lutter contre ses crises de suffocation. Il s’y livre lors du voyage en train qu’il effectue pour aller à Balbec, afin de mieux supporter les désagréments du trajet. »
    Mais à force de recopier je finirai par avoir des problèmes avec l’éditeur 😉
    merci et bonne soirée à tous!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s