E comme échelle des valeurs

« C’est quoi, le bonheur, pour vous? » demande Madame, qui à l’instar de son coiffeur-philosophe ne craint pas d’aborder les grandes questions existentielles Langue tirée.

Il est d’ailleurs étonnant de constater qu’à cette question-là, Madame n’a jamais dû entendre l’excuse habituelle, « je-n’ai-pas-d’inspiration ». Cette année comme les précédentes, toutes les têtes de 17 ans se penchent sur la feuille et noircissent le papier.

Car c’est aussi cela, être prof, c’est réutiliser avec le même enthousiasme ingénu les mêmes trucs, comme la première fois.

Parce que pour eux, c’est la première fois.

C’est la fin du cours. Ils ont regardé le clip « Funambule » et relu attentivement le texte de la chanson. Ils ont compris l’essentiel: ça parle de trouver son équilibre dans la vie.

http://www.youtube.com/watch?v=pYrN9nxI0gM

Madame ramasse les copies. Le soir, elle refond toutes les réponses (anonymées) en un seul document.

Comme les autres années, le trio de tête, c’est la famille, les amis et l’amour.

Comme les autres années, il y a quelques vraies perles. Une jeune fille qui a perdu son papa écrit: « Il faut avoir connu le malheur pour savoir où est le vrai bonheur. » 

Comme les autres années, Madame est émue.

 

18 commentaires sur « E comme échelle des valeurs »

  1. vous croyez que dès novembre l’énergie reviendra, Mme Chapeau? non non, je crains d’être lessivée tous les soirs jusqu’en juin (l’an dernier déjà aussi…)
    merci de votre gentillesse!
    bien obligé, Walrus, tu imagines que des questions/réponses « oui/non » doivent être soigneusement évitées 😉
    et oui, absolument, je vais leur demander (en préparation à la lecture de poèmes) quelles choses les rendent heureux, ainsi ils verront qu’ils ont de nombreux points communs avec mon copain Voltaire 😉
    merci et bonne soirée à tous!

    J'aime

  2. Et l’équilibre n’est jamais acquis, on ne cesse de s’y exercer. La bascule du temps à cette saison me paraît chaque fois pesante, il faut le temps de s’y habituer. Contre la fatigue, mes deux remèdes, efficaces même à faible dose : aller marcher, me ressourcer.

    J'aime

  3. Tes élèves t’offrent une belle preuve de confiance en se livrant ainsi dans un exercice.
    :o)
    Et la fatigue dont tu parles dans les commentaires, je la connais bien !
    Je viens de recommencer une petite cure de remontant (une vieille recette de grand-mère, un mélange de plantes et de minéraux vendu en pharmacie). C’est un peu dégueu mais ça m’aide pas mal ! Sans ça, je ne sais pas comment j’arriverais à finir l’année.
    Si ça t’intéresse, peut-être est-ce aussi disponible en Belgique ?

    J'aime

  4. hé oui, la marche au grand air est bénéfique, mais je n’en prends pas le temps (je n’en ai plus la force après l’école)
    le thé après l’école, c’était un rituel autrefois, je ne sais pas pourquoi je ne le fais plus depuis que j’ai déménagé!
    je crois que je serais prête à l’avaler, si ça aide, Loulou, même si c’est un peu dégueu 😉
    merci à tous et bonne soirée!

    J'aime

  5. Ce qui est bien c’est que Madame est encore émue !
    Vaste question que le bonheur et sans doute de multiples réponses en fonction de nos attentes.
    Plus jeune, j’attendais toujours trop des autres de l’Amour( avec un grand A).
    Les enfants, c’est merveilleux mais un jour ils s’envolent …
    Finalement j’ai trouvé mon équilibre être heureuse par moi-même !
    Bonne soirée !

    J'aime

  6. je crois que c’est la bonne recette, Marcelle, et je m’y essaie (met vallen en opstaan, dit-on en néerlandais, ce qui veut dire que ça ne réussit pas aussi bien tous les jours ;-))
    merci et bonne soirée!

    J'aime

  7. Alors si tu veux essayer, ça s’appelle RAJOTON plus.
    Mais ça ne se trouve peut-être qu’en Suisse.
    Tu peux aussi me mettre un mail (j’ai une adresse noté à droite sur mon blog) et je t’en envoie ;o) !

    J'aime

  8. Émotion, oh oui, cette jeune, si jeune fille…louvoyer entre malheurs et bonheurs, l’un donnant du sens à l’autre?
    Moi aussi j’aurais adoré t’avoir comme prof….peut-être cette idée largement partagée par tes lecteurs te rendra-t-il un peu d’énergie?
    Bon courage belle dame.

    J'aime

  9. c’est vrai, christw, que cette chanson (à peine découverte) tombait à pic!
    (je ne suis pas branchée sur la chanson française d’aujourd’hui, hélas)
    en tout cas, Colo, c’est très gentil de me le dire et ça me fait vraiment plaisir 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s