F comme flamme de fouet

A la flamme des fouets II           Paul Eluard  

Métal qui nuit, métal de jour, étoile au nid,
Pointe à frayeur, fruit en guenilles, amour rapace,
Porte couteau, souillure vaine, lampe inondée,
Souhait d’amour, fruit de dégoût, glaces prostituées

Bien sûr, bonjour à mon visage !
La lumière y sonne plus clair un grand désir qu’un paysage.
Bien sûr, bonjour à vos harpons,
À vos cris, à vos bonds, à votre ventre qui se cache ! 

J’ai perdu, j’ai gagné, voyez sur quoi je suis monté.

Capitale de la douleur, 1926

 krapov,jeu,poesie,parodie,pastiche

 http://www.ebooksgratuits.org/html/eluard_capitale_de_la_douleur.html

la consigne est ici:
http://krapoveries.canalblog.com/archives/2015/10/03/32720288.html

Au Figaro Francis

Coiffeur de nuit, coiffeur de jour, coiffeur au lit,
Geste à frayeur, regard qui fuit, peigne vorace,
Porte ciseaux, mouture naine, sombre et sans grâce,
Souhait d’amour, fruit de dégoût, grand hallali.

Bien sûr, bonjour à mon visage!
La lumière y sonne plus clair au grand désir qu’un bronzage.
Bien sûr, bonjour à vos miroirs,
A vos coupes, à vos boucles, à vos accoudoirs!

J’ai perdu Francis, j’ai gagné Figaro,
Voyez mes cheveux sur le carreau.

Capital de mon coiffeur, 2015

16 commentaires sur « F comme flamme de fouet »

  1. c’était quoi, cette BD où une (fausse) potion « magique » fait pousser le poil, ce qui permet aux héros de se gausser en enfilant les expressions avec cheveu et poil?
    un Astérix, il me semble…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s