X c’est l’inconnu

Deux fois déjà, Madame a eu un élève dont la maison a brûlé. Quelle que soit l’ampleur de l’incendie, les dégâts causés par les cendres et l’eau sont toujours tels que rien ou presque n’est récupérable.

Qu’a-t-on de plus précieux, une fois que la vie des êtres chers n’est plus en danger?

Qu’allez-vous essayer de sauver des flammes?

Après l’incendie, les copains de classe ont un peu rigolé quand Michaël a raconté que la seule chose qu’il avait sauvée des flammes, c’était son cartable. Son père a sauvé sa bagnole, qu’il s’est dépêché d’éloigner du danger.

Plus tard, ce qu’ils ont tous regretté, c’est de n’avoir plus aucune photo. Plus rien de leur passé familial, les baptêmes, les vacances, les fêtes de famille, les grands-parents décédés: plus aucune image souvenir de tout cela.

Alors Madame a tranché la question une fois pour toutes: ce qu’elle essaierait de sauver des flammes, ce serait le vieil album de photos. Celui avec la petite Ivonne, les petites sœurs mortes à quatre et huit ans, les aïeux endimanchés, les bébés nus sur des peaux de mouton, les communiantes et les mariées.

Mais aujourd’hui elle se demande si elle ne sauverait pas plutôt son ordinateur. Il reste juste à numériser les vieilles photos…

okt 2013 (7a) (2).JPG

pour le projet 52 de Ma’ – thème: précieux

http://manuelles.canalblog.com/tag/projet%2052

 

45 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

  1. Mme Chapeau ne va pas bien dans sa tête ! Je n’ai aucune confiance dans ce « cloud » que les avides de l’argent de la pub veulent nous imposer !
    Moi je sauverai sans doute mon disque externe… si j’y pense à ce moment là.

    J'aime

  2. dropbox m’a déjà bien servi pour avoir accès à mes documents ou à mes photos quand je n’ai pas mon propre ordi ou pour partager des photos avec quelqu’un, mais c’est vrai que je ne lui confierais pas tout, en informatique comme en tout, deux sûretés valent mieux qu’une 😉

    J'aime

  3. Oh que tu as raison! Les photos… Biensur qu’il faut sauver les photos en premier, c’est ce que je ferais!
    D’ailleurs j’ai deux disques externes pour les sauvegarder… C’est pour te dire comme j’y suis attachée! 😉

    J'aime

  4. Bonjour,
    Bonjour,
    Le choix de Mickael m’a ému, sauver son cartable quel beau symbole, un peu à l’ancienne, un peu étonnant mais … revigorant !
    Cette question ne me semble pas du tout bizarre, ou alors, je dois y lire une nouvelle preuve de ma bizarrerie. Nos actes ne sont pas toujours rationnels, vous me rappelez opportunément de faire une sauvegarde sur le disque externe ; non pas pour les photos dont je me suis débarrassée chez ma fille ainée car elles alourdissaient mon présent, mais pour les cours de théologie que je suis actuellement. Lorsque je travaillais, j’étais paniquée à l’idée de perdre mon ordi avec les notes des élèves et toutes mes préparations ! Ce drame est arrivé à une de mes collègues, ce qui lui a le plus manqué le lendemain matin, ce sont des sous-vêtements propres.
    Sinon, J’essaierais de sauver avant tout mes papiers et ceux de mes parents dont j’ai la charge pour ne pas avoir à tout refaire.
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine.

    J'aime

  5. Je peux te prêter un scanner, nous en avons deux…
    Et tu peux tout sauver en une fois, suffit de mettre dans ton cartable un petit disque externe, j’en ai un de 700 GB pas plus grand qu’un smartphone

    J'aime

  6. C’est une question que je me pose aussi de temps en temps. Je pense que ton choix est judicieux, j’ai d’ailleurs déjà scanné toutes les photos anciennes, sur un disque externe, et aussi recopié tous les carnets et mon père, de sa mère, et les dernières lettres de ma mère… comme toi: le passé!

    J'aime

  7. Ah oui très belle idée !
    Il faut que je scanne aussi toutes mes vieilles photos et je transforme aussi toutes mes anciennes diapos en images. Mais c’est vrai que si je vivais un incendie je regretterais tout ce que j’ai dans ma maison !!!!!
    Bon week-end ; bisous – Nicole

    J'aime

  8. Ah ! Ah ! Ah ! Mort de rire ! Ce billet me réjouit ! J’en suis déjà pour ma part à trois disques durs externes sans avoir rien encore numérisé et je vois que tout le monde à la même idée !
    Ca me rappelle un Défi du samedi où j’avais raconté un type qui arrive au purgatoire…
    http://samedidefi.canalblog.com/archives/2011/03/19/20667028.html
    Ah ! Ah ! Ah ! Mort de rire ! Ce billet-là également, que j’avais oublié, me réjouit ! Ce texte-là aussi, il faut que je le sauve des flammes ! 😉
    A part ça, bon dimanche, Adrienne ! Bon amusement avec Roland !

    J'aime

  9. On se prend parfois à imaginer ce que l’on sauverait… et puis, le jour où ça arrive, on n’a pas le temps ou on n’est pas au bon endroit alors on récupère ce qui reste… Et finalement, c’est dans ce qui reste qu’on trouve beaucoup de joie, beaucoup de préciosité… et on garde toujours ses souvenirs bien au chaud dans sa tête…
    14 ans après, je retrouve parfois au hasard d’un carton un petit bout de « ce qui reste » et c’est alors une intense plongée dans le passé… et certains objets sont devenus précieux, justement parce qu’ils ont survécu…
    (et dans les cendres encore tièdes, c’est le chat que j’ai cherché avant les objets… je te rassure, il a été retrouvé quelques jours après, terrorisé mais physiquement intact).

    J'aime

  10. je suppose que tout dépend aussi du moment où l’incendie te surprend.
    Dans le cas de la famille de Michaël, c’était en début de soirée, dans la cuisine, alors que tous les quatre s’y trouvaient réunis (d’autres gens à qui c’est arrivé en pleine nuit, en plein sommeil, n’ont évidemment rien pu sauver)
    et je peux très bien imaginer ton émotion en retrouvant une des rares choses qui ont survécu à cet incendie…
    merci Ma

    J'aime

  11. Il me semble qu’en premier lieu, je penserais à sauver mon chat, mais ça ne compte pas sans doute, ce n’est pas une chose. Le petit disque externe de sauvegarde, oui, il faudrait l’emporter, et mon sac à main (agenda, carnet d’adresses, téléphone) et mon ordinateur et… et…
    Quelle épreuve de tout perdre ainsi, pour une famille, heureusement qu’ils sont tous sains et saufs !

    J'aime

  12. ah oui, d’abord le vivant 🙂
    (mais je crois qu’à l’époque où j’avais des chats, ils se seraient sauvés tout seuls :-))
    et oui, heureusement, dans les deux cas la famille était saine et sauve!

    J'aime

  13. c’est vrai, les souvenirs en image restent très précieux…. j’ai beaucoup scanné et enregistré d’images de ma famille, elles sont précieuses pour la mémoire de ma maman, qui file, qui file, mais qui reconnait encore ses parents ou ses cousins, sur des photos prises durant la 2nde guerre, alors oui, c’est vraiment précieux. Merci pour cette belle idée…
    et bon dimanche…

    J'aime

  14. Je pense que dans de telles circonstances le choix doit être vite fait, on pare au plus pressé, la vie des siens et la sienne.
    Ensuite viennent les regrets d’avoir perdu peu ou prou mais sur le moment a-t’on vraiment la tête au matériel ?
    bonne soirée et bonne semaiene

    J'aime

  15. ah oui évidemment 🙂
    mais comme je l’ai dit plus haut à Tania, à l’époque où j’avais des chats ils auraient sûrement donné l’alerte avant les humains et seraient sortis les premiers 😉

    J'aime

  16. je suppose que comme dans les deux familles que je connais, on attrape ce qui est le plus proche (comme Michaël et son cartable) ou on a l’idée de sauver ce qu’on estime être précieux (comme le papa qui s’est rué dans sa voiture pour la mettre loin des flammes)
    je ne me souviens plus de ce qu’ont sauvé sa mère et sa sœur 🙂

    J'aime

  17. Disons que je sauverai ma peau et celles de mes proches présents, ensuite mon disque dur et ma malette avec mes papiers, remarque ça serait une excellente idée de scanner mes documents importants et mes tirages papiers comme ça hop juste le disque dur est le tour est joué.
    Je vais y penser …
    Contente de savoir tout de même qu’il n’y a eu que des dégâts matériels dans ces incendies.
    Bonne soirée
    Bisettes de Lysette

    J'aime

  18. ah oui, parce qu’entre la théorie et la pratique… comme j’ai dit plus haut, si le feu prend en pleine nuit et que je me retrouve en pantoufles sur le trottoir, je ne sais pas ce que j’aurai eu le temps de sauver… à part les pantoufles 😉

    J'aime

  19. comment savoir quelle serait notre réaction dans un tel cas??? j’avoue que ton billet m’a fait réfléchir, alors je suis d’accord avec toi, il faut impérativement sauver ces témoins de notre enfance, de nos amis, de nos familles, de nos aïeux. l’ordinateur est un bon moyen même si je suis très attachée à ces vieilles photos un peu jaunies…
    très bon billet, bravo
    bises.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s