C comme conversation

– Et toi? pas de nouvelles? tu n’as rien à me raconter?

– Ben si… mon ordinateur a rendu l’âme…

Ici, vous pensez à quelques réactions possibles, par exemple:

– Ah bon! depuis quand?

– Et qu’est-ce que tu vas faire?

– Tu crois que tu pourras le faire réparer?

– …

Vous pensez même à celle-là, qui pourtant est de l’ordre de l’improbable:  

– Si tu veux, tu peux utiliser le mien…

Rien de tout cela:

– Ah oui? c’est arrivé il n’y a pas longtemps à B*** aussi, alors un de ses copains – tu le sais, il a un tas de copains – un de ses copains lui a dit de chercher « Au bon coin » (et patati et patata, toute l’histoire de l’ordi de mon frère, depuis la panne jusqu’à l’achat du nouvel appareil, plus quelques incises et parenthèses)

***

Le comble, c’est qu’à la première occasion
– c’est-à-dire au moins une fois par semaine –
elle me dit:

« Toi, tu ne me racontes jamais rien! »

vive la famille

septembre 2013

une des premières choses qu’on a déménagées: 
la table de camping et l’ordi

 

27 commentaires sur « C comme conversation »

  1. merci, c’est gentil 🙂 j’en ai un en réserve, que j’ai acheté il y a deux ans (à peu près) quand l’ancien a montré ses premiers grands signes de fatigue (c’est un succès qu’il ait encore tenu si longtemps)

    J'aime

  2. On ne vit plus qu’avec des émetteurs autour de nous. 7 milliards d’émetteurs ! Si tu veux te faire entendre, tu prends la parole et tu ne la redonnes plus. Ou alors tu tiens un blog : le temps de ton billet personne ne t’interrompt !

    J'aime

  3. Moi, je sais de qui tu causes.
    Bon, tout le monde le sait et compâtit.
    Adrienne, dommage que tu sois si loin, j’ai à la maison quelqu’un qui des miracles avec les vieilles bécanes. Ça ne console pas. Et ça n’aide pas.
    Bises

    J'aime

  4. Je ne vais pas dire ce qu’il faut faire ou non, parce que, bien sûr, on est comme on est…
    Mais si ça peut te consoler (non, ça ne te consolera pas), je connais (moi aussi) quelqu’un qui non seulement n’écoute pas ce qu’on lui dit, mais en plus t’interrompt pour ramener la conversation sur elle (ou ses préoccupations personnelles)… Bon, c’est une relation, ce n’est pas trop grave, mais c’est énervant…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s