N comme nouvelles perles

Les premiers oraux d’hier ont donné quelques moments d’hilarité – fort bien contenue, rassurez-vous.

– Nous disons que nous sommes des crétins mais nous n’agissons pas en crétins.

Madame se pince les lèvres devant ce beau commentaire d’un passage de Montesquieu et n’ose même pas dire à R* qu’il a un problème de prononciation:

Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes ; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.

Montesquieu, De l’esprit des lois, XV, 5

perles, prof, école, élève

tous les chéris de Madame font partie de son programme cool

 

18 commentaires sur « N comme nouvelles perles »

  1. Madame est censée aider les élèves, elle aurait dû signaler le problème de prononciation… R* aurait ri, retenu et ne se serait plus jamais trompé…
    😉

    J'aime

  2. à l’examen, je ne le fais pas toujours, c’est délicat, il y en a que ça fait perdre tous leurs moyens, ça brise leur élan…
    parfois je le fais, mais en mettant trois paires de gants, comme à l’élève qui passait juste avant et qui prononçait mal le mot « alcool »… et comme je voyais que ça la désarçonnait un peu, je lui ai dit: voilà, tu vas le retenir pour le reste de ta vie 😉

    J'aime

  3. oui j’avais très envie de rire, surtout qu’il le disait avec tant de sérieux, j’ai regardé ma feuille et je l’ai laissé continuer son exposé…
    (mais je déteste les examens!)

    J'aime

  4. Je découvre avec enthousiasme cette période des oraux… et je relis avec enthousiasme aussi des œuvres lues il y a trop longtemps afin de rafraîchir un peu ma mémoire ! 🙂
    Tout cela est fort stimulant malgré la charge de travail. Bon courage pour la suite alors !

    J'aime

  5. Uhuh, pas facile de garder son sérieux !
    Mais je compatis pour tous les étudiants actuellement en période d’examen.
    A l’oral, je perdais facilement 50% de mes moyens.
    A l’écrit, seule devant ma feuille, ça allait beaucoup mieux.

    J'aime

  6. ce sont des panneaux qui ont servi de décor à une journée portes ouvertes, toutes ces « trombines » viennent de la frise chronologique que j’ai faite pour ma classe et c’est vrai, le copain Marcel y manque… il est pourtant très photogénique 😉

    J'aime

  7. je crois que beaucoup dépend du prof que tu as en face de toi… c’est pour ça que j’essaie au maximum de rassurer, de mettre en confiance…
    (mon pire cauchemar d’examen oral était avec un prof qui me faisait du pied et me soufflait la fumée de son cigare dans la figure!)

    J'aime

  8. J’adore les examens, écrits ou oraux, à condition que le professeur soit bienveillant… comme tu sembles l’être.
    J’ai un plaisir inouï à répondre aux questions, je n’ai qu’un seul regret : les examens n’ont lieu qu’une seule fois par semestre !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s