Y avait qu’à se renseigner avant!

Voilà. La réponse à mes questions est là. Cette jeune Berlinoise a remarqué l’hostilité des habitants de sa ville envers les touristes et a commencé à enquêter sur le sujet. 

Y avait qu’à se renseigner avant, au lieu de googler « onvriendelijk + Berlijn » après le retour dans la mère patrie, me direz-vous, mais ça ne m’aurait pas fait changer d’avis.

J’aime me rendre compte par moi-même 🙂

***

Dans le petit film ci-dessus, Nana A.T. Rebhan explique son projet, donne la parole à différents Berlinois et demande de l’aide financière pour réaliser son documentaire, ce qu’elle a fait en 2014, voir ici.

12 commentaires sur « Y avait qu’à se renseigner avant! »

  1. C’est pareil dans tous les endroits trop touristiques, Santorin, Barcelone, Baléares. Et le AirBNB n’arrange rien, les locaux ne trouvent même plus à se loger parce que les proprios gagnent plus à louer leurs logements quelques mois à des touristes qu’à l’année aux habitants.

    J'aime

  2. C’est extrême mais je comprends partiellement. Je me souviens d’une vieille nonne grecque à Mykinos, qui était la seule survivante dans un couvent au centre de l’île. Elle nous avait demandé de lui hisser de l’eau de son puits et en échange nous avait montré la chapelle (noire de crasse et suie…. la pauvre était seue pour tout …) et donné des chocolats vintage sans doute des années 60. Mais elle se désesparait : des gens venaient s’accoupler dans les ancienne chambres des nonnes, on buvait et fumait dans son petit cloitre. Elle disait que les dieux (oui… les dieux, et elle était nonne) se vengeraient de Mykonos. Vrai que c’est un revenu mais aussi une dégradation morale et culturelle…

    J'aime

    1. oui tout ça moi aussi je peux le comprendre 🙂
      mes beaux-parents ostendais savaient que leur ville vivait en grande partie du tourisme donc pour eux l’accueil qu’on leur faisait devait être de telle sorte qu’ils aient envie de revenir, même si le touriste, c’est beaucoup d’embarras…

      J'aime

  3. Session de rattrapage à Münich un de ces quatre ? Je n’ai rien vu là-bas qui ressemblât à ce qui est montré dans le petit film.

    Mais c’est vrai que sept milliards de gens qui bougent tout le temps, ça énerve la planète à la longue ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s