Première fois

Première fois que l’Adrienne lit une histoire (La Robe) de Rémy de Gourmont et voilà une phrase avec un mot tout beau tout nouveau:

« Il n’était pas de ces fous qui s’éprennent d’une sydonie »

Sydonie, subst. fém.

COUT. Tête ou mannequin de carton ou de bois sur lequel la modiste ou la couturière essayent les chapeaux et les robes. Les têtes [de l’artiste Bouguereau] sont banales, ce sont ces sydonies qu’on voit tourner dans la devanture des coiffeurs (HuysmansArt mod., 1883, p. 26).Quand, par hasard, son front se montrait nu, coiffé de ses petits bandeaux plats (…) on ne pouvait s’empêcher de penser à la sydonie des modistes de village (MontesquiouMém., t. 1, 1921, p. 270).

Prononc.: [sidɔni]. Étymol. et Hist. Av. 1872 arg. (Larch. 1872, p. 225 qui cite Lespès). Mot d’arg. propre à la région parisienne, cf. aussi VillatteParisismen, d’orig. inconnue.
Voilà ce qu’en dit le CNRTL.
Question: comment faisaient les lecteurs de 1924 (date de la dixième édition des Histoires magiques) qui n’avaient pas de dictionnaire d’argot et n’étaient pas Parisiens?
Publicités

33 commentaires sur « Première fois »

    1. Moi, j’ai pensé à la cousine Sidonie de la petite Emilie. Un jour qu’elle est malade, Emilie et son frère l’ont remplacée par une fausse Sidonie « on peint un ballon pour la tête; on prend un coussin pour le corps; c’est presque comme si Sidonie était là ». Malheureusement, Arthur le hérisson a fait éclaté la tête et a dû remplacer Sidonie.
      Si vous ne connaissez pas Emilie, sa « maman » est Domitille de Pressensé et le livre dont je parle (joue avec émilie) a été publié en 1986.

      J'aime

    1. Non, juste un bouquin de Robert de Montesquiou (un tome des mémoires si je me rappelle bien) en triste état acheté 1 franc aux Puces quand j’étais jeune.
      C’est d’ailleurs à cause de « sydonie » que le nom de Montesquiou m’est resté en mémoire.
      Sinon, j’ai essayé de lire Huysmans (A rebours) mais ça m’est tombé des mains.

      J'aime

  1. Moi j’ai pensé à « Aglaé et Sidonie », un souvenir de ma toute petite enfance.
    En 1924, ils devaient faire comme moi quand j’ai la flemme de me trainer jusqu’à un smartphone ou une tablette de la maison : imaginer une signification vraisemblable …

    J'aime

    1. ce que c’est que d’avoir été élevée sans télé: jamais ni vu ni entendu Aglaé et Sidonie!

      (Joe Krapov a dit un jour que nos références culturelles trahissent notre âge, moi je pense surtout qu’elles disent quelque chose sur où et comment on a été élevés 😉 je connais mieux les chansons de la jeunesse de mes grands-parents que de la mienne et à la télé je connais surtout les grands westerns et les films américains des années 1940-50 ;-))

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s