W comme Web pédagogique

look-shopping

Chaque matin, Madame va faire un tour chez les collègues du Web pédagogique où justement hier un de ses chroniqueurs préférés parlait du look des profs.

Madame y a reçu confirmation de ce qu’elle savait déjà, par exemple en ce qui concerne son choix de sandales plates en simili-plastique, « qui sont si pratiques sur les sentiers rupestres transalpins », dit l’article, mais qui n’auront droit qu’à des regards de commisération ou de dédain.

C’est vrai, Madame le sait depuis le premier jour où elle s’est trouvée face à une classe – et pourtant à l’époque il s’agissait d’une vingtaine de garçons pour seulement trois filles – le look est évalué et commenté. Définitivement. Pas de session de rattrapage.

D’ailleurs Madame elle-même et ses copines n’étaient pas différentes des ados d’aujourd’hui: le jeune prof venu faire un remplacement de latin et de grec a vite été surnommé « Floerie » à cause de son costume en velours côtelé et le prof d’allemand était « den Bruinen » parce qu’il ne portait que du brun. Celle au look terne et triste était jugée terne et triste. Celle qui portait chaque jour des tenues achetées bien cher en boutique de luxe était jugée superficielle et dépensière.

Voilà 🙂

Alors Madame met ce qui lui plaît, ce qui fait conclure à ses élèves que sa couleur, c’est le rouge 🙂

source de la photo et article ici

 

42 commentaires sur « W comme Web pédagogique »

  1. Oh t’as 1000x raison de faire à ta guise! La dernière phrase de l’article m’a presque fait renverser mon café: soyez pédagogiques dehors comme dedans. Hou là là, s’habiller comme dans les séries me laisse très pensive:-))))

    J'aime

  2. La vieille histoire de l’habit et du moine … Mais c’est vrai que l’école est un terreau fertile. Les ados entre eux sont parfois (souvent ?) impitoyables, leurs jugements à l’emporte-pièce. Et c’est à nous les profs, tous looks confondus, de leur ouvrir les yeux sur ce qui se cache derrière des chaussures ringardes, des lunettes de vieux, des vêtements sans marque … ou avec .
    Malgré tout, il y en a qui resteront ados toute leur vie …

    Aimé par 1 personne

      1. Je sais, je suis bizarre, anormale même, je trouve l’uniforme reposant, il évite moult interrogations et laisse du temps et de l’énergie pour des choses beaucoup plus intéressantes. J’aurais dû être nonne 😉

        J'aime

      2. non rassurez-vous, rien d’anormal ni de bizarre à ce que vous dites, et il y a beaucoup d’uniformes qui font sens… mais je ne leur en vois pas en milieu scolaire, quoi qu’on prétende sur l’égalité que ça devrait créer 😉

        J'aime

      3. nous n’avons pas l’uniforme mais un code vestimentaire assez strict, notre règlement interdit ce genre de tenues « estivales » depuis … aussi longtemps que je suis prof 😉
        de temps en temps, il faut y ajouter quelque chose, au gré de la mode, comme les jeans déchirés…

        J'aime

  3. J’enseigne en blanc (art martial, oblige). C’est drôle ensuite de croiser mes élèves dans la vie de tous les jours, ils ont beaucoup de peine à me reconnaître.

    J'aime

  4. C’est déjà le cas avec mes tout jeunes élèves, Et comme ils ont encore très peu de filtres, j’ai droit à du « t’es beeelle » comme à « c’est pas trop joli, ça! »
    De toute façon, autant être soi-même, à l’aise, plutôt que d’essayer de revêtir le costume d’un autre.
    Des vêtements de tes 25 ans ? Je suis impressionnée. Aucun des miens n’a survécu si longtemps et de toute façon je ne pense pas que j’entrerais encore dedans !

    J'aime

    1. j’ai même encore des T-shirts et des robes de nuit de quand j’en avais 16 😉
      (j’aurais bien aimé grandir encore un peu après mes 14 à 16 ans mais je suis restée à 1 m 65 alors que ma meilleure copine faisait 1 m 76 ;-))

      J'aime

  5. Je n’ai jamais aimé juger les gens sur leur manière de s’habiller ( pour moi c’est du snobisme) et ce que les élèves pensaient de mon habillement m’importait peu.

    J'aime

    1. c’est sûr, parce que de toute façon il est impossible de plaire à tout le monde 😉
      (ça me rappelle une élève d’il y a quelques années, fan de je ne sais quelle sorte de mode, j’en ai oublié le nom, tout le monde (même ses condisciples) trouvait qu’elle s’habillait « en sorcière » – son maquillage et ses ongles étaient noirs comme ses vêtements – et qui a été fort saisie et émue un jour que je lui ai dit qu’elle avait une jolie robe 😉 c’était une robe longue tout en dentelle… noire!)

      J'aime

      1. oui c’est ça! comme ai-je pu l’oublier 🙂
        elle était la première avec des tas de piercings dont un dans le nez qui devait lui faire très mal parce qu’elle avait des allergies et devait tout le temps se moucher…

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s