S comme stupeur et tremblements

skyr

L’Adrienne ne sait même pas comment la chose s’est faite.

Il y a eu cet e-mail de sa carissima nipotina, un soir d’août, avec un lien vers des voyages hivernaux en direction du nord de l’Europe – la nipotina aime le froid.

Il y a eu la réaction étonnée de l’Adrienne, pourquoi tu m’envoies ça? tu penses aller fêter la nouvelle année en Islande, peut-être?

Et paf! la chose était réglée « à l’insu de son plein gré », comme pour Virenque en 1998, l’aller, le retour, le séjour et une paire d’activités sur place. Une baignade en eaux chaudes et une ou deux tentatives pour voir une aurore boréale.

Depuis août l’Adrienne essaie donc de se faire à l’idée qu’elle va payer un argent bête pour polluer la planète en prenant l’avion. Pour dormir cinq ou six nuits en Islande. Pour s’acheter les vêtements adéquats contre la pluie, le vent, le froid, tous plutôt extrêmes.

Elle en tremble à l’avance.

Bref, pour se faire à l’idée, elle s’est mise au skyr.

42 commentaires sur « S comme stupeur et tremblements »

  1. Veinarde. J’en bave d’envie. Je sais, ce n’est pas très joli de baver denant les copines.
    Je rêve d’aller dans les pays du nord. Pourtant je n’aime pas spécialement le froid, je n’aime pas le chaud non plus.
    Tous les efforts que tu fais pour la planète vont compenser cette escapade, j’en suis sûre.

    J'aime

  2. Ah, se faire entrainer dans une aventure en Islande, j’ai vécu ça l’année dernière.
    Sauf que moi, je rêvais d’y aller. Alors je me suis fait prier trop longtemps.
    Et j’ai trouvé ce voyage merveilleux.
    Je te souhaite autant de plaisir !

    Aimé par 1 personne

    1. oui je me souviens de tout ça 🙂 et j’aurai besoin de tous tes conseils pour les bagages à emporter, pour que je ne meure pas de froid entre le 30 décembre et le 4 janvier 🙂
      je n’ai pas de vêtements pour la montagne ou le ski dans ma garde-robe…

      J'aime

  3. Si l’Islande à moins -6 vous fais peur le Québec en hiver ne sera pas dans les prochaines destinations… J’espère que vous verrez des aurores boréales c’est d’une grandeur phénoménale qu’on oublie jamais.

    J'aime

  4. « Les jupes sont de taille confortable et avec une cuillère dans le couvercle qui convient aux consommateurs qui veulent prendre une collation saine »

    C’est la traduction « google » du second bloc… Ah ! des jupes avec une cuillère dans le couvercle… tu fais donc des orgies !!!

    J'aime

  5. alors là… cela ne me tente pas du tout!
    Le froid, l’avion…
    Peutêtre que tu aimeras bien?
    Mais c’est pas trop sympa je trouve de mettre qqun devant le fait accompli!

    J'aime

    1. elle ne s’en rend pas compte et elle a réagi avec tant d’enthousiasme à ma question « tu penses aller fêter la nouvelle année en Islande, peut-être? » que je n’ai plus réussi à faire machine arrière, pour elle c’était comme si j’avais écrit « on va fêter le nouvel an en Islande »

      J'aime

  6. emporte des roulettes pour le cas où il n’y aurait plus de neige pour le traineau du pere noel – tes essais linguistiques me rappellent qu’inaugurant un nouveau téléphone, j’avais (à l’insu de mon plein gré) (est ce nécessaire de le préciser ? ) paramétré l’engin diabolique en langue sami ! ce qui a ensuite affiché toutes les commandes en cette langue, et il m’a fallu un bon moment avant de trouver les traducteurs de sami

    J'aime

    1. je me demande si on verra le père Noël en Islande… mais de toute façon, Noël sera déjà passé, on y va pour le nouvel an 🙂
      l’islandais est une langue germanique, je me demande dans quelle mesure je vais y reconnaître des racines de mots… voir par exemple l’article 1 de la DUDH:
      Hver maður er borinn frjáls og jafn öðrum að virðingu og réttindum. Menn eru gæddir vitsmunum og samvisku, og ber þeim að breyta bróðurlega hverjum við annan.
      🙂

      J'aime

  7. Komdu sæl og blessuð, Adrienne!
    Ne soyez surtout pas catastrophée à l’idée de vous rendre en Islande, ce sera certainement l’un de vos voyages les plus mémorables. Et avec un peu de chance, il ne fera pas si froid que ça (l’Islande est certes froide en hiver, mais ce n’est généralement pas un froid polaire. Ce sont beaucoup plus les intémpéries, genre tempête de neige, qui sont à craindre). Par contre, il ne fera pas très clair… ce qui tombe bien pour voir des aurores boréales!
    Comme le suggérait un autre intervenant, vous trouverez bien un accomodement avec votre conscience écologique en tenant compte des nombreuses actions vertueuses que vous accomplissez par ailleurs. Je vous le souhaite, car si c’est pour prendre l’avion, ça me paraît tout de même plus intéressant de le faire pour voir l’Islande (pays généralement très respectueux de la nature, à quelques exceptions près) que pour aller passer une ou deux semaines en hauline sur une île plus tempérée où les gens crèvent de faim…
    En parlant de faim, j’ai trouvé quant à moi que le skyr était délicieusement onctueux et peu calorique, ce qui ne gâche rien. Mais je dois bien dire que celui qu’on peut désormais acheter ici n’est jamais pareil à celui qu’on trouve en Islande.
    Pour ce qui est de la langue, même si elle est germanique, c’est pas gagné pour reconnaître autre chose que les rares mots importés… et encore! Parce que l’islandais, c’est du germanique septentrional d’il y a 800 ans: en simplifiant beaucoup, c’est la langue des vikings à peine modernisée. Un peu comme s’il y avait quelque part un pays latin dont la langue serait restée coincée au temps de Hugues Capet… Donc, c’est assez amusant, mais c’est un défi (j’ai essayé de l’apprendre, et malgré ma connaissance de l’allemand et de quelques langues scandinaves, je me suis senti très seul…). Pour vous donner une idée, les Islandais d’aujourd’hui peuvent lire dans le texte sans difficultés majeures les sagas écrites au 13ème siècle. Vous aviez reconnu « maður » dans la DUDH? Ça veut dire homme (sans précision de genre) .
    Góð ferð og gangi þér vel!

    Aimé par 1 personne

    1. contente de vous revoir, Biscuter, et merci pour ce commentaire plein de choses intéressantes!
      – oui ce skyr que j’ai goûté n’était pas de fabrication islandaise, ce qui explique peut-être son manque d’onctuosité, je suis curieuse de goûter sur place les vraies spécialités!
      – en effet, l’islandais ce n’est pas gagné, dans la phrase copiée de la DUDH il me semblait deviner que borinn est ‘naît’ ou ‘né’ (geboren, born) et frjáls ‘libre’ (vrij, frei, free) mais c’est parce que je connais cette même phrase en français
      – j’ai vu que le froid n’était pas vraiment polaire mais que la combinaison de pluie, vents forts etc oblige à avoir des vêtements adéquats, imperméables, et en couches superposées 😉 je me demande si je vais m’acheter un pantalon imperméable (à quoi me servira-t-il après? à mes promenades ostendaises? ;-))
      Bref, généralement là où je vais je m’efforce de connaître quelques formules de base dans la langue du pays, bonjour, merci, au revoir… pour l’islandais faudra que je trouve comment ça se prononce 😉
      Encore merci et bonne journée!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s