V comme vive la famille!

98f63-gold

Gentille voisine Casque d’Or, toujours pimpante et souriante, douce dans la voix comme dans les gestes, a eu tout à coup un gros problème de santé. Sa famille l’a fait hospitaliser.

Depuis que la maison est vide, des neveux et nièces s’y activent. Le premier week-end, on est venu remplir quelques voitures de choses diverses. 

De la maison de gentille voisine Casque d’Or ne provenaient jusqu’au mois dernier que deux sortes de bruits: les volets qu’elle montait et descendait matin et soir, et la sonnerie du téléphone, qui était amplifiée.

Ces deux derniers week-ends, les neveux et nièces sont revenus. Armés de marteaux, semble-t-il. Les bruits qu’on entend sont ceux de la brique qu’on frappe, comme si on voulait abattre un mur, creuser une brèche… 

Ça rend l’Adrienne un peu triste.

Et ça lui rappelle Beau-Frère Aîné, qui avait tenu à « sonder » les murs de la cave paternelle, persuadé que son défunt père y avait caché des lingots d’or, et qui regardait avec méfiance ses frère et sœurs, les soupçonnant d’avoir – qui sait? peut-être! – trouvé quelque chose avant lui…

source de l’image ici

42 commentaires sur « V comme vive la famille! »

      1. peut être la dame est – elle d’accord ? peut être font ils du Home staging, afin que la maison soit mieux vendable, et peut être même qu’il faut la vendre pour subvenir aux besoins de la tante ?

        J'aime

      2. la dame n’est plus vraiment en état de donner son accord ou pas… et oui, tout ce que tu suggères est possible, mais ce n’est pas le cas, pas pour le moment. Les coups de marteau dans le mur n’ont duré qu’une journée, il n’y a pas eu de travaux…

        J'aime

  1. Que c’est triste !
    Et hélas trop fréquent. Il est curieux quand même de constater que, souvent, la famille qui n’a pas trouvé le temps ni l’empathie au moment où le parent en avait besoin, s’active pour se partager la dépouille.
    Et le pire, dans tout cela, c’est qu’ils se croient dans leur bon droit à défaut de bon sentiment.

    J'aime

  2. C’est triste en effet. Sa vie physique lui échappe mais aussi… sa vie et ses souvenirs, ses décisions… Espérons que les neveux soient de bons neveux, juste un peu bruyants!

    Que dire d’une femme dont la belle-mère finissait ses jours « dans la pièce du bas », une semaine après l’autre, et qui (la femme) lui rendait visite en lui demandant meubles et bibelots avec la justification qu’elle « n’en ferait plus rien de toute façon » et a même été « ranger » (fouiller dans serait plus exact) sa chambre à coucher d’avant, empliant sur le lit qui ne servirait plus tout ce qu’elle ne trouvait pas intéressant à reprendre avant l’arrivée de sa belle-soeur…

    La mort nous apprend encore in-extremis quels monstres nous avons côtoyé…

    J'aime

  3. C’est triste…. Ma grand-mère de 87 ans – qui cuisinait, faisait sa lessive, cousait et dormait à l’étage jusqu’à sa chute fin juin – vient de rentrer chez elle après trois mois à l’hôpital et centre de court séjour. Elle était partie indépendante et est revenue totalement dépendante. Mais avec des services et la présence de mon grand-père qui a aussi 88 ans, on fait notre possible pour qu’elle puisse rester chez elle. Cela fait deux semaines qu’elle est rentrée, ce n’est pas facile sur le plan pratique, elle n’a pas trop le moral de se voir diminuée, mais on fait notre possible, d’autant qu’on habite tous la même commune.

    Si tu savais le nombre de personnes qui ne comprennent pas pourquoi on ne la met pas dans un home…. (alors qu’on ne leur demande pas leur avis et qu’on assume pleinement notre choix pris en famille). Aussi ton article ne m’étonne pas du tout. Nous, on se dit qu’on aura essayé et qu’on n’aura pas de regrets plus tard.

    J’espère que cette dame se remet malgré tout de ses problèmes.

    J'aime

    1. à mon avis, les gens disent aussi souvent ce genre de choses pour entendre comment on y répondra… ou simplement pour parler. C’est un tel manque de cœur, d’amour et de respect.
      J’espère que tes grands-parents pourront passer encore de bons moments ensemble, à deux et en famille.

      J'aime

  4. Ta gentille voisine te manque, cela se sent, et cela rend ces bruits d’autant plus désagréables. Espérons qu’il y ait aussi quelqu’un à son chevet.
    Quand la vie d’une personne seule à domicile n’est plus possible, après toutes les solutions temporaires, il reste heureusement, quand elle se retrouve en maisons de repos ou de soins, de bons moments à vivre encore – comme quand on peut les ramener chez soi pour un « vrai » dimanche, comme dit ma mère, encore en pleine sieste ;-).

    J'aime

    1. j’ai de la peine pour elle, pour ce qui lui est arrivé, si abruptement et si définitivement, j’admire les vieilles dames courageuses qui se débrouillent seules dans la vie, comme elle le faisait, toujours pimpante et de bonne humeur, pas du tout médisante… j’espère être un jour moi aussi une de ces vieilles dames courageuses…

      J'aime

      1. Quand ma grand-mère était en centre de court séjour cet été, j’ai rencontré tant de personnes (des femmes en grande majorité) qui se sentent oubliées et abandonnées… N’ayant jamais été confronté à cela, je ne me rendais pas compte à quel point tant de personnes ont une triste fin de vie.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s