N comme nondidjou!

55d6e-3357694032-4

C’était mercredi soir. Le téléphone sonne. L’Adrienne décroche, se disant que c’est probablement sa mère.

– Bonsoir, c’est Iris, pour un travail de fin d’année j’aimerais vous poser quelques questions.

A ce moment-là, bien sûr, l’Adrienne redevient Madame et coopère avec la gentille étudiante.

– J’aimerais savoir dans quoi vous trouvez la consolation en cas de deuil…  

Voilà un bien curieux hasard, se dit l’Adrienne, qui se trouve précisément à la veille d’un enterrement. Qui pense tout de suite à F***, dont depuis dix ans rien ne la console. A ses grands-parents. A son père. 

Bref, la fine mouche à l’autre bout du fil a tôt fait de mener la conversation sur les chemins du Seigneur…

– Ce n’est pas pour un travail de fin d’études, lui dit l’Adrienne un peu fâchée de s’être fait avoir pendant cinq bonnes minutes, c’est pour me convertir que vous m’appelez!

– Oui, répond la prénommée Iris, qui ne peut tout de même pas mentir jusqu’au bout.

Sa religion devrait en tout cas le lui interdire.

40 commentaires sur « N comme nondidjou! »

  1. Le jour d’Halloween l’assistante personnelle du devin M*** m’a téléphoné :, ce monsieur avait eu des visions me concernant personnellement. Elle avait au moins le mérite d’annoncer la couleur.

    J'aime

    1. j’ai eu un jour un papa d’élève (témoin de jéhovah) qui avant d’inscrire son fils a tenu à avoir avec moi une discussion « théologique » et on tournait tellement en rond que ça a fini par m’énerver (tant de mauvaise foi, si j’ose dire, ça m’horripile)
      de plus, tout était déjà écrit dans les évangiles, même la crise du SIDA avait été annoncée par Jésus
      (c’est là que notre « dialogue » s’est arrêté ;-))

      J'aime

  2. « Ils » sont très tenaces… n’hésitent pas à mentir pour passer le barrage de l’interphone et sonner aux portes.
    D’accord, je le suis au moins autant qu’eux, leur claquant la porte au nez, me souvenant qu’ils avaient réussi à vendre un opuscule à ma mère qui pensait avoir à sa lecture des arguments à leur opposer. Mais ensuite, pour s’en défaire !!!!!

    J'aime

    1. autrefois je leur disais: je suis catholique et je n’ai pas l’intention de changer de religion.
      alors ils essayaient de me convaincre de leur supériorité sur le catholicisme 😉
      donc j’ai changé de tactique et leur disais: je ne suis pas du tout intéressée, merci, désolée!
      mais c’était sans doute trop poli et trop gentil…
      maintenant je n’ouvre plus

      J'aime

  3. La fine mouche est probablement prise dans les filets d’une famille depuis sa tendre enfance et là comme tous les autres de la communauté elle doit « évangiliser » par du porte à porte, par téléphone surprenant, au moins une fois par semaine. C’est tellement triste pour les enfants…

    J'aime

    1. pas d’anniversaires, pas de fêtes (ni du calendrier catholique comme Noël ou la Saint-Nicolas, ni du calendrier laïc) et beaucoup de bourrage de crâne… sans compter les aspects médicaux (le père dont je parle plus haut a bien précisé qu’il ne voulait pas de transfusion sanguine pour son fils, au cas où il y aurait eu un accident, une hospitalisation…)

      J'aime

    1. j’ai des circonstances atténuantes 😉
      – une ancienne élève qui s’appelle Iris et dont j’essayais de me souvenir quelles études elle était en train de faire… serait-ce elle?
      – un deuil tout récent et quelques autres dont c’est l’anniversaire
      mais je me suis fait avoir, c’est sûr, au lieu d’accepter de « l’aider » j’aurais dû dire tout de suite: désolée, pas le temps!
      (je lui ai même laissé le temps de me lire tout un passage des Corinthiens sans la couper, tu te rends compte!!! et pendant ce temps, la moutarde montait, montait :-))

      J'aime

  4. Mais quel abus! C’est honteux. Une amie aux USA a reçu plein de coups de fils et prospectus à la mort de son mari, pour un tas d’églises différentes qui allaient lui montrer la voie du re-bonheur…. Elle était furieuse!

    J'aime

  5. Le prosélytisme, c’est très pénible, encore plus quand il est religieux.
    Et profiter de la vulnérabilité des personnes en deuil 😦 !
    Tu as été bien courtoise, je trouve.
    Bises!

    J'aime

  6. Je connaissais le démarchage téléphonique pour certaines marques, vins et assurances. Le démarchage religieux par téléphone, c’est une nouveauté!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s