M comme m… alors!

de15b-2840398228

– Pour l’examen, dit la prof de piano, je propose qu’on joue un quatre mains de Diabelli.

L’Adrienne est tout de suite d’accord. La présence de la prof, se dit-elle, ne peut que lui donner confiance en elle pour affronter à la fois le clavier, la partition et le public.

Mais l’un mercredi après l’autre, à l’heure du cours, la prof cherche en vain sa partition.

– Ce n’est pas grave, dit-elle, on s’entraînera mercredi prochain.

Le 5 décembre, elle retourne ses deux cartables, la partition est là, dit-elle, j’en suis sûre!

Peine perdue, elle passe la moitié du cours à chercher sans trouver.

– Il ne nous reste plus qu’un seul mercredi, dit l’Adrienne, de plus en plus inquiète.

– Ça suffira amplement! répond la prof, tu connais ta partition, non?

– Oui bien sûr, mais on ne l’a jamais joué ensemble, ce morceau…

– On le jouera mercredi, pas de problème! Et je te ferai faire une copie, comme ça tu l’auras aussi.

Que pensez-vous qu’il s’est passé le mercredi suivant, le dernier avant l’examen?

Et bien, la veille l’Adrienne a reçu un message lui disant que le cours n’aurait pas lieu pour cause de réunion pédagogique.

L’examen est après-demain…

Photo d’une partie du grand escalier de notre académie de musique, qui présente une certaine ressemblance avec les touches d’un piano 🙂

29 commentaires sur « M comme m… alors! »

  1. Photo est bluffante, récit déstabilisant à première lecture, à la deuxième je me demande : « mais pourquoi courons-nous après des examens ?  » Il me semble surtout que se joue un jeu de relations complexe puisque nous sommes à la foi élève et prof dans notre rapport à l’accompagnement et à la transmission, sans oublier notre perfectionnisme.
    Bonne veillée d’armes Adrienne !

    J'aime

    1. hélas l’examen (qui ne s’appelle plus un examen mais une rose reste une rose même si on lui donne un autre nom ;-)) l’examen, donc, est un passage obligé si je veux poursuivre l’apprentissage à l’académie de musique. Si je refuse de le faire, je serai obligée d’aller voir ailleurs, c’est-à-dire prendre des cours particuliers, beaucoup plus chers…
      merci, Nicole!

      J'aime

    1. bizarre que ça ait disparu! ou plutôt que ça ait été remplacé par votre avatar (quand on entre ses coordonnées, la 3e case est celle prévue pour le lien vers le blog, il faudra renouveler le formulaire)

      J'aime

  2. Oh, ça m’aurait beaucoup stressée! Et c’est pas très pro, je trouve… Peut-être pouvez-vous, pour ne pas trop être surprise par sa partie, vous exercer avec un enregistrement quelques fois. Pour le reste, elle s’adaptera certainement sans problème. Meilleures pensées pour cet examen!

    J'aime

    1. ça me stresse aussi beaucoup, et ça me donne un mauvais sentiment, surtout que je sais qu’elle risque de l’oublier d’un mercredi à l’autre, mais je ne veux pas lui manquer de respect et lui montrer mon peu de confiance dans sa ponctualité

      J'aime

  3. Tout cela est fort amusant ! J’espère que ton prof ne sera pas là pour l’examen et tu que tu pourras jouer la moitié du quatre-mains à ta guise ! Le public ? Regarde ces gens bien en face et imagine qu’ils sont assis sur le pot d’aisance : ton stress s’envolera !

    J'aime

  4. Elle est incorrigible, cette prof! Tu as bien de la patience avec elle…
    Avant de lire ton article, je me suis attardée à fixer la photo. C’est presque un trompe-l’œil. Je me suis demandée si c’était bien un escalier…
    Bonne soirée Adrienne,
    Mo

    J'aime

    1. la qualité de la photo n’est pas très bonne, je n’avais pas beaucoup de lumière quand je l’ai prise alors avec mon petit appareil de rien du tout ça donne un peu de flou 😉
      merci Mo, bonne journée!

      J'aime

  5. Mince alors, quelle désinvolture ! Apprend-on vraiment avec quelqu’un qui manque à ce point d’empathie ? Hypothèses :
    – ta réussite va de soi
    – c’est une méthode déguisée pour développer l’autonomie
    – c’est un test sur la réaction au stress
    – ta prof te fait confiance à 100%
    On croise les doigts pour toi qui ne dois pas les croiser lundi. Bon week-end.
    (Diabelli, une des musiques de Duras – Moderato cantabile.)

    J'aime

    1. niveau empathie et ponctualité, elle est aux antipodes de Madame 😉
      mais tu as raison, toutes ces possibilités que tu énumères, ce sont les choses qu’elle me dit généralement par après… sans vraiment m’en convaincre 😉
      (faudra que je relise Moderato cantablile, merci!)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s