P comme perles

tippex

Il y a celle qui a tellement confiance en elle qu’elle a apporté trois ‘souris’ de tipp-ex.

Celui qui avoue naïvement qu’il a fait des recherches sur le texte qu’il devait préparer pour l’oral, mais que sur cet extrait-là il n’a rien trouvé. Ça se remarque à son analyse – très personnelle – de l’arrivée de Charles Bovary dans son collège.

Celui qui dit: le texte, je ne l’ai lu qu’une fois, je n’avais pas le temps. Voilà pourtant plus de trois semaines qu’ils connaissent l’horaire des examens et que Madame leur conseille de bien planifier leur travail.

Celui qui tient à introduire Madame dans son sport préféré, le muay thaï mais elle continue à ne pas comprendre ce qu’il peut y avoir d’amusant à taper sur quelqu’un jusqu’à ce qu’il soit KO. Ou l’inverse. Ma mère refuse de venir me voir boxer, dit-il. Je la comprends, dit Madame, je ne viendrai pas te voir non plus.

Celui qui veut convertir Madame à la série pour ado qu’il regarde assidûment sur netflix. Il lui a même apporté les photos des acteurs. Madame fait de son mieux pour ne pas montrer ce qu’elle pense du niveau de cette série apparemment très addictive et s’étonne qu’un jeune homme aussi intelligent puisse admirer ces bêtises.

Celui qui, la veille au soir de l’examen, s’est soudain rappelé qu’il devait parler à l’oral d’un sujet de son choix et a vite imprimé un entrefilet sur les gilets jaunes, sans avoir cependant nulle opinion sur ces manifestations. Pourquoi tu as choisi ça? demande Madame. Parce que c’est un article que je comprenais tout de suite, répond-il.

Celui qui n’a pas apporté de texte ni d’article, mais un livre « d’images » sur son lieu de vie précédent, La Flèche, où il a vécu de ses deux à douze ans à cause du travail de son père. C’est là que Madame a remercié mentalement Joe Krapov, grâce à qui elle a tout de suite pu réagir en disant joyeusement: La Flèche? Tu as habité la Sarthe?

Et elle a failli ajouter « toi aussi » 🙂

source de la photo wikipédia

39 commentaires sur « P comme perles »

  1. Les souris de tipp-ex, cela peut aussi être parce que sa main n’écrit pas toujours ce que son cerveau lui dit d’écrire.
    Comment allez-vous depuis votre ‘quatre mains’ d’hier?.

    J'aime

    1. je m’attendais à cette remarque de ta part 😉
      l’explication est plus simple: c’est une classe où il y a plus de deux tiers de garçons (et les six filles sont toutes des élèves modèles, genre je stresse à mort et pourtant j’ai tout étudié à l’avance et j’ai tout le matériel nécessaire en plus de beaucoup d’inutile, quatre marqueurs fluo trois souris de tipp-ex des stylos en réserve une latte une gomme des crayons des mouchoirs …)

      J'aime

      1. tous les élèves de Flandre sont obligés d’apprendre le français comme seconde langue, ils n’ont pas le choix comme en Wallonie. Ils apprennent l’anglais comme 3e langue et l’allemand 4e langue.
        Pour ce qui est du nombre d’élèves par classe, l’école essaie de rester sous le chiffre de trente

        J'aime

  2. Ce qui me frappe, c’est la franchise avec laquelle certains exposent leur manière de ne pas travailler ;-). Il reste beaucoup à apprendre, heureusement que Mme a de la persévérance pour tous.
    Désolé pour ton rendez-vous musical manqué, je rejoins le souhait de Nicole.

    J'aime

    1. il y en a qui veulent te faire avaler des bobards mais généralement ils sont d’une très grande franchise! par exemple dans mes entretiens individuels pour aider ceux qui ont des échecs, quand je pose la question de la cause (ou des causes) afin de pouvoir réfléchir aux remèdes, ils mettent généralement la faute sur eux.
      merci pour le gentil souhait!

      J'aime

  3. La Flèche !
    Le prytanée de La Flèche.
    Les quelques garçons que j’ai connus à l’époque en étaient sortis cinglés ou brisés.
    Pour ce que j’en ai appris, c’était, dans les années 50 un enfer.

    « Celui qui veut convertir Madame à la série pour ado qu’il regarde assidûment sur netflix. Il lui a même apporté les photos des acteurs. Madame fait de son mieux pour ne pas montrer ce qu’elle pense du niveau de cette série apparemment très addictive et s’étonne qu’un jeune homme aussi intelligent puisse admirer ces bêtises. »

    Madame a peut-être oublié ce qui fait rêvasser les ados et qui passe (parfois) avec les années…

    J'aime

    1. non Madame n’a pas oublié – d’ailleurs elle-même goûte de temps en temps à l’eau-de-rose :-)) mais là elle a été étonnée (tu vois le jeune gars qui a l’intention de faire sa médecine, qui est fort en tout, maths, sciences, langues étrangères, qui joue du Mozart comme un dieu, qui a déjà visité tous les continents… et puis il vient te parler de « ça »?)

      J'aime

  4. « La Flèche? Tu as habité la Sarthe?  »
    Lorsqu’ils veulent nous persuader qu’ils sortent parfois de Paris les femmes et les hommes politiques du nouveau monde déclarent qu’ils habitent (vont) en Sarthe.

    J'aime

  5. Ah la vie des classes … et pourtant chacun a son talent propre: une analyse personnelle, même médiocre, vaut souvent mieux qu’un copié-collé; il n’avait pas le temps (le temps, vraiment ?) mais a quand même pris la peine de lire une fois; être capable de comprendre à la première lecture, ce n’est pas si mal; quand on a passé son enfance dans la Sarthe, le français, c’est encore du FLE ?
    Tout cela me rappelle le temps où je tentais d’initier mes grands élèves à la lecture, pour certains, une vraie découverte.
    Et mon premier examen oral d’espagnol … à 60 ans 🙂
    Et bravo pour cette ardeur à enseigner … j’aurais aimé apprendre le néerlandais avec Madame, plutôt que de devoir ânonner stupidement quelques vers de Guido Gezelle.

    J'aime

    1. tout à fait d’accord sur les talents de chacun et la valeur de l’analyse personnelle! ce que je veux dire par cette anecdote, c’est que l’élève avoue avoir été chercher une analyse sur internet (ce qui n’était absolument pas le but, en plus!)
      l’élève qui a passé dix ans dans l’enseignement sarthois parle un français parfait, il a juste un peu de travail à l’écrit (conjugaisons des verbes irréguliers, par ex., genre j’acquiers ou il convainc)

      J'aime

    1. je suppose que j’aurai le « feed-back » (comment dit-on cela en français?) lors du prochain cours, en janvier (demain mercredi je vais rater le cours à cause de mes conseils de classe)
      elle m’a juste dit – comme si ça pouvait me consoler – qu’elle sait que je savais parfaitement jouer ces morceaux…

      J'aime

  6. Il faut que Madame éprouve beaucoup d’empathie pour ses élèves et qu’ils le ressentent.
    D’où cette confiance qu’ils mettent dans leur propre analyse.
    Un beau compliment je trouve.

    J'aime

  7. Pour ce qui est des séries addictives, je dois avouer qu’à 73 ans, Marc et moi sommes accrochés à « Game of thrones »… Alors je n’ai qu’indulgence pour les ados. 😉
    Bonne soirée Adrienne

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s