Dernière photo

DSCI6895

Vous qui connaissez l’affection particulière de l’Adrienne pour les vieilles cheminées d’usine qui émergent du paysage urbain, vous comprendrez sa stupeur – et ses tremblements – quand un matin tôt de la mi-décembre, en se rendant à l’école, elle a vu cet engin en train de déchiqueter l’ancienne usine textile qui avait toujours été bien cachée derrière d’épaisses haies et de grands arbres, dont un très beau noyer et un immense saule pleureur.

Deux jours plus tard il ne restait que des gravats.

DSCI6897

Et le vendredi avant Noël, place nette était faite pour pouvoir remplacer cet exemple de patrimoine industriel par de grands ensembles d’appartements, sur le site désormais pompeusement appelé ‘PARC’.

Bien sûr, on ne peut pas tout garder, tout conserver.

Bien sûr, il en reste encore.

Mais comme disait grand-mère Adrienne: qui donc va venir habiter dans tous ces appartements qu’on ne cesse de construire?

La réponse est venue presque aussitôt, par un petit type mal fagoté ne se déplaçant que sur une vieille bicyclette rouillée:

– Vous avez vu? Ils y ont commencé! Je me suis acheté un appartement, là!

24 commentaires sur « Dernière photo »

    1. pour ma maison aussi, monsieur l’entrepreneur disait que le mieux ce serait de la « strippen » (verbe qui veut dire dénuder) parce qu’alors on peut faire « du beau travail » (isoler, tout mettre à neuf…)

      J'aime

  1. En Lorraine, ce sont les squelettes des chevalements des mines de fer qui dominent le paysage quand elles ne sont pas démontées.
    Les rangées de petites maisons collées les unes aux autres se sont pour certaines écroulées (affaissement minier).
    Et surtout, surtout le vide des rues si bruyantes….

    J'aime

  2. Je me rappelle en 1970, entre les rues Rambuteau, Saint Martin, Beaubourg et Saint Merri, la transformation d’un îlot d’immeubles insalubres en un vaste parking sauvage.
    Puis la transformation de ce parking en un énorme bâtiment que le quartier appela longtemps « La cuisinière » ou « La raffinerie ».
    Puis, quelques cinq ans plus tard avoir été effrayé après avoir entendu une rumeur disant qu’on allait sans doute abattre Notre Dame car elle gâchait la perspective qui allait du Centre Beaubourg au Panthéon…

    J'aime

  3. De plus en plus de sites, genre vieilles usines, hangars qui en valent la peine sont réhabilités joliment quand même un peu partout je lis et vois…non?
    Bon début d’année, même avec le nez surgelé dame Adrienne!

    J'aime

    1. oui c’est vrai il y a aussi de beaux recyclages 🙂
      merci chère Colo, hier j’ai eu l’usage de mon pantalon imperméable mais j’ai failli m’envoler 🙂
      bon premier de l’an à toi aussi!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s