B comme Behrouz Boochani

behrouz

Le livre de l’année 2018, dit l’auteur de l’article, prof de littérature à l’université de Louvain (KUL), a été écrit par un demandeur d’asile prisonnier depuis 2013 sur l’île de Manus: No Friend but the Mountains, par Behrouz Boochani, journaliste, diplômé en sciences politiques et réfugié kurde d’Iran.

Un livre et un témoignage d’autant plus importants que bon nombre de nos politiciens d’Europe et des Etats-Unis admirent et promeuvent la ‘solution finale’ trouvée par les autorités australiennes dans le traitement des migrants essayant d’atteindre leurs côtes… 

© Asylum Seeker Resource Centre – source de la photo et article en néerlandais ici

article de Jasmine Caye (en français) ici

article en anglais (The Guardian) ici

16 commentaires sur « B comme Behrouz Boochani »

    1. si on y interdit les journalistes et renvoie les ONG et si une certaine presse déshumanise systématiquement les demandeurs d’asile ou les réfugiés (à commencer par le vocabulaire utilisé pour en parler…) …

      J'aime

    1. j’y ai pensé aussi, j’ai vérifié sur d’autres sources, il a bien cette tête-là 🙂 mais beaucoup d’hommes de ces régions ont ce look… et lui en plus a de magnifiques yeux verts 😉

      J'aime

  1. Hier la télévision montrait des enfants prostrés, traumatisés par les portes fermées, l’absence d’avenir, refusant même de s’alimenter, dans des camps de migrants où aucune perspective digne ne leur est proposée : une horreur, une tragédie.

    J'aime

  2. C’est bien que quelqu’un arrive à témoigner. Les Kurdes continuent de lutter contre l Ei et ne sont pas aidés par le régime turc c’est le moins qu’on puisse dire. C’est un des défis de notre actualité… ça fait même tomber des gouvernements…

    J'aime

    1. oui c’est une sorte de miracle que ça ait pu se faire, petit à petit, grâce à ses contacts à l’extérieur, et grâce au fait qu’il n’est pas le premier paysan venu (si j’ose dire, ce n’est pas pour dénigrer, c’est pour dire que lui, avec son bagage intellectuel et son expérience de journaliste, était capable de réaliser ce témoignage et de trouver les filières pour le faire passer jusqu’à nous)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s