E comme épée

https://www.rtc.be/playerjs/embed.php?id=1498123

L’épée de Rubens, ou faut-il dire la rapière de Rubens, était exposée au stand de la Fondation roi Baudouin.

« Charles Ier d’Angleterre [l’] offrit en 1630 à Pierre Paul Rubens ‘en remerciement pour services rendus’. Le peintre n’a certes pas été inactif en tant que diplomate et est entre autres intervenu comme médiateur dans le conflit entre l’Espagne et l’Angleterre durant la Guerre de Trente Ans, ce qui lui a aussi valu d’être adoubé par Charles Ier.

Pendant des générations entières, cette rapière a été conservée, avec son fourreau et les documents attenants, par les descendants de Rubens. L’an dernier, grâce à l’intervention du Comte Joseph van der Stegen de Schrieck, les enfants du Comte Jean-Marie van der Stegen de Schrieck ont confié ces pièces à la Fondation Roi Baudouin afin de rendre cette arme d’apparat accessible à tous. Désormais restaurée, cette épée, qui a une valeur non seulement historique mais aussi artistique, peut aujourd’hui être présentée.

L’épée est classée dans le cadre de la Politique de protection du Patrimoine de la Fédération Wallonie-Bruxelles. À l’issue de la BRAFA, elle sera confiée en prêt de longue durée au Grand Curtius à Liège, qui contient la plus vaste collection d’armes d’apparat du pays. »

- Provenance :
Derek Biront
derek.biront@metafose.be

Citation et photo prises ici où vous pourrez lire toute l’info qui vous intéresse.

26 commentaires sur « E comme épée »

  1. Rubens était diplomate (aussi). J’apprends. Voilà une épée qui, d’apparat, n’a pas dû servir beaucoup, un peu comme les épées des académiciens.

    J'aime

    1. le seul qui se soit servi de son épée d’apparat, c’est Vatel 😉
      (imaginons que Mme de Sévigné nous ait raconté des bobards? elle est la seule source de cette fameuse histoire de suicide…)

      J'aime

      1. J’adore la plume de Mme de Sévigné…. Quand on sait les ravages faits à ma patience quand j’attends une livraison qui n’arrive pas, j’arrive très bien à « photographier » Vatel ne supportant pas le déshonneur !!! Bon, ok, c’est un peu exagéré tout ça.

        J'aime

  2. Epée ou rapière ? Les deux conviennent puisque celle-ci est une « épée longue et fine, à la garde élaborée » comme celle de Rubens, décorée de motifs floraux et médaillons, ai-je lu sur le site de la FRB. C’est bien qu’on puisse à présent voir cet objet chargé d’histoire. Peut-être seras-tu intéressée par cette notice que je suis allée lire dans l’Encyclopédie Universalis, sur Rubens diplomate : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-rubens/3-un-diplomate-et-un-collectionneur/

    J'aime

    1. j’ai été très étonnée la première fois que j’ai lu là-dessus, que les « grands » utilisent un artiste pour de telles missions… entre-temps je m’étonne moins, des musiciens aussi ont joué ce genre de rôle…
      (l’universalis demande de payer si on veut lire ;-))

      J'aime

  3. A ranger dans le musée avec le pistolet de Verlaine, la pipe de Magritte qui n’en est pas une, le violon d’Ingres, le parachute de Léonard et la guitare de Paganini retrouvée en parfait état dans le fond de son cercueil son cercueil.

    Pour Madame de Sévigné je confirme que les Bretonnes ont beaucoup d’imagination.

    Et pour les préludes du duel ce sera sans doute samedi sur le Défi ! 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s