H comme heureux

DSCI6153 (2)

Le vieux petit monsieur à longue barbe grise a de vieilles baskets trouées rafistolées avec du fil de fer. Mais il a toujours l’air heureux.

Maintenant que les jardinets ont été remplacés par de la boue et de la pierraille – cinq fois déjà que les dernières fleurettes, les derniers vers de terre rescapés ont été dérangés pour divers travaux préparatifs – il se tient dans l’ouverture de sa porte et hèle l’Adrienne si l’échange doit être plus important qu’un bonjour météorologique.

Comme c’était le cas hier matin: il s’approche, une enveloppe blanche à la main, pour la faire lire à l’Adrienne. C’est l’annonce d’une naissance et une invitation à un ‘babyborrel‘. Quelle bonne nouvelle, s’écrie-t-elle, toutes mes félicitations! vous avez un petit-fils? Non, dit-il, c’est chez mon frère. Mais vous serez de la fête, dit-elle, c’est super!

Le vieux petit monsieur à longue barbe grise a de vieilles baskets trouées rafistolées avec du fil de fer. Mais il a toujours l’air heureux. Et toujours une bonne nouvelle à annoncer.

38 commentaires sur « H comme heureux »

    1. les conversations météo avec lui consistent en une petite rigolade, lui se moquant gentiment de moi qui passe emmitouflée (écharpe, gants, bonnets) alors que lui est en chemise et sans chaussettes sur le pas de sa porte, même s’il gèle 🙂

      J'aime

    1. s’il y a encore baptême, il a lieu dans le cercle familial plus restreint, le but du babyborrel c’est de voir en une fois tous les amis, les connaissances, le cercle le plus large, vu que les mamans restent à peine deux jours en clinique et que par conséquent les visites au bébé se font à domicile dans les semaines et les mois qui suivent la naissance… alors hop! babyborrel 🙂

      J'aime

    1. je sais, mais beaucoup de jeunes mamans sont heureuses de cette solution qui permet de voir tout le monde en une fois, au lieu d’avoir trente-six fois de la visite alors qu’on est épuisée par les nuits sans sommeil…

      J'aime

  1. Qui a dit « Les gens heureux n’ont pas d’histoire » ??? Les gens heureux se l’écrivent eux-mêmes et en donnent un page à lire à ceux qu’ils côtoient.

    J'aime

    1. oui c’est devenu un jeu entre nous, parfois une petite scène d' »histoire sans paroles », je passe en jouant à l’hyper-frileuse et lui joue au débraillé que rien ne touche et qui ne s’est même pas encore rendu compte qu’il gelait 😉

      J'aime

  2. Moi j’appelerais ça un « Lorsque l’enfant paraît au cercle de famille » !

    Et tu nous donnes peut-être là le secret du (d’un) bonheur masculin :
    « Se laisser pousser la barbe et traîner en baskets trouées ».
    😉

    J'aime

    1. entre nous tout est prétexte à rigolade, avec en numéro 1 les travaux:
      – J’ai du neuf! me dit-il.
      – …?
      – à propos des travaux!
      – ah! magnifique! quoi donc?
      – ils vont bientôt y commencer!
      – oh super! quand ça?
      – après le mois de mars!
      (j’ai ri pendant dix minutes, jusqu’à l’école, et là j’ai pris un café pour me remettre les idées en place ;-))

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s