G comme gyrovague

 

 171823 cochon bottes

 

 171823 chien bottes

Mes bottillons rouges                               Cinq gentils chiens
Comme des coquelicots                         Gueule ouverte rigolarde

Pavés dans la mare                                La queue en panache
Alors que j’aimerais tant                     Aboient pour les caravanes
Pouvoir me rouler dedans                  Et bien bottés se pavanent

***

Photos et consignes chez Joe Krapov, que je remercie: Ecrire comme le gyrovague: le gyrovague est un poète breton qui, depuis quelques années, n’écrit plus que des suites de tankas. On peut voir son travail ici. Le tanka est une forme poétique japonaise constituée d’un haïku (trois vers de 5, 7 et 5 syllabes) suivi de deux vers de 7 syllabes. Vous écrirez en utilisant cette forme ce que vous évoque l’une ou l’autre de ces deux photos.

19 commentaires sur « G comme gyrovague »

  1. Gyrovague! Un mot nouveau pour moi.
    Sympathiques ces bottés, quoi de plus gai que de faire splatch splatch dans l’eau boueuse? On en rit d’avance;-)
    Bonne journée Adrienne.

    J'aime

  2. Petit cochon rose
    N’est pas pendu au plafond.
    Botté comme le chat.
    Il attend sans rigoler
    Qu’on vienne vite le libérer.

    J'aime

      1. Là où j’habite, on les avale, d’où le vite.
        Les Japonais n’ont pas ce genre de soucis. J’ai lu que chez eux, les syllabes muettes n’existaient pas..
        😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s