P comme politesse

-joshua-miels-1

Il est des hommes, lorsqu’on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu’exigent les règles de politesse, n’ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu’ils vous attirent aussitôt.

C’est une de ces contradictions que Madame relève chaque année chez ses élèves, quand il est question des relations entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes: les filles se disent féministes et poussent de hauts cris dès que les garçons osent se croire supérieurs en l’un ou l’autre domaine. Puis, quand il est question de celui qui fera battre leur cœur, elle le rêvent bien fort en muscles, bien possessif et bien macho. Ce n’est pas le blondinet, le freluquet, le poussinet qui a la cote.

C’est exactement comme dans la chanson où Mireille Darc susurre « je ne serai jamais la femme d’un ange, les démons sont si beaux »

***

Toile de Joshua Miels et consigne chez Lakévio« Il est des hommes, lorsqu’on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu’exigent les règles de politesse, n’ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu’ils vous attirent aussitôt. » extrait de  Le Lion de Joseph Kessel

Admiration, fascination, amour, amitié… Vous inclurez la phrase citée dans le portrait de votre choix.

51 commentaires sur « P comme politesse »

    1. absolument!
      mais beaucoup de jeunes filles ont un côté mère Teresa, elles croient que grâce à elles, à leur amour inconditionnel, le « voleur d’oranges » restera sur le droit chemin 😉

      J'aime

  1. Il est aussi des blondinets freluquets et gentils qui, 30 ans plus tard, se sont transformés en loups assoiffés de pouvoir et persuadés de leur toute puissance.

    J'aime

  2. Quand on est jeune, on polarise sur l’apparence (d’où les groupies qui se crêpent le chignon sur un même gars qui devient bientôt insupportable).
    Quand on prend un peu d’âge, on essaie de creuser un peu, de cerner au plus près. Mais là aussi, on peut faire des erreurs sur le long terme.
    Bref, rien n’est assuré. Mais le visage du portrait ne me plaît pas. A force de l’écrire, je fais finir par le détester !!!!

    J'aime

    1. voilà, on en revient à mon billet d’avant-hier, c’est une loterie 😉
      (moi il m’a tout de suite fait penser à la tête d’un de nos politiciens que je n’aime pas non plus ;-))

      J'aime

  3. Johnny, tu n’es pas un ange !
    Attirées par les mauvais garçons ? Surtout par ce qui représente la transgression mais aussi par la force et la protection. En adolescence, les blondinets freluquets n’ont pas la cote. Il faut du temps pour approvoiser les codes et découvrir l’autre. A cet âge, on n’a pas le temps.
    Un tableau, c’est comme une photo m^me si peindre prend plus de temps qu’appuyer sur le déclencheur et pourtant on en reste à j’aime/j’aime pas. Juger de la peinture, d’accord, mais de l’homme ?…
    Cela dit, c’est le jeu de l’écrit, on projette ce qu’on veut bien, on détourne, on extrapole !
    Merci, Adrienne.

    J'aime

  4. Depuis que je lis des billets sur ce sujet, ce matin, je n’ai pas encore trouvé quelqu’un qui le trouve sympathique, ce type. Est-ce que la beauté serait forcément toujours vénéneuse ?
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

  5. Tout ça, c’est la faute aux blondinets, freluquets, poussinets et autres gringalets, ils devraient apprendre que ce dont rêvent les filles, malgré tout ce qu’elles en disent, c’est qu’on les fasse rire.

    J'aime

  6. Je vais rajouter que même certaines femmes d’âge « mûre » ne sont pas plus futées et se laissent avoir aussi face à des yeux de merlan frit et le contraire aussi existe , l’être humain est imprévisible
    comme un simple tableau peut nous entraîner :)…, j’adore les ateliers du lundi
    Merci Adrienne
    Bonne semaine

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s