X c’est l’inconnu

DSCI7186Il est déjà arrivé à Madame de rêver d’un séjour dans un hôtel de luxe. Ne serait-ce que pour voir ce que ça apporte de plus: y dort-on mieux? y déjeune-t-on mieux? s’y douche-t-on mieux? qu’est-ce qui justifie la différence de prix et est-ce que ça en vaut la peine? Madame ne le saura que si elle l’essaie, se dit-elle, il suffit de trouver la bonne occasion et de casser sa tirelire.

Une ancienne élève lui recommande chaudement l’hôtel Amigo: elle y a effectué un stage lors de ses études d’hôtellerie et en garde un souvenir reconnaissant et enchanté. L’accueil et le professionnalisme y sont de telle qualité, dit-elle à Madame, que ça a été le meilleur stage de toute sa carrière d’étudiante: avec des maîtres de stage qui ne l’ont pas considérée comme une moins que rien, qui l’ont entourée, secondée, et lui ont beaucoup appris.

Voilà un pan de la cuisine interne qui rend l’établissement bien sympathique à Madame.

***

Photo prise à Bruxelles le 23 mars: détail de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule

38 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

    1. Tu devrais surveiller leur site, je crois qu’en périodes creuses ils font des offres intéressantes « une nuit à l’Amigo ».
      À Bruxelles l’expression reste équivalente à passer une nuit au bloc 😉

      J'aime

  1. Tant qu’on n’essaie pas, on ne sait pas.
    Si c’est à la hauteur des espoirs, c’est parfait, on a découvert quelque chose.
    Si ce n’est pas à la hauteur, on a seulement payé plus cher.
    Comme disait je ne sais plus qui « je gagne ou j’apprends »…

    J'aime

  2. Je ne sais pas si on y dort, mange, vit mieux qu’ailleurs. D’après mon compagnon qui travaille dans les produits de nettoyage pro, certains hôtels font peur, malgré leur standing. Toutefois, pour l’ambiance, un grand hôtel, comme on peut les voir dans les Alpes… ça botterait aussi!

    J'aime

  3. Chacun n’a-t-il pas son propre avis sur la notion de luxe ? Ce qui est luxe pour l’un ne l’est pas spécialement pour l’autre, il faut croiser les informations et faire confiance à son intuition, il me semble. Un jour tu casseras ta tirelire ou d’autres la casseront pour toi et tu seras ravie !!! Bises de printemps. brigitte

    J'aime

  4. Sans l’avoir demandé, j’ai, à deux reprises, dormi dans des hôtels de grand standing (je ne sais pas si on peut les qualifier de luxe), mais comme c’est agréable d’avoir une grande chambre avec un coin salon, un bureau, une salle d’eau équipée d’un séchoir, d’un appareil à « défroisser » ; c’était au Canada. Précédemment, c’était en Egypte, dans un hôtel « colonial » . Hé ben, c’est pas mal du tout, dans les deux cas.
    J’avais pas choisi, c’était un package de voyage.

    Aimé par 1 personne

  5. L’Amigo ? Je connais et ne suis pas tentée. Le commissariat est tout proche, la Grand’Place aussi.
    Certains hôtels 3* sont déjà pas mal…

    J'aime

  6. Je n’ai jamais connu d’hôtel de grand luxe.
    Je m’y sentirais peut-être déplacée, mal à l’aise comme si le personnel allait deviner rien qu’à me voir que je ne fais pas partie de leur clientèle habituelle.. 😉

    J'aime

  7. Mon fils a passé quinze jours dans un hôtel à Doha (pour le boulot évidemment), le genre avec salle de sport, serviettes et peignoirs différents pour la chambre, pour le sport et pour la piscine. Quand vous quittez votre chaise longue pour piquer une tête dans la piscine, quelqu’un remet une serviette sèche sur votre chaise. Quand vous grapillez quelques raisins dans la corbeille placée dans la chambre, il y a une nouvelle corbeille à votre retour. Et tout à l’avenant. Les 5 premiers jours, avec son collègue (il partageait sa chambre avec un collègue… son patron est vraiment mesquin !) ils ont trouvé ça très drôle et je crois même qu’ils en ont un peu abusé. Les 5 suivants, ça ne leur faisait plus rien. Les 5 derniers, ils en avaient vraiment assez !

    Aimé par 1 personne

  8. Je suis allée dans un hôtel de luxe, petite, avec ma mère dont c’était le rêve. On n’est restés que deux ou trois jours et c’était au bord du Rhin. Bien entendu mon frère et moi n’avons rien remarqué de particulièrement luxueux, les assiettes étaient des assiettes, les verres des verres et la salle à manger une salle à manger. Nous étions bien trop jeunes pour apprécier. Mais nous avons été soulagés en le quittant car on en avait assez qu’on nous ouvre la porte partout. Il n’y avait que pour le wc qu’on se débrouillait tout seul 😀

    J'aime

    1. LOL
      j’ose espérer que par « luxe » on n’entend plus aujourd’hui qu’un « valet » se précipite pour avancer ou retirer la chaise dès que vous faites mine de vouloir vous lever ou vous asseoir ou vous empêche d’avoir une conversation privée à force de remplir votre verre dès que vous en avez pris une gorgée 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s