Stupeur et tremblements

DSCI6847

Comme l’eau sur la photo, la personne que vous avez devant vous peut être votre miroir.

– Je vois, dit Madame à charmante élève Louise, que tu es une perfectionniste.

Louise sourit, toute contente.

– Mais attention, dit Madame, être perfectionniste, c’est surtout bien pour les autres: ils savent qu’ils peuvent compter sur toi et que tu feras ton travail – ou le leur – du mieux que tu peux. Que tu feras la vérification finale des travaux de groupe. Que tu auras tout géré. Que le résultat sera au top.

Louise hoche la tête, elle reconnaît.

– Et puis pour toi-même, le danger est très réel que tu ne seras jamais satisfaite, tout peut être encore mieux, la perfection est inatteignable, par définition. Parfois, il faut savoir s’arrêter et se dire que ça suffit…

Louise fronce le sourcil: inatteignable, vraiment? s’arrêter en se disant « c’est bien assez comme ça » ?

Elle n’a que seize ans, bien sûr 😉

Quelques semaines plus tard, Madame est à une formation.

– Nommez une de vos qualités, demande l’instructrice.

Quand c’est le tour de Madame, elle ose dire: je crois que je suis perfectionniste.

– Ce n’est pas une qualité! dit la formatrice sur un ton sans réplique.

C’est là qu’un drôle de déclic a lieu dans la tête de Madame: elle met en garde ses élèves perfectionnistes mais pour elle-même, croit que c’est une qualité.

Il est temps qu’elle mette en pratique ce qu’elle demande aux autres…

28 commentaires sur « Stupeur et tremblements »

    1. chez Louise, je le voyais aussi comme une qualité, tout en connaissant les « dangers » inhérents… mais entendre la formatrice dire que ce n’est pas une qualité, ça m’a ébranlée 😉

      J'aime

  1. « Il est temps qu’elle mette en pratique ce qu’elle demande aux autres… »
    Comme c’est juste. : se juger à l’aune de nos jugements est la chose la plus difficile qui soit.

    J'aime

    1. exactement, comme une autre perfectionniste parmi les élèves de Terminale, qui travaillait jusqu’à pas d’heure et à qui Madame a ordonné de s’arrêter à huit heures du soir 😉
      (alors maintenant Madame aussi éteint l’ordi vers huit heures du soir ;-))

      J'aime

  2. Il me semble qu’on peut se dire « tendre à la perfection », « faire du mieux que l’on peut » plutôt qu’être perfectionniste, on n’est pas frustré(e) ainsi… Bises, à bientôt dame Adrienne. brigitte

    J'aime

  3. La recherche de perfection est une qualité enviable dans le travail, les sciences, la musique etc; pour ce qui est du domaine humain, (et de la météo;-)) tout est si relatif…
    Bonne soirée dame Adrienne.

    J'aime

  4. L’auto-dérision sauve … Alors pas de panique!
    Et puis, je vous recommande le petit livre que l’on vient de m’offrir :  » Foutez-vous la paix  » de Fabrice Midal… Bon pour les perfectionnistes! De plus, le paysage convient à merveille à la mise en pratique …

    J'aime

    1. je dis « grave » parce que je ne voyais ni paille, ni poutre, je croyais que c’était une qualité… une qualité comportant certains écueils, certes, mais une qualité. Je me trompais!
      Merci, mystérieuse Mado 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s