V comme vraie vie

Afficher l’image source

Quelle est votre expérience avec la restauration rapide? demande Madame.

Fadi essaie d’esquiver la consigne: « La première fois que je suis allé au McDo, j’étais très jeune. Si jeune que je ne me le rappelle même plus. »

Brecht a été dévoyé par sa grand-mère. Plus d’une fois! « Les premières fois que je suis allé au McDo, c’était avec mon frère et ma grand-mère. »

Killian aime le McDo. Pourtant, écrit-il, « les tables ne sont jamais  propres et c’est pour ça qu’on va manger dehors. Les serveuses ne sont ni polies ni souriantes et il arrive qu’on t’apporte des frites froides. »

Pour Noa, c’est lié aux souvenirs de vacances: « On partait en voyage et on râlait pendant des heures, ma sœur et moi, pour aller au McDo. Dès que le repas était fini, on allait jouer sur la plaine de jeux. »

« La première fois que je suis allé au McDo », écrit Matthias, « je l’ai aimé, parce que j’étais très petit et naturellement, des frites et des hamburgers, c’était mon truc. »

Yorrick rime avec catégorique: « Je n’aime pas la restauration rapide, elle n’a pas été inventée pour être bonne! Je préfère aller dans un restaurant italien. »

« J’ai de bons souvenirs du McDo », écrit Leo, « même si ça ne concerne pas vraiment la nourriture. J’adorais les jeux qu’il y avait là, c’est dommage que je sois trop grand pour y jouer maintenant. Avec mon frère et ma cousine, on s’amusait comme des fous! »

« La première fois », raconte Lotte, « j’avais 14 ou 15 ans et c’était avec des amies qui connaissaient déjà tous les menus mais moi je ne savais pas quoi prendre, alors j’ai pris un McFlurry et c’était vraiment dégoûtant. Je n’y suis plus jamais retournée. »

Casper est reconnaissant envers sa mère: « Je suis très content que ma mère m’interdise d’aller plus de deux fois par an au McDo. Je déteste cette nourriture. En plus, les serveurs ne sont jamais contents et je trouve que la clientèle est souvent bizarre. »

Tim se souvient que la première fois qu’il est allé au McDo, il était enthousiaste. « Mais j’étais petit, alors, et j’aimais tout. Maintenant quand on y va c’est avec les copains, après les examens. Je n’aime pas l’odeur. Les serveurs n’ont pas d’émotions. Quand je mange trop, je me sens malade. »

Emile préfère aller chez Yves, à la friterie, parce que les serveurs du McDo oublient ce qu’il a demandé et lui apportent des choses qu’il n’a pas commandées. « Mais la première fois, j’avais cinq ans et c’était pour mon anniversaire, j’adorais ça, surtout la plaine de jeux! »

Lennert veut bien concéder que « c’est vrai, ce n’est pas de la gastronomie, la clientèle est souvent un peu marginale, ce n’est pas  très propre » mais il va continuer à y aller parce qu’il aime ça 🙂

Maxim remercie ses parents de lui avoir appris à apprécier « une nourriture saine et équilibrée. Ça fait au moins trois ans que je n’ai plus mis les pieds dans un McDo et je dois dire que ça ne m’a pas manqué! »

***

Madame espère qu’Adeline Dieudonné ne lui en voudra pas de lui avoir emprunté son titre. Elle a beaucoup aimé, comme le lion de la couverture, jeter un œil curieux sur « la vraie vie » de ses élèves. Qu’ils en soient remerciés 🙂

26 commentaires sur « V comme vraie vie »

  1. Intéressant de lire ces avis différents de l’idée que « tous les jeunes adorent ça, ils mangent mal, aiment le fast food ».
    En tout cas ça m’a donné « la frite » pour commencer la journée:-))

    J'aime

    1. ils y recourent comme solution de facilité: c’est facile de s’y retrouver de façon informelle entre amis et la pub leur dit que c’est bon, copieux et pas cher 😉
      bonne journée!

      J'aime

  2. Les McDo, c’est pratique : on les localise facilement. J’ai fait tous ceux de la route reliant Orléans à Bruxelles, c’est plus simple que de trouver des toilettes publiques. 🙂

    J'aime

    1. C’est aussi, d’après mon beau-père, le seul endroit où on peut trouver des toilettes propres à Moscou.

      On a fait une expérience similaire en Tchécoslovaquie en 1985. Depuis, on se retient d’aller aux toilettes, où que ce soit, même chez nous ! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Avoir l’impression « d’aller au restaurant » avec des copains et des copines sans dissoudre leur maigre fortune est appréciable…
    Quand nous étions plus jeunes et largement aussi fauchés, les ados parisiens allaient au Wimpy.
    Le Wimpy, comme le Shah d’Iran, reste la preuve qu’il ne faut pas non plus être trop en avance sur son temps… 😉

    J'aime

      1. 18 euro si chacun prend un happy meal pour enfant, je suppose 😉
        le menu préféré de mes élèves, c’est le chicken mc nuggets, j’ai été voir les prix, ça coûte 8,10
        je ne sais pas quelle est la taille de la portion de frites ou de la boisson qui l’accompagne et c’est sans dessert
        dans ma ville nous avons ce plat du jour pour une dizaine d’euros: woensdag 26/06
        Knolseldercurrysoep (potage de céleri rave) – Vleesbrood, pepersaus, salade en frietjes (pain de viande, sauce au poivre, frites) ou Salade met gebakken geitenkaas (salade au fromage de chèvre) et dessert Peren-notentaart met honing (tarte aux poires et aux noix)

        J'aime

      2. Quand on emmène Merveille et sa soeur, c’est « monomaniaque : 2 happy meal, deux « p’tit wrap » et deux Evian 50 cl.
        Tout le monde avec « petite frite » un yaourt bio en dessert dans le happy meal.
        Finalement, c’est frugal.
        Les petites sont filiformes et les vieux ça mange peu. 😉

        J'aime

      3. ah oui comme ça, OK 🙂
        dans la classe interrogée, il y a deux tendances: ceux qui sortent de là avec l’estomac dérangé à cause de la nourriture grasse ingurgitée et ceux pour qui un burger ne suffit pas et qui sortent de là avec encore une petite faim 😉

        J'aime

  4. Comme le faisais une journée « au choix » avec un ado, je l’ai laissé opter entre « italien » (ma préférence) et McDo : il a choisi McDo parce qu’on y a « comme on est » …. Un wrap et des frites, et j’ai failli dormir pendant la séance de ciné qui a suivi !
    En revanche, un déjeuner avec donuts, en sortant du train, c’est pas mal !

    J'aime

  5. C’est surtout un truc de jeunes apparemment. Je n’y étais jamais allée avant que ma mère débarque de sa province pour venir me voir à Paris. Elle a voulu à tout prix découvrir le MacDo (il y avait pourtant bien d’autres choses à voir…). Elle était tout à fait à l’aise parmi les jeunots. Elle a très bien digéré les merdouilles qu’elle a commandées mais moi pas… 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s