X c’est l’inconnu

DSCI7323 (2)

Des vélos, des cathédrales de sable, une œuvre d’art moderne en métal rouge, qui soulève la polémique depuis son installation – elle doit représenter notre société de consommation et de fait, elle montre déjà des taches de rouille – la digue, une mouette, et puis cette tête de personnage de manga (?) qui reste inconnu au bataillon… 

DSCI7221

26 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

    1. espionnage US, tu crois?
      🙂
      j’en ai vu une à la gare, elle plongeait la tête et le cou dans les poubelles pour en ressortir ce qui lui semblait intéressant, comme un journal froissé, par exemple, de la poubelle pour papier et carton 🙂
      (et l’Adrienne, évidemment, a tout été ramasser pour l’enfoncer plus profondément, que ce soit hors d’atteinte)

      J'aime

  1. La cathédrale de sable, belle dans sa fragilité et par le soin que ses bâtisseurs lui ont donné répond au masque inspiré de l’ailleurs.
    Que votre journée soit harmonieuse.

    J'aime

  2. Exposer une statue de tôle peinte dans une ville de bord de mer est une ineptie !
    N’importe quel ingénieur même pas artiste aurait dit « l’air marin est préjudiciable à la tenue de n’importe quel revêtement non prévu pour tenir en atmosphère saline ! »
    Le bois tient bien mieux.
    Quant à la cathédrale de sable, je trouve heureux que la nature ait prévu les marées… 😉

    J'aime

      1. je croyais que tu parlais de la destruction des « châteaux de sable » par la marée…
        pour ce qui est des attaques de l’air marin, pas seulement sur les métaux mais aussi sur les bois peints, je sais, toute ma belle-famille est ostendaise 🙂

        J'aime

  3. Effectivement, la « chose » rouge est incompréhensible en bord de mer, mais aussi par sa forme.

    La cathédrale de sable, il faut de la patience surtout quand on sait combien elle sera éphémère… Mais la silhouette est immortalisée en photo, c’est chouette.

    Pour la tête, je penche pour une mégère en bigoudis qui râle parce qu’elle n’a pas encore bu son café !!!!!

    J'aime

    1. ça ressemble à des boites ou des grands sacs de courses cabossés, ça symbolise la société de consommation… et c’est rouge 🙂
      comme c’est grand, ça offre de l’ombre quand on en a besoin, comme en ce moment, et pendant que les parents sont assis et se reposent, les enfants et les jeunes essaient de grimper dessus 😉

      J'aime

  4. Etonnant. Je ne peux m’empêcher de penser que le sable, surexploité pour fabriquer du béton, est une ressource non renouvelable en voie de disparition : https://www.consoglobe.com/le-sable-une-ressource-en-voie-de-disparition-cg Animer pour commercer à tout prix, est-ce encore tenable ?
    En lisant ton titre, j’ai pensé à ton dernier jour d’école : joyeuse entrée sur le territoire inconnu de la retraite, chère Adrienne !

    J'aime

    1. je ne pensais pas seulement à cet aspect-là, mais aussi à toute la manutention nécessaire pour apporter puis enlever ce sable… je ne sais pas s’il peut être réutilisé (c’est du sable spécial)
      entrée en territoire inconnu, oui, je crois que cette entrée-là se fera le premier septembre 😉
      merci Tania!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s