I comme incroyable

DSCI7374

Quand la maman du marié a proposé de faire le gâteau pour la noce, l’amie a dit oui, bien sûr. Elles se sont mises d’accord pour des génoises fourrées de lemon curd, sous un glaçage blanc garni de fleurettes en sucre, des jaunes pâles et des blanches, assorties au décor floral prévu pour la salle.

Quand  elle les apporte le vendredi, veille du mariage, elle est bien contente:

– Quel soulagement! dit-elle. Ils n’ont pas souffert du voyage!

C’est là que vous, lecteurs, pensez comme l’Adrienne: ville ou village d’à côté, trajet en voiture plus ou moins long… et vous vous trompez.

Ces génoises ont pris l’avion.

Toutes les quatre. 

Voyagé dans les valises, bien calées entre les slips, les chemises, les chaussettes.

Parce que les parents du marié vivent dans les Pyrénées Atlantiques et que c’est là, en début de semaine, que  la maman a préféré cuire ses gâteaux.

Daft? Vous avez dit daft?

🙂

 

32 commentaires sur « I comme incroyable »

  1. ça a l’air si frais et c’est si joli qu’on n’arrive pas à imaginer un transport aérien…

    Quel effet à la dégustation ? c’était cornélien de détruire non ?

    J'aime

  2. Mais que devient une génoise après dépressurisation et retour à la pression atmosphérique ?
    J’espère que les valises étaient dans le rack à bagages et pas en soute parce que là tu risquais bien de retrouver des gâteaux surgelés et dépressurisés, puis dégelés et représsurisés. 😉

    J'aime

    1. et bien si! j’ai posé la question, parce que je me faisais le même souci que toi, mais ils étaient dans les bagages enregistrés! dans la soute à bagages!
      (je sais bien pourquoi j’ai pris comme titre le mot Incroyable ;-))

      J'aime

    1. ce nappage ne craint rien, c’est du pur sucre!
      du sucre glace, un minimum d’eau, on peut le rouler au rouleau à pâtisserie, y découper des fleurettes (ou d’autres motifs) à l’emporte-pièce, tel quel (donc blanc) ou après y avoir ajouté des colorants alimentaires…
      je pourrais prendre une photo du reste du gâteau, aujourd’hui 11 juillet, donc une bonne semaine plus tard, il est toujours impeccable 😉
      (mais je n’en mange pas ;-))

      J'aime

      1. Je comprends Adrienne mais le sens de ma question c’est : dans un aéroport et dans un avion, une valise est tantôt à plat, tantôt sur la tranche. Donc quid du gâteau ? le glaçage a t’il été mis après le voyage ?

        J'aime

      2. les gâteaux étaient emballés individuellement dans du papier alu et calés entre les vêtements, comme je l’ai écrit plus haut, le ruban et les fleurs (en sucre et vraies) ont été ajoutés la veille du mariage

        J'aime

      1. C’est du gâteau britannique (made in France). Au musée communal d’Ilfracombe (Devonshire), j’ai contemplé de mes yeux une collection de portions de wedding cakes de l’endroit depuis la Reine Victoria.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s