O comme only one!

DSCI7340_LI

Do you have hot chocolate? demande le type à la dame de la cafétéria, à Zeebrugge, sans même s’enquérir de ses connaissances en anglais. Tout comme le feront, quelques minutes plus tard, des Espagnols et des Allemands.

You want a hot chocolate? répond-elle, la main déjà posée sur l’engin.

One! only one for me!

Puis il se tourne vers son épouse:

What do you want, honey?

N’est-ce pas, qu’il y a matière à réflexion à propos de cette petite conversation 🙂

Après s’être installé à la table d’à côté, très content de lui, il apostrophe l’Adrienne:

Going back home? comme si ce bateau n’allait transporter que des touristes anglais rentrant chez eux.

Alors quand elle lui dit qu’elle va à un mariage dans le Yorkshire, il se met à rigoler tout seul en débitant quelques phrases bien senties sur les habitants de cette région – dont apparemment il ne fait pas partie.

Dans le minibus qui l’amène à York, l’Adrienne demande au chauffeur:

– Vous pourriez me dire quelle est la réputation des gens du Yorkshire? Parce qu’un Anglais, avant d’embarquer, m’a dit toute une litanie sur eux et je ne suis pas sûre d’avoir bien compris.

– Ah! fait-il en soupirant. On dit tant de choses, sur eux. Par exemple qu’ils croient qu’ils ont le meilleur thé au monde. Et que leur gentillesse n’est qu’une façade. They pretend to be friendly but in fact they are not.

Alors, pendant ces quelques jours passés avec la famille du marié, submergée par les thank you so much! you are so sweet! oh that’s so thoughtful of you! you really are a gem! et autres formules du même genre, elle ne peut que repenser à ce que lui a dit le chauffeur 🙂

***

photo prise sur le bateau, à l’aller, avec le portefeuille dont sortira le premier billet à l’effigie de Her Majesty, la lecture appropriée et le sac voyageur 🙂

Sur Wikipédia, on trouve comme stéréotype numéro 1 à propose des Yorkshiremen: There is a British saying that « a Yorkshireman is a Scotsman with all the generosity squeezed out of him », donc qu’ils sont des Ecossais dont on aurait extrait la dernière goutte de générosité.

29 commentaires sur « O comme only one! »

  1. Intéressante cette origine de leur réputation, en fait comme partout quand les gens s’enrichissent vite et que l’éducation ne va pas de pair.(ici aussi, oui, oui). Mais il est vrai que certains anglais mettent une rare intensité dans « Oh, it’s soooooooooooooo nice to see you, we must meet again »!!!
    Manquons-nous d’intensité?????
    Bonne journée Adrienne.

    J'aime

    1. Pas nécessairement. Quand je travaillais à Pont-à-Celles, « in the late eighties » comme on dit là où vous promenez Ted, des élèves horrifiés m’avaient raconté qu’un de leurs profs pensait qu’ils vivaient dans des maisons sans salle de bain.

      J'aime

      1. Monsieur Neveu vient encore de me confirmer hier que dans sa France à lui, on croit que les gens du Nord (pardon, des hauts-de-France) sont tous chômeurs et alcooliques 😉

        J'aime

  2. Voilà ce que c’est d’avoir une frimousse engageante ! Je dois avoir fait une trentaine de traversées de la mer du Nord et, en dehors du personnel des rafiots, aucun Anglais ne m’a posé de question 🙂

    J'aime

      1. La chose que j’ai le plus souvent entendue is « I and my wife » ou « I and my children ».
        « My son and me » surgit parfois mais je me suis aperçu que c’est souvent un tic resté chez un immigré Latin anglophone.
        Cela dit je dois avouer qu’Elizabeth II et Alexandra de Kent me paraissent extrêmement courtoises et bien élevées… 😉

        J'aime

  3. J’adore! Ces réputations provenant on ne sait trop d’où et ces généralisations sont amusantes, voire intéressantes. On peut parfois établir des liens avec des événements passés. L’important étant de rester au niveau anecdotique, sans catégoriser avec rigidité.

    GL

    J'aime

    1. si c’est juste pour rire et savoir que ce n’est qu’une blague d’accord, comme ce Corse débarquant à Marseille qui voit un billet de banque à terre mais ne se baisse pas pour le ramasser, parce qu’il ne va tout de même pas commencer à travailler dès le premier jour 😉

      J'aime

  4. Tu m’as fait rire avec ton questionnement personnel sur ce qu’ont dit de toi les invités du marié.
    C’est vrai qu’après la réflexion du chauffeur, il y a de quoi s’interroger !
    Mais en France, c’est tout pareil : je ne reparle pas des Hauts de France,, mais des Bretons têtus, des Auvergnats rapiats, des Marseillais filous (si pas mafieux) etc… etc…
    Et les Français pour les Anglais ? et vice-versa ?

    J'aime

    1. temps de chien oui, si on en vient à l’étymologie de canicule 😉
      (sauf qu’ici le caniculaire c’est 19 à 20 ° et chez mon frère « ça ne descend pas sous les 33 la nuit », d’après ce qu’il a dit hier soir au téléphone à Monsieur Neveu ;-))

      J'aime

      1. Exact ! Genre « Ne prenez pas de potage aux tomates en Hollande, c’est de l’eau chaude dans des assiettes rouges ! »
        Les Ecossais eux, sont plus réalistes je me rappelle que mon ami Bill Thompson, Ecossais bon ton, à qui son fils annonçait qu’il avait trouvé un système pour jouer gratuitement au flipper lui avait répondu « You, Scottish ! »

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s