P comme poliment et prudemment

DSCI7353

Combien de fois l’Adrienne a eu la question, ces derniers jours: Vous étiez déjà venue en Angleterre? Votre maman a déjà vu l’Angleterre? Votre neveu a déjà visité l’Angleterre?

Chaque fois il faut essayer de répondre prudemment pour ne pas froisser les sentiments nationaux. Le plus facile, c’est quand il s’agit de l’Adrienne:

– Oui, il y a eu ce voyage scolaire à Londres, quand elle était en cinquième (en Première), des voyages dans la région de Canterbury, comme prof, avec les élèves de quatrième (la Seconde), un autre séjour à Londres avec Monsieur Mari et bien sûr Bradford, dans le Yorkshire, il y a plus de douze ans, chez l’amie qui se marie ces jours-ci.

Mais comment expliquer poliment à un fier sujet de Sa Majesté pourquoi sa mère n’a jamais mis les pieds en Angleterre – sauf un aller-retour d’un jour Ostende-Douvres avec les beaux-parents de l’Adrienne – malgré l’envie qu’elle en avait?

Car pour le père il n’y avait qu’une destination possible, c’était la France. L’Angleterre, il ne voulait pas y mettre les pieds, sous prétexte que « quand c’est chaud c’est de la bière et quand c’est froid c’est de la soupe ».

Et Monsieur Neveu? Après ses cours d’anglais au lycée et ses deux ans d’anglais en faculté de Droit, il n’est toujours pas capable de comprendre ni de parler cette langue. Il est venu en Angleterre pour un séjour linguistique dans une famille où probablement l’échange de connaissance des langues s’est fait dans l’autre sens, vu qu’il n’en a rien retiré.

– Il ne faut pas compter sur lui pour acheter un billet de train, dit la mère, qui a potassé son mini-dictionnaire d’anglais en vue de ce voyage, histoire de remettre à jour ses connaissances acquises en secondaire, au début des années 1950.

***

photo prise depuis la terrasse du cottage de tante Ginny à Runswick Bay, avec la silhouette reconnaissable de la falaise en forme de tête de crocodile.

24 commentaires sur « P comme poliment et prudemment »

  1. « « quand c’est chaud c’est de la bière et quand c’est froid c’est de la soupe ». »
    J’adore !
    C’est étrange, la résistance à l’anglais de Mr Neveu.
    Il n’a quand même pas eu droit à l’enseignement que ma génération a eu au lycée !
    A la fin, on était capable de faire une dissertation sur Shakespeare en anglais de l’époque.
    Mais absolument incapable de comprendre et de répondre à un touriste qui demandait où trouver une boulangerie…
    (et dans le coin de mon lycée, il y avait déjà des touristes, ils venaient tous à Pigalle…)

    J'aime

      1. Un jour où je logeais dans un chouette hôtel de la campagne anglaise entre Manchester et Warrington et que j’y soupais en compagnie d’un collègue espagnol (avec nos drapeaux nationaux au centre de notre table) le maître d’hôtel m’a glissé, dans un français irréprochable, « Quand on est en Angleterre, on parle anglais ! »

        Aimé par 1 personne

  2. Quelle vue depuis le cottage de tante Ginny.
    Je m’étais promis un temps de ne jamais aller outre-manche, quoique l’Ecosse à l’automne ou l’Irlande au printemps m’aient beaucoup tenté.
    Je n’y ai passé qu’une journée, à Londres et c’était justement le jour où les londoniens et les autres couraient pour « la santé »…. Et ça a singulièrement réduit notre parcours !
    Dans ma région, on apprenait « de mon temps » seulement l’allemand. Puis pour le plaisir, j’ai appris l’anglais que j’ai perfectionné en « intensif ». Et je mélangeais allègrement les deux dans mes conversations « européennes », ce qui ne manquait pas de surprendre mes interlocuteurs !!!!
    Je ressemble donc beaucoup à Monsieur Neveu : je ne suis pas douée. Je comprends (enfin presque), mais ne parle pas.
    Mais comme je doute que les autochtones en sachent beaucoup plus que moi. Je me rassure , hi hi

    J'aime

  3. Je n’ai fait qu’un séjour en Angleterre, linguistique chez l’habitant à Bornemouth. Il y avait donc la plage entre les cours.
    J’y allais en bus et à la fin, pour payer, je savais donner le nom de la station où j’étais montée en une seule syllabe ou presque 😉 : « Saxonhurst road ».

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s