Le bilan du 20

DSCI7479 (2)

Chaque fois que l’Adrienne est en vacances quelque part, elle se demande comment ce serait d’y vivre.

Pour Skipton, c’est chose faite et le bilan est positif, surtout si on a un chien 🙂

Lors de ses trois promenades quotidiennes, elle a l’occasion de saluer des tas de gens et au bout d’un jour ou deux, elle maîtrise les ‘good morning‘, ‘hi!’, ‘how are you?‘ et autres ‘hello’.

Elle reçoit sa dose de sourires et de compliments, toujours adressés à Ted, genre ‘hello, gorgeous!‘ ou ‘are you going for your morning / evening walk?

Les cyclistes, les petits vieux vacillant sur une canne, les mères de famille avec poupon faisant ses premiers pas, tout le monde la remercie de raccourcir la laisse et de faire marcher au pas collé à sa jambe cet animal sage comme une image.

Et en compensation des cacas qu’elle ramasse matin, midi et soir, elle reçoit de grandes démonstrations d’amour dès qu’elle s’est absentée pour faire de rapides courses chez Morrissons.

Le supermarché est à peu près le seul endroit, ici, où le quadrupède préféré des Anglais n’a pas le droit d’entrer. Tout le reste affiche ‘dog friendly‘.

Et une belle bête comme Ted, elle ne se risque pas à le laisser seul à l’attendre à la porte du magasin 😉

***

photo ci-dessus: Ted et Cici (prononcer TchiTchi) prennent le frais à la porte de la véranda.

18 commentaires sur « Le bilan du 20 »

  1. C’est vrai que la présence du chien favorise la prise de contact, comme quand mon épouse visitait l’église locale je patientais avec le chien dans le cimetière entourant celle-ci, je me suis fait aborder plusieurs fois par des autochtones qui m’assuraient que la bestiole pouvait parfaitement entrer elle aussi dans l’église avant de dévier sur ma nationalité et le foot 🙂

    J'aime

    1. par contre, à York c’est tout le contraire, on a eu du mal à trouver un endroit où s’asseoir avec lui – une terrasse a fini par nous accepter – et du mal à trouver un peu d’herbe non interdite aux chiens

      J'aime

  2. Se poser la question de si on pourrait vivre là où on est est vraiment intéressante, tant de facteurs interviennent dans un choix; et quelle liberté aussi, l’imagination s’envole!
    Bonne fin de séjour Adrienne

    J'aime

  3. Pour les coeurs solitaires, il est recommandé de se balader avec un chien en laisse pour lier connaissance…. Je le vois (hélas) dans le square en bas de chez moi où c’est la sarabande matin et soir des propriétaires de toutous. A l’origine ce square était réservé aux enfants (les pelouses itou)… mais voilà.
    Les chiens sont tellement associés à leurs propriétaires ou à ceux qui le promènent qu’un gamin du village de mes parents voulant raconter à sa mère le malaise qui avait saisi mon père un matin de Noël lui a dit : « mais oui, tu sais bien, c’est le grand-père de Toby » !
    Bonne fin de séjour, bon retour, mais voilà Ted et Cici (prononcer TchiTchi) vont vous manquer….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s