W comme wablieft?

Stiff Upper Lips: waarom zijn die Engelsen zo Engels ...

L’Adrienne est arrivée en fin de lecture de l’ouvrage déjà mentionné au D comme Daft, précisément le jour où la nouvelle lui est parvenue que Boris devenait Premier ministre.

Or, de Boris justement il est question aux pages 208 et suivantes, à propos de son rôle de journaliste anti-européen. Rôle qu’il joue tellement à fond, qu’il n’hésite pas à écrire les plus grosses fadaises et autres grossières fake news… et que ça passe!

Wie in deze nieuwsstroom een aanzienlijke rol heeft gespeeld, is niemand minder dan ene Boris Johnson. Lang voor de flamboyante Johnson burgemeester van Londen en minister werd, was hij Europa-correspondent van de conservatieve krant The Daily Telegraph in Brussel. […] ‘Boris heeft het nepnieuws uitgevonden,’ zegt Martin Fletcher, voormalig buitenlandredacteur van The Times. […] Die artikelen speelden een rol bij het Deense referendum over het verdrag van Maastricht. […] Johnson besefte tot zijn eigen verbazing dat wat hij vanuit Brussel schreef een explosief effect had […] Het gaf hem een vreemd soort macht. […] Ook de tabloïds hadden snel door dat dit soort verhalen voor hen gesneden koek was en de kassa deed rinkelen. Wat leerling-tovenaar Boris Johnson in gang had gezet, was niet meer te houden. (p.209-211)

C’est Boris Johnson lui-même qui a joué un rôle prépondérant dans ce flux d’informations. Avant d’être maire de Londres et ministre, il était à Bruxelles comme correspondant pour l’Europe du Daily Telegraph, un journal conservateur. […] ‘C’est lui qui a inventé le fake news’, dit Martin Fletcher, l’ancien responsable des nouvelles de l’étranger pour le Times. […] Ces articles ont influencé le referendum danois sur le traité de Maastricht. […] A son grand étonnement, Johnson s’est rendu compte de l’impact explosif qu’avait ce qu’il écrivait depuis Bruxelles. Ce qui lui a donné une étrange forme de pouvoir. La presse à sensation a vite compris quel parti elle pouvait en tirer et quels avantages financiers. Ce que l’apprenti sorcier Boris Johnson avait mis en route était impossible à arrêter. (traduction de l’Adrienne) 

Sur le site de la communauté européenne, un Anglais « s’amuse » à les noter et à les commenter toutes, histoire de remettre les pendules à l’heure.

Mais il semblerait bien que les pendules, de part et d’autre de la Manche, ne marcheront plus ensemble.

Voir ici ce florilège ahurissant: Euromyths.

 

33 commentaires sur « W comme wablieft? »

      1. Normalement, nous (en France) devrions être à l’heure GMT mais nous sommes restés à l’heure allemande.
        La preuve, quelques années après le « Débarquement », le mouvement « Restauration Nationale » est né, proposant les mêmes billevsées…
        (à l’époque il était connu sous l’acronyme « RN » qui aujourd’hui désigne le « Rassemblement National ».
        Vous avez dit « changement » et « dédiabolisation » ? 😉

        J'aime

    1. ils me font peur tous les deux… la dernière fois que l’entente entre un président US et un premier ministre britannique était aussi bonne, ils se sont arrangés pour organiser les mensonges nécessaires au déclenchement d’une guerre: Blair, Bush et la guerre en Iraq

      J'aime

  1. Le Soir consacrait hier un article à ces « nationalistes excentriques qui nous gouvernent  » (De «BoJo» à Trump, ces nationalistes excentriques qui nous gouvernent https://plus.lesoir.be/238730/article/2019-07-26/de-bojo-trump-ces-nationalistes-excentriques-qui-nous-gouvernent), et ce n’est pas rassurant.
    D’autre part, j’aime la traduction littéraire, mais dommage qu’elle gomme quelques savoureuses expressions comme « gesneden koek  » ou « kassa rinkelen  » 😉

    J'aime

    1. ah oui ma traduction n’est ni littéraire ni à 100% littérale 😉
      c’est vrai que les expressions sont souvent intraduisibles (écrire « du gâteau coupé », ça n’aurait aucun sens en français, et « faire sonner la caisse » n’est pas très heureux non plus ;-))

      Aimé par 1 personne

      1. par contre, « du pain bénit pour le tiroir-caisse » ? Je suis moi aussi confronté régulièrement à ces problèmes de traduction, où on se sent écartelé entre correction du langage, fidélité à l’original et respect de l’auteur, jusque dans ses imperfections.
        Et j’ai une immense admiration pour le traducteur de Camilleri , dont le commissaire Montalbano est désormais orphelin.

        J'aime

      2. excellente suggestion!
        c’est le traducteur de Camilleri qui est mort? je pensais que c’était l’auteur lui-même (il m’a semblé lire ça quelque part pendant que j’étais dans le Yorkshire)
        et oui, quand je traduis pour notre association je ne m’en fais pas pour l’aspect « littéraire », le plus important c’est un message clair, mais si on veut traduire un texte littéraire… c’est un problème à presque chaque mot 😉

        J'aime

    1. trump a l’amitié versatile, n’embrassait-il pas quasiment Emmanuel Macron sur la bouche lors de sa visite aux USA? et voilà qu’aujourd’hui il le traite de benêt (idem avec ses déclarations amoureuses envers le guide suprême de la Corée du Nord)
      mais avec boris, c’est vrai, on entre dans une autre catégorie 😉

      J'aime

  2. De ce côté-ci de l’Atlantique, on connait peu ce Boris. Il semble aussi volubile que Trump. Bien qu’il ne puisse pas être moins intelligent, instruit, inculte ou sympathique que lui, je conseillerais à Boris de se méfier car ce cher président américain affirme « l’aimer » et être l’ami de Trump peut vous être fatal.

    GL

    J'aime

    1. oui, il prend, il jette, il dit noir et il dit blanc, voir ma réponse au commentaire précédent, nous nous rejoignons là-dessus 😉
      (je ne me rendais pas compte que vous étiez au Canada!)

      J'aime

    1. je veux croire à l’éducation – bien sûr! sinon ça reviendrait à dire que mon boulot n’a aucun sens ;-))
      mais tu te souviens du monsieur so british dont je parlais ici: https://adrienne414873722.wordpress.com/2019/07/08/f-comme-floccinaucinihilipilification
      comment comprendre qu’un homme aussi bien éduqué que lui puisse donner des directives comme celles-ci:
      https://www.standaard.be/cnt/dmf20190726_04529433?_section=60682888&utm_source=standaard&utm_medium=newsletter&utm_campaign=ochtendupdate&adh_i=a0ca84a6d39365b86215da6ff3755ab0&imai=&M_BT=110935810948
      je crains que le ‘daftness’ ne suffise pas comme explication…

      J'aime

      1. Les liens (parfois très lâches) entre le discernement et l’éducation me posent question depuis bien longtemps, pour autant je persiste à affirmer la nécessité de l’éducation même si je pense que nous pourrions et devrions faire mieux dans l’apprentissage du raisonnement, de l’écoute et de l’argumentation.

        Aimé par 1 personne

      2. c’est tout à fait vrai, malheureusement on dirait que toutes ces belles qualités de Raison se perdent dès que le sentiment national est titillé: il y a quelque temps, j’ai reçu un mail de quelqu’un pour m’annoncer son abandon de la lecture de mon blog… parce que j’y dis trop de mal des Français 🙂
        c’est exactement cette corde-là que jouent tous ces politiciens que nous décrions ici…

        J'aime

      3. merci pour cette réaction, qui me met du baume au cœur (je n’avais pas encore réussi à en parler jusqu’à présent mais j’y pense tous les jours)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s