A comme Antoinette

Alors que l’autre dimanche l’Adrienne raccompagne une amie jusqu’à sa voiture qu’elle a dû laisser sur l’avenue, vu que la rue est en travaux, elles passent devant toute la rangée de maisons ouvrières qui la bordent.

– Tiens! fait Antoinette en en désignant une particulièrement basse et étroite, il y a donc des maisons qui sont encore plus petites que la tienne!

Que voulez-vous que l’Adrienne réponde à ça?

Elle a ri, bien sûr, et elle a dit oui, en effet, il en existe d’encore plus petites.

***

Puis samedi en rentrant de Bruxelles en train, elle a le sourire aux lèvres en repensant à une question posée la veille par Tania: « Tu n’as jamais pensé à t’installer à Bruxelles? »

Et au « standing » qu’aurait eu cette habitation-là, si elle en avait cherché une dans la capitale 🙂

compartiment_c_voiture_293_Hopper.jpg

Retour de vacances ? demandait le Goût-des-autres pour son devoir du lundi.

C’est la rentrée. Même pour Hopper qui dans ce tableau a l’air de nous poser des questions étranges et indiscrètes. À quoi peut-elle penser qui lui donne cet air ?
Je n’en sais rien mais je compte sur vous pour le dire lundi.
Après tout, c’est aussi la rentrée pour vous et moi…

 

***

les photos en tête du billet sont celles de la maison d’avant, son jardin et son environnement – la dernière est celle de la fenêtre-sur-rue de la maison d’aujourd’hui.

39 commentaires sur « A comme Antoinette »

    1. ce serait bien si mes charmantes voisines me permettaient de faire ce que je veux dans mon petit jardin 😉
      (tranquille… hum… je vois que tu n’es pas restée assez longtemps pour te rendre compte ;-))

      J'aime

      1. Bon, si tu comptes installer un piano à queue, ça va peut-être pas le faire… mais quoi ? Ta cuisine-salle-à-manger est spacieuse et claire, ton salon est décontracté et propice à la conversation et ton bureau est comme la majorité des bureaux que l’on utilise vraiment : il fait un peu table à Zigmund (t’as vu mon coin ordinateur ?). 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Dans une maison, quelle qu’en soit la taille on peut toujours se faire un petit cocon.
    Et je crois que ta sagesse te permet cela.
    Par contre avec un paysage restreint, on peut parfois se sentir enfermée…
    J’ai une maison plus petite qu’avant, mais surtout nous sommes maintenant entourés de lotissements, alors que dans mon ancienne vie j’aurais pu faire des photos telles que les tiennes !

    J'aime

  2. J’aime les vues de ta « maison d’avant », et ta « fenêtre de maintenant » 🙂 … Je me suis attachée à bien des logis que j’ai occupés, et un de mes favoris en souvenirs est un petit studio à Aix (en Provence) dans un immeuble gracieux comme un légo, avec de longs couloirs pas trop nets et un gond manquant à la porte qui tenait avec du fil de fer. Chauffage par le sol. Moche, quoi, et pas fonctionnel du tout. Et pourtant j’y repense souvent, j’y ai été heureuse oui, mais aussi… il y avait « quelque chose » d’attaché à ce studio qui rendait l’air heureux, voilà !
    On s’adapte selon notre tempérament, et on avance sans trainer des regrets, après tout les souvenirs sont là pour ça : retourner discrètement où on était bien aussi, autrement!

    J'aime

    1. exactement, et pour les mêmes raisons on peut être très heureuse dans un « kot » d’étudiants où l’unique douche (commune) est sur le palier… et plus que rustique, et où on cuisine par terre sur une petite bonbonne de gaz avec un seul bec 😉

      J'aime

  3. D’après ce que j’ai pu voir tu as fort joliment aménagé ta nouvelle maison. Habiter Bruxelles ? Je ne sais pas si c’est souhaitable… Je le fais parce qu’il est difficile de faire autrement.

    J'aime

      1. plus une dame qui téléphonait et sa fille qui faisait recharger son téléphone et vérifiait toutes les dix minutes à quel pourcentage de chargement elle était déjà arrivée 😉

        J'aime

  4. J’espère que tu arrives à trouver ta place, pas simple de déménager pour plus petit et encore moins quand on a de mauvais voisins. Il faut pouvoir faire avec et les ignorer, ça prend du temps et te bouffe la vie, ainsi de petits cocons entourés de vrais petits c. deviennent vite un enfer. Bonne journée à toi.

    J'aime

    1. je ne dirais pas dinosaure mais privilégiée 🙂
      le record est détenu par ma grand-mère Adrienne qui a vécu 80 ans dans la même maison et qui n’a jamais – jamais – voulu la quitter (deux fois mon grand-père a fait de sérieux projets dans ce sens mais deux fois elle a refusé de quitter le quartier où elle avait grandi ;-))

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s