22 rencontres (2 ter)

C’est par un bel après-midi du printemps dernier qu’en se rendant à l’académie de musique, Madame a vu William caracoler sur un toit.

De battre son cœur s’est arrêté, pour se remettre tout de suite après à une vitesse trop supérieure pour être honnête.

Elle devait sans doute le regarder si intensément que lui aussi l’a vue et lui a fait un grand salut.

– Bonjour, Madame!
– William, s’il te plaît, fais attention! n’a-t-elle pu s’empêcher – fort inutilement – de lui crier.

Alors lui, bien sûr, a ri de ses craintes.

– J’ai l’habitude, il a dit, avec cette hubris d’avant la catastrophe.

***

Ce mois-ci, Madame a contacté William. Pour qu’il vienne travailler à son toit.

Voilà cinq ans que la coupole est installée et cinq ans qu’elle prend l’eau par en-dessous et qu’il y a de la condensation entre la double paroi.

Celui qui l’a (mal) installée fait la sourde oreille. Alors donnons ce travail à William, qui entre-temps a repris – avec un de ses frères – l’entreprise paternelle.

Elle n’aura pas trop de souci à se faire: il ne devra caracoler que sur le toit plat au-dessus de la cuisine, celui où même Madame se promène parfois sans ressentir le vertige qu’elle a déjà sur un escabeau 🙂

– J’ai confiance, lui dit-elle, que tu feras du bon travail. C’est toi qui un jour en classe m’as convaincue qu’un bon toit était l’essentiel dans une maison 😉

***

photos du dessus, le toit au moment de l’achat, photos du dessous, le toit pendant les travaux, il y a cinq ans.

24 commentaires sur « 22 rencontres (2 ter) »

  1. L’an dernier, la toiture de l’immeuble a été refaite, gouttières y compris. Les ouvriers passaient devant mes fenêtres avec ceinture et harnais de sécurité. J’étais rassurée. Mais voilà que lorsqu’il y a eu réception des travaux, je vois deux gaillards debout (avec ou sans « s ») au-dessus de ma loggia en train de vérifier que tt était correct.

    Moi c’est le souffle qui m’a manqué, et le coeur a suivi.

    J'aime

  2. Quand, le mois dernier, mon vieux Jipi a acheté une énorme échelle, j’ai craint le pire parce que je sais qu’il a le vertige. Mais par bonheur, il a appelé un pro pour la gouttière et les quelques tuiles à remplacer…

    J'aime

  3. Mon fils émondeur. Je l’ai vu grimper des arbres très très haut. Au début le coeur bat c’est un métier dangereux.
    Il y a deux ans il s’est fracturé les deux genoux et il était sur la terre ferme. En fait le résultat du danger fait partie des incontrôlables.
    William a raison le bon état du toit est essentiel pour la maison. L’eau qui s’infiltre peut créer des dommages difficiles à régler.

    J'aime

  4. Nous avons des fissures sur le pignon de la maison mais je ne veux plus que Marc grimpe à la grande échelle pour s’en occuper. On a demandé un devis à un artisan en qui nous avons toute confiance pour lui avoir déjà confié des travaux.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s