N comme nut van het nutteloze

DSCI7724

L’utilité de l’inutile, disait le titre d’un article du journal de samedi dernier.

Il s’agissait de notre propension à vouloir exceller dans tout ce que nous entreprenons, même dans nos activités de loisirs, alors que la nature du vrai ‘passe-temps’, du véritable ‘hobby’ devrait être simplement de passer un bon moment sans se soucier de briller ou d’être performant.

Ooit had ik een hobby zoals een hobby volgens mij op z’n best is. Niet te hard van moeten en een beetje nutteloos. Ik erfde een collectie postzegels van mijn opa en zat heel wat avonden zegels uit Hongarije van enveloppen af te weken.

« J’ai eu un passe-temps dans le vrai sens du mot, autrefois. Sans véritable obligation et avec une certaine dose d’inutilité. J’avais hérité une collection de timbres de mon grand-père et je passais de nombreuses soirées à faire tremper des enveloppes pour en décoller des timbres hongrois. »

L’Adrienne se reconnaît très bien là-dedans 🙂

Ainsi que dans l’anecdote racontée par le professeur Ignace Glorieux, président de l’International Association for Time Use Research, pour illustrer la différence entre aujourd’hui, où nous sommes si souvent incapables de rester « à ne rien faire », et autrefois, comme son grand-père – qui a un grand air de famille avec l’arrière-grand-père de l’Adrienne: 

‘Hij zat twee uur in de zetel pijp te roken. Dat was een bezigheid op zich. Wij kunnen amper een paar minuten naar een symfonie luisteren zonder het gevoel te hebben dat we ondertussen net zo goed aan het eten kunnen beginnen.’

« Il restait pendant deux heures dans le fauteuil, à fumer sa pipe. C’était une occupation à part entière. Alors que nous réussissons à peine à écouter quelques minutes d’une symphonie sans nous dire que nous pourrions tout aussi bien commencer à préparer le repas. »

We moeten we weer slecht of middelmatig durven te zijn in onze hobby’s, zegt Tim Wu, journalist bij The New York Times en auteur van het boek Aandacht is het nieuwe goud: hoe commercie en media vechten om in ons hoofd te komen. We moeten weer leren om een gitaar vast te nemen als we vijf minuten tijd hebben, hoe belabberd ons spel ook is. We moeten het weer aandurven om na onze 45ste verjaardag nog te leren windsurfen, ook al weten we dat we er nooit potten mee gaan breken. Dan liggen hobby’s niet langer in het verlengde van wat op het werk al moet: presteren, beter worden, alles als topsport zien.

« Nous devons oser être mauvais ou médiocres dans nos hobbys, dit Tim Wu, journaliste au New York Times et auteur du livre The Attention Merchants: The Epic Scramble to Get Inside Our Heads. Nous devons réapprendre à nous mettre à la guitare, même si notre jeu est mauvais. Nous devons oser apprendre à faire de la planche à voile après l’âge de 45 ans, même si nous savons que nous ne serons jamais champions. De sorte que nos passe-temps ne soient pas dans la ligne de ce qu’il faut déjà réaliser au travail: faire des prestations, s’améliorer sans cesse, tout voir comme un sport de haut niveau. »

Même si on éprouve plus de plaisir en devenant meilleur dans ce qu’on fait: l’Adrienne va essayer de voir de cette façon son apprentissage du piano 🙂

Probeer los te raken van rendementsdenken of prestatiedrang. Aanmodderen met verf en borstel zonder aan een vernissage te denken is niet strafbaar, net als tijd reserveren om bijzonder middelmatig maar fijn te zitten breien. Er hoeft zelfs geen trui van te komen.

« Essayez d’oublier le rendement ou la prestation. Barbouiller avec de la peinture et des pinceaux sans penser à un vernissage n’est pas un délit, passer du temps à faire très médiocrement du tricot non plus. Il n’est même pas besoin de réaliser un pull. »

 

 

29 commentaires sur « N comme nut van het nutteloze »

  1. Ceci est bien difficile pour certains comme pour une amie qui m’inquiète: à plus de 65 ans elle s’est mise au golf avec un prof, ce qui semblait une bonne idée, mais elle a des « examens », doit étudier, s’exercer sans cesse, et elle stresse à mort.
    Tout faire parfaitement est dans le caractère de certains, aucune injonction ne peut les faire changer je crains…
    Bonne journée, un beso

    J'aime

  2. Ce n’est pas la première fois que je vois fleurir le besoin de ce qui ressemble à quelque chose que je pratique depuis toujours : Le droit de s’ennuyer et de s’occuper à quelque chose qui plaît sans chercher à en tirer quoi que ce soit d’autre que le plaisir de le faire.
    (et non, je ne parle pas de « ça »… 😉 )

    J'aime

  3. Bien vu ! C’est pour cela que j’ai tant aimé jouer au foot entre collègues alors que le foot professionnel ne m’intéresse pas !
    Faut dire que j’ai un don, mon père me disait déjà lorsque je dessinais (mal) « Encore occupé à tes niaiseries ? ». Ce devait être un compliment 🙂

    J'aime

      1. C’est que j’ai une formation de chimiste, que j’ai travaillé dans le secteur chimique mais que les différents postes que j’ai occupés tournaient autour de mesures physiques. J’ai débuté dans la Chromatographie, puis dans les mesures de masse moléculaire, de tension de vapeur, de viscosité, de masse spécifique, de tensions superficielle etc, puis je suis passé à l’électrochimie (ph, oxydo-réduction, polarographie), puis aux rayons X (radios, fluorescence X, diffraction X) auxquels se sont ajoutés la microscopie optique et les spectrométries IR UV etc… et pour couronner le tout il m’ont ajouté responsable de l’assurance qualité pour tout le département analytique (où j’ai passé tout ma « carrière »).

        J'aime

  4. C’est bon, alors ? Je peux continuer à lire des bandes dessinées vieillottes, photographier n’importe quoi, écrire des bêtises avec des copines et chanter des inepties avec une voix de fausset ?

    Super, je n’ai pas perdu ma journée en venant ici récupérer cet aval !

    J'aime

  5. En plus, tu as la chance d’habiter une maison, tu as parfaitement le droit de massacrer la lettre à Elise sans ennuyer tes voisins, on a perdu le droit à l’ennui, c’est pourtant constructif de rêvasser.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s