Question musicale

De samedi matin à vendredi soir, ça fait sept jours pleins que l’Adrienne se demande ce qu’elle pourrait bien raconter sur les troubadours sans faire un cours d’histoire littéraire.

Alors il s’est passé exactement la même chose que dans la conversation qu’elle a eue, l’autre jeudi, avec son prof d’accompagnement musical:

– Qu’est-ce que tu aimes, comme chansons? demande-t-il, dans le but de trouver des musiques sur lesquelles s’exercer à faire des arrangements.

– Euh…, fait l’Adrienne, qui se met à réfléchir à toute vitesse sans réussir à rien sortir.

La ci darem la mano, est-ce que ça compte comme chanson?
Ou Voi che sapete che cosa è l’amor?
Non, bien sûr, ce n’était pas la question.

– Brel, peut-être? propose le prof, qui a visiblement fait l’effort de trouver un nom adapté au grand âge de l’Adrienne 😉

– Ah oui! fait-elle, soulagée, Brel, Brassens…

Là, c’est au tour du prof de sécher. On ne peut pas lui en vouloir. D’abord parce qu’il est jeune et ensuite parce que pour connaître Brassens, il faut avoir baigné dans la culture française. Ce n’est pas son cas.

– Vous savez, dit l’Adrienne pour s’excuser, déjà à seize ans je n’étais pas normale, je préférais Mozart aux vedettes du moment. Je ne connaissais aucun des groupes que mes copines aimaient…

Il n’a plus rien trouvé à dire, le pauvre.

***

écrit pour le Défi du samedi n° 581 – thème: troubadour – merci Walrus!

18 commentaires sur « Question musicale »

    1. il existe des tas d’arrangements de morceaux de Mozart, pour chaque instrument et pour chaque niveau, ce qui permet de « jouer du Mozart » alors qu’on n’est qu’en première année de piano, par exemple 😉

      J'aime

  1.  » déjà à seize ans je n’étais pas normale, je préférais Mozart aux vedettes du moment.  »
    Ça fait ça, parfois.
    Mais je t’assure qu’il y a pire : Aimer les Beatles ET l’art lyrique.
    Essaie donc d’expliquer à un copain branché Rolling Stones sans passer pour un fou que tu aimes écouter Kirsten Flagstadt ou Birgit Nilsson et à un autre, dingue d’opéra que tu aimes « Ticket to ride » .
    Ces deux mondes étaient tels qu’avouer à l’un aimer quelque chose de l’autre te valait une période d’ostracisme…

    J'aime

    1. oui, les trucs « modernes » que je connaissais (et aimais) dataient de la jeunesse de ma Tantine (née en 1943) donc là non plus je ne trouvais pas d’écho chez mes copines mais j’ai eu la chance d’être toujours acceptée comme j’étais, avec mes bizarreries 😉

      J'aime

  2. Ce billet donne une sacrée envie de réécouter… « Le Trouvère » de Verdi où il y a tant d’airs connus sans qu’on sache où on a pu les entendre.

    https://www.deezer.com/us/album/6708867

    Ce que dit Le Gout est intéressant : pourquoi se spécialise-t-on dans l’écoute d’un genre musical alors que les sept notes de la gamme (et leurs petites soeurs noires) sont universelles et qu’elles créent des merveilles partout ?

    J'aime

  3. Le pauvre garçon ira chercher sur sa tablette qui est Brassens et il sera certainement heureux de sa découverte… Moi, je suis aux anges, grâce à toi : le temps est à la pluie, je ne savais trop que faire, et bien je vais m’écouter les Noces de Figaro et je continuerai avec Verdi et sa Traviata, oh la douce après midi, grand merci dame Adrienne. Doux week end à toi. brigitte

    J'aime

    1. apprécier Brassens demande de (très) solides connaissances du français… je suis en Flandre et mon prof de musique n’est pas francophone 😉
      contente que ces musiques enchantent ton après-midi 🙂
      merci et bon week-end!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s