Premières œuvres

Leonardo_da_vinci,_Garment_study_for_a_seated_figure

C’est à se demander pourquoi on se fatigue à trimbaler un appareil photo et pourquoi on le place entre l’oeuvre et notre regard, au lieu de tout voir simplement de nos propres yeux et de tapoter tranquillement ecosia une fois qu’on est rentré chez soi: tout est là et de bien meilleure qualité que ce qu’on aurait pu faire dans la pénombre et la foule compacte de l’expo.

Bref, tout ça pour vous dire que l’Adrienne a surmonté la plus grosse épreuve de son séjour parisien: une visite au Louvre et à l’expo Leonardo da Vinci.

Les premières œuvres de l’artiste ont été réalisées dans l’atelier de son maître Verrocchio, où il est entré déjà à douze ans (en 1464) comme apprenti.

Les études de drapés qui se trouvent dans la première salle, sous le titre parfaitement adéquat « Ombre, lumière, relief« , sont datées approximativement: de 1473 à 1482. Donc une dizaine d’années au moins après son entrée en apprentissage.

Mais il réussit là un des exercices les plus difficiles.

***

Ici vous pouvez feuilleter le beau dossier pédagogique 🙂

***

source de la photo ici (wikimedia commons) Draperie Saint-Morys, figure assise, Département des Arts graphiques du musée du Louvre, inv. 2255. Détrempe sur toile de lin.

L’avantage de l’expo – un des rares 😉 – c’est qu’on peut voir la texture du support. Comme ici, la toile de lin.
Et une de ses particularités, c’est qu’on peut y admirer côte à côte des dessins de la collection de Bill Gates et de celle de la reine d’Angleterre.

24 commentaires sur « Premières œuvres »

  1. Un pointe d’envie, c’est vraiment une exposition que j’aurais aimé voir.
    J’aime beaucoup la phrase « L. de Vinci ou la liberté de ne jamais rien finir ».
    J’espère qu’il n’y avait pas trop de monde pour cette visite unique!

    J'aime

    1. un monde dingue, ça oui, ce qui rend la visite vraiment très difficile, surtout pour les œuvres de petit format, les dessins, les pages de ses cahiers, qu’il faut pouvoir regarder de près et à l’aise… c’était impossible

      J'aime

  2. Jusqu’ici, notre fille nous a proposé une date pour la visiter : celle où elle avait déjà acheté des places au théâtre. Elle va revoir sa copie.
    Je me rappelle avoir visité une expo consacrée à Vinci dans la basilique de Koekelbergh en compagnie de béquilles !

    J'aime

    1. oui vraiment, c’est une déception (même si je le savais, évidemment, qu’il y aurait la foule… mais à ce point-là… ça voudrait donc dire qu’on accepte trop de gens en même temps, puisque tout le monde était là sur réservation uniquement)

      J'aime

  3. J’ai déjà vu une exposition de maquettes des oeuvres du maître, vraiment touche-à-tout, visité le Clos Lucé,
    et regardé l’émission sur France2, très intéressante.

    Tout ça, parce que je ne pourrai pas aller voir l’expo au Louvre. Et s’il y a beaucoup de monde, je ne regrette pas.

    J'aime

  4. C’était ma première visite seule dans un musée, Tate Gallery, je crois que je suis restée plus d’une heure dans la petite salle sombre qui abritait « Le cartoon », presque tout le temps seule devant ce chef d’œuvre. Inoubliable.

    Aimé par 1 personne

  5. Oui. C’est un peu dommage d’aimer vraiment l’art et de voir des expositions dans des conditions difficiles.
    Je me souviens de l’exposition à la basilique et / du musée Guimet.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s