K comme Karé… quoi?

sakare

L’Adrienne marchait d’un pas vif dans la rue des Francs-Bourgeois quand tout à coup une main a saisi la sienne. Une charmante vendeuse en tablier clair voulait observer ses ongles 😉

– Que faites-vous, pour vos ongles? demande-t-elle avec un accent tout à fait exotique.
– Ben… rien, comme vous voyez. Je les coupe juste, rit l’Adrienne.
– Vous connaissez la marque Sakaré?
– Pas encore…

Ce qui était une demi-vérité, puisqu’elle pouvait bien voir ce nom marqué sur l’uniforme de la vendeuse. De plus, c’était trompeur: ça pouvait laisser supposer qu’elle avait envie de la connaître. Mais ce genre de vendeuse ne s’arrête pas à ces détails et parle juste pour parler.

– J’ai quelque chose pour vous, dit-elle en tenant toujours la main de l’Adrienne, venez je vais vous montrer.

Et voilà qu’elle l’attire – qu’elle la tire – à l’intérieur d’une boutique tout en noir et or. Où elle entreprend le polissage d’un des ongles de la main qu’elle tenait toujours. Dans un flot de paroles pour expliquer la supériorité du machin qu’elle utilisait – il y avait même « poudre de diamants », c’est dire la qualité 😉

– Que faites-vous pour vos cuticules? demande-t-elle du ton d’un médecin à un patient légèrement attardé.
– Ben rien, répond l’Adrienne, c’est grave (docteur)?
– Non, non, c’est très bien, il ne faut surtout pas les couper!

Les couper, voilà une idée qui n’était encore jamais venue à l’Adrienne, qui après le polissage a dû admirer le brillant de son ongle avant qu’il ne reçoive encore d’autres « soins » avec des huiles « spéciales ».

Par bonheur les ongles d’à côté n’étaient pas jaloux 😉

– Voilà! dit la jeune femme très satisfaite de son travail, ça va rester comme ça pendant au moins une semaine. Même si vous faites des vaisselles, des lessives ou du jardinage.
– Formidable! dit l’Adrienne, qui s’est dépêchée de sortir de la boutique pour rire à son aise, munie de deux échantillons « parce que c’est vous » 😉 et d’un ongle brillant mais unique.

***

petites conclusions de cette histoire: d’abord qu’il faut plaindre des vendeuses obligées de faire ce genre de racolage et ensuite qu’il ne faut rien croire de ce qu’elles disent. Par exemple, ça n’a pas tenu une semaine, comme c’était promis 🙂

La photo vient du site de Sakaré et ceux qui veulent lire quelques avis peuvent aller voir et .

29 commentaires sur « K comme Karé… quoi? »

  1. Comment résister quand elles sont si gentilles? Moi j’en ai eu une, à Palma-ville, qui doucement depuis le trottoir jusque dans un fauteuil confortable, m’a fait, gratis, un soin anti-rides. (ça se voit tant??, hihihi)
    Bon, après elle a bien évidemment essayé de vendre son produit: 173€ pour un tout petit tube…J’allais y penser:-))

    J'aime

  2. Hé bé !
    Tu me donnes l’impression que ce quartier est devenu comme la rue des Bouchers à Bruxelles où les serveurs agissent comme des « aboyeurs » de Pigalle et interpellent le passant pour l’enjoindre de venir manger dans le restaurant.
    Pourtant nous y allons souvent.
    Mais nous ne nous faisons pas faire les ongles…

    J'aime

  3. Zut alors ! Personne ne s’est jamais soucié de l’état de mes cuticules ! Et quand on me présente une facture je suis toujours obligé de la payer rubis sur l’ongle ! Sakarément pô juste !

    J'aime

  4. Eh bien, voilà une expérience parisienne inédite et tu nous fais sourire en la lisant, on se demande comment ça finira. Je me souviens de mes passages par là avec mes élèves que j’emmenais au Centre Pompidou, il y avait des vitrines d’artisans si attirantes, mais je ne m’arrêtais que pour leur montrer les beaux hôtels ou l’échauguette à l’angle de la rue Pavée. Avec les années, la rue change encore, les enseignes se banalisent, un peu comme aux Galeries Saint-Hubert envahies par les chocolatiers.
    Merci à Walrus pour m’avoir fait réentendre cette chanson de Julos B.

    J'aime

  5. Avec tout ça, tu ne parles pas d’argent, c’est délicat, pourtant c’est bien ce qui sous-tend cette forme de « racolage ».
    Et puis, avec un majeur polishé, ça doit être trop la classe de faire un doigt d’honneur ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s