E comme experte

DSCI7218

– Je viendrai chez toi lundi après-midi, dit l’Adrienne au téléphone (oui oui :-)) à tante Suzanne-qui-n’est-plus-sa-tante-depuis-treize-ans-mais-qui-a-eu-la-bonté-de-garder-le-contact. 

Le temps de trouver le guichet – la gare d’Ostende est toujours en travaux et le guichet se déplace – et voilà le tram en direction de Knokke qui part sans l’Adrienne.

Il ne fait pas chaud à ce carrefour des vents, le 30 décembre.

Un grand homme maigre s’approche:

– Est ce que les trams roulent, aujourd’hui?
– J’espère bien! dit l’Adrienne. En tout cas, il y en a un qui vient de partir.
– Ah bon, fait-il. J’ai lu qu’il y avait la grève à partir d’aujourd’hui.
– J’espère que la dame du guichet m’en aurait prévenue, au lieu de me vendre mes deux billets!

Un pour l’aller, un pour le retour. L’Adrienne commence déjà à s’inquiéter si celui du retour servira 😉

D’autres personnes arrivent dans le quart d’heure qui suit et chacun s’enquiert auprès d’elle – qui doit avoir l’air de faire partie des meubles – si le tram roule, de quelle voie il part, à quelle fréquence et quel est l’âge du capitaine.

Bref, le bon tram finit par arriver, il est déjà bondé, peu en descendent et beaucoup veulent y monter. C’est rapé pour admirer le paysage et l’Adrienne sait à peine à quelle halte elle doit descendre. Bredene-aan-zee, voilà, c’est ça.

Comme elle a le choix entre la route à gauche et celle à droite, elle se met évidemment à marcher dans le mauvais sens.
Elle ne s’en rend compte qu’au moment où elle arrive à un parking et un terrain de camping.

– Tiens, se dit-elle, Camping Astrid? Je n’ai jamais vu ça les autres fois où je suis allée chez tante Suzanne!

Non, parce que les autres fois, elle était en voiture et avait ses quelques repères visuels… Demi-tour, donc.
Et l’arrivée chez la tante trois quarts d’heure plus tard qu’elle n’avait espéré.

– Tu sais, lui dit tante Suzanne, il suffisait de prendre le bus, le 4 ou le 9, ils s’arrêtent juste en bas de l’appartement.

32 commentaires sur « E comme experte »

      1. je pensais que navette était le mot correct pour ce genre de bateau (comme « navette fluviale », mais je ne sais plus où j’ai rencontré ce mot)

        J'aime

      2. Ma question était une vraie question. Comme nous on dit bac, je voulais savoir si on retardait comme tout boomer qui se respecte.

        J'aime

      3. et bien vous voyez, je ne sais pas 🙂
        sur le site d’Ostende on l’appelle ‘bac’ (en néerlandais on l’appelle overzetboot) et sur le site de Liège on parle de navette…

        J'aime

      4. En Wallonie, un bac sert à traverser (on peut traverser la Meuse en bac par exemple entre la commune néerlandaise de Eijsden et le village wallon de Lanaye). La navette fluviale à Liège elle, sert à se déplacer d’un quartier à un autre.

        J'aime

  1. Les gens sont désormais étonnés lorsque je demande mon chemin, chacun est supposé autonome à l’aide des téléphones intelligents et autres gps. Un cours intensif peut-être ?
    Bonne semaine, Adrienne !

    J'aime

      1. ni ma gauche – droite 🙂
        il m’est arrivé d’expliquer la route à quelqu’un et de montrer la bonne direction avec le bras mais de dire le mot opposé (l’avantage c’est que ça fait bien rire :-))

        J'aime

  2. Le potentiel comique de Dame Adrienne dépasse parfois le mien ! Et pourtant je fais des efforts tous les jours pour montrer qu’on est perdu depuis le début dans ce monde !

    J'aime

  3. Quand j’allais dans un endroit inconnu – ou presque – je me faisais des itinéraires écrits en gros sur une feuille de papier : au carrefour, prendre la troisième à gauche, faire 302 mètres, se déporter vers la gauche – ne pas prendre la première mais la seconde rue à gauche etc… Ah il n’aurait fallu que des travaux impromptus pour que je rebrousse chemin !!!
    Je vous vois rire…..

    ;

    J'aime

    1. je ne sais pas d’où venaient ces rumeurs de grève mais les bus et trams ont continué à rouler autour d’Ostende, le soir, la nuit, le lendemain, le surlendemain…
      je n’ai entendu parler d’arrêt de travail qu’à Anvers (et à raison, je pense, les arrêts de travail, quand on voit les circonstances)
      mais bien sûr, comme utilisateur, ça nous stresse et nous énerve et nous embête

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s