O comme Olivia

d2128-4073319178-3

– Il n’a pas connu la tendresse d’un foyer, dit l’une.

– Ce qu’il a vécu dans sa famille l’a complètement déstabilisé, dit l’autre.

– L’attrait de l’interdit est irrésistible, dit un troisième.

– Ça fait une éternité que je vous prédis que ça arriverait, dit un autre.

– Bon, qu’est-ce que vous proposez ? demande le directeur.

Assis dans le couloir, le principal intéressé s’ennuie. D’un doigt distrait, il agrandit peu à peu le trou par lequel s’échappe déjà un peu du rembourrage de son siège.

Il ne voit pas le givre sur les trois platanes de la cour.

Il ne voit pas le merle sur la plus haute branche.

– Bonjour ! dit Madame en passant à côté de lui.

Il lève sur elle un regard vide.

Il n’a pas treize ans.

***

Écrit pour Olivia Billington, que je remercie, avec les mots imposés suivants : proposer – rembourrage – givre – irrésistible – déstabiliser – foyer – tendresse – éternité

35 commentaires sur « O comme Olivia »

  1. Et tu n’as pas réprimandé le principal ? je t’en foutrais, moi, de ce gars qui détruit l’habillage d’un fauteuil parce qu’il s’ennuie… je lui aurais mis le doigt là où ça fait mal, et il aurait porté plus d’intérêt à ce jeune qui avait besoin d’aide ! Merci Adrienne de ce texte plein d’intérêt 😉 belle semaine

    J'aime

    1. c’est toi que je vais gronder, PatchCath, avec ta proposition de rembourrage 😉
      (non je rigole c’est grâce à ce mot que j’ai eu l’idée du gamin qui s’ennuie dans le couloir pendant qu’on délibère sur son sort ;-))

      J'aime

  2. 13 ans et le regard vide. Ça fait froid dans le dos.
    Saluons l’essai de connexion de Madame.
    Même s’il n’est pas suivi d’un effet immédiat, on peut espérer qu’il en restera une trace en mémoire.

    J'aime

  3. En même temps… Il est tellement plus facile de trouver un coupable et le punir qu’une solution et la mettre en pratique.
    Je me rappelle une dispute avec une « CPE » (conseillère principale d’éducation) au lycée où l’Ours était.
    Ce qui fut le plus déterminant fut je crois la chute de mon plaidoyer « il est facile de prendre des décisions qui engagent l’avenir et toute la vie d’un gamin quand ce sont les autres qui assument les conséquences de vos décisions. »
    Il a eu son bac avec mention « bien »…

    J'aime

    1. avant qu’un élève se retrouve dans ce couloir, il a dû faire des choses graves
      et avant de pouvoir le renvoyer de l’école, il y a une telle procédure que souvent on le garde (ce qui peut être fort dommage pour les autres)
      je suppose qu’il n’y a aucun rapport avec l’histoire de l’Ours 😉

      J'aime

  4. Peut-être ne voyait-il pas le givre, l’oiseau mais le « bonjour » de madame peut faire une grande différence. Même si son regard reste vide le coeur lui ressent. Être vu, reconnu, peut semer la petite graine d’espoir en lui…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s