R comme Rang

Devoir de Lakevio du Goût _35.jpg

Discerner la beauté d’une chose est le plus grand raffinement que l’on puisse atteindre. En tout cas dans mon métier, c’est primordial. Comme je n’ai pas le temps de me perdre dans les détails, il me faut aller tout de suite à l’essentiel. Sans me tromper. Sinon je risque de passer à côté d’une merveille et de rapporter de la pacotille. Ce serait trop bête.

***

Tante Alicia a quelques bijoux qu’elle porte peu parce qu’elle les estime démodés ou de peu de valeur. Ils quittent rarement leur coffret du troisième tiroir de la commode. Mais elle a un rang de perles, un joli tour de cou, qui fait toute sa fierté. Elle saisit chaque occasion d’expliquer que les vraies perles sont une matière vivante et que c’est pour cette raison qu’elle ne les enferme pas dans un coffret: il faut qu’elles respirent! Le rang de perles est donc précieusement disposé dans une coupelle tapissée de velours sombre, posée sur la commode.

***

Après le passage de l’expert en « discernement de la beauté d’une chose », tante Alicia a constaté que le coffret du troisième tiroir de la commode avait disparu. Mais que le précieux rang de perles se trouvait toujours bien en évidence, dans sa coupelle.

***

Des années plus tard, elle s’était remise du vol de ses bijoux, mais pas d’avoir été si vilainement trompée par celui qui lui avait offert les perles.

Mon cœur est donc contraire à tous les autres cœurs,
Mon penser est bizarre et mon âme insensée
Qui fait présente encor’ une chose passée,
Crevant de désespoir le fiel de mes douleurs.

***

Photo et consignes n° 35 chez Monsieur Le Goût, que je remercie:
De « confinement » à « enchaîné » il n’y a qu’un songe. Cette photographie du Russe Gueorgui Pinkhassov vous inspire-t-elle ? Ce serait gentil de commencer ce qu’elle vous a inspiré par cette remarque d’Oscar Wilde: « Discerner la beauté d’une chose est le plus grand raffinement que l’on puisse atteindre » Et si vous le terminiez par ces deux vers d’Agrippa d’Aubigné:
« Mon penser est bizarre et mon âme insensée
Qui fait présente encor’ une chose passée. »
Entre les deux, libre à vous.

38 commentaires sur « R comme Rang »

  1. Je ne comprends pas très bien à propos du collier qui a roulé qui ?
    Celui qui a offert le collier ?
    Ou l’expert de l’assurance qui a préféré estimer qu’elles étaient fausses ?

    Pour ma part, et par expérience personnelle, je n’ai aucune confiance, mais alors absolument aucune, dans les experts des assurances Ils minimisent le plus possible la valeur des biens et dégradations… ayant été victime d’un cambriolage il y a bien des années, une contre-estimation par un expert indépendant a conclu à trois fois la valeur par rapport à l’expert de l’assurance. C’est marrant, l’expert de l’assurance a revu à la hausse,… et la compagnie a payé. Etant juriste, ayant bossé dans la justice, j’avais fait connaître ma détermination à aller au procès.

    J'aime

    1. l’expert n’est pas à comprendre au sens strict, ici, il est expert à sa façon, comme voleur de bijoux il doit savoir très vite ce qui vaut la peine d’être pris et ce qui n’en vaut pas la peine 😉

      J'aime

  2. Une perle qui a réussi à reporter le devoir du maître d’une journée entière !
    C’est très fort 😉
    Pauvre tante Alicia…
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

    1. c’est un problème qui m’est totalement étranger 😉
      la video de Joe avec Marilyn m’a fait faire une recherche sur le joaillier américain qu’elle cite et j’ai vu qu’il prêtait des joyaux inestimables à des vedettes pour des cérémonies comme les Oscar, je n’oserais pas non plus les porter si c’était prêté 😉

      J'aime

  3. Et oui, l’expert en « discernement de la beauté d’une chose » n’avait pas lu La lettre volée de Edgar Allan Poe… Dire qu’il était d’abord venu pour le collier de perles et qu’il ne l’a pas trouvé 😉 !

    J'aime

    1. voilà, c’est à peu près ce que je viens d’écrire à un ancien élève qui se croit atteint de qui sait quels problèmes psychiatriques « jij bent een fantastisch goede persoon, dat is wat op nummer één staat al ik aan jou denk »

      J'aime

  4. A quoi reconnaît-on un optimiste (ou un niais) ? Avec ses références littéraires il fait de ce texte la même lecture « Poe-tique » que Passion culture mais ne va pas jusqu’à imaginer que les perles sont fausses.

    Allez, une autre vérité dans la même thématique :

    J'aime

  5. Joli ! Tu connais sans doute la nouvelle si cruelle de Maupassant « La parure » ?
    C’est gai de porter les perles reçues d’une personne chère qui les a portées avant nous.
    Bonne soirée, Adrienne.

    J'aime

  6. Ca rappelle la mère de Manon des Sources qui croyait que sa bague avait une grande valeur… La tante Alicia a au moins pu garder ses perles… de culture

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s