W comme William

devoir de Lakevio du Goût_36.jpg

La dernière fois que j’ai rencontré William, c’était à la réception de nouvel an.

Il était comme d’habitude fort entouré, fort recherché, et Marina ne pouvait détacher ses yeux de lui.

Marina, en janvier, avait le ventre encore tout plat mais elle gardait la main dessus et tenait bien en évidence son jus d’orange dans l’autre, comme pour clamer à la face du monde qu’elle était enceinte.

Il est vrai que William ne passe pas inaperçu dans ce genre de réunion, comme partout ailleurs, en fait. On ne peut que le remarquer. D’abord par sa haute taille, ensuite par son look. Ça a toujours été comme ça.

Ce soir-là par exemple, il avait des lunettes noires. Or, si on connaît William, on sait que ce n’est pas pour cacher un œil amoché. A mon avis, ça lui a surtout permis d’observer les autres tout en faisant semblant d’écouter ce qu’on lui raconte.

Je suis passé plusieurs fois avec mon plateau pour lui proposer un verre de champagne, qu’il a chaque fois refusé d’un geste hautain. Je suppose qu’il avait vu l’étiquette des bouteilles.

En tout cas, ce qui m’a bien fait rigoler, c’est de voir chez lui ce même début de calvitie dont il se moquait tant chez moi, quand j’ai commencé à perdre mes cheveux, sur les deux côtés du front.

Ce n’est que justice! me suis-je dit.

Et puis, c’est bien normal, finalement, puisque nous sommes frères.

***

Tableau et consignes de ce 36e devoir de Lakevio du Goût – merci Monsieur Le Goût!:

La soirée est agréable.
Trois hommes et une femme semblent passionnés par leur conversation.
Sur quoi peut-elle bien porter ?
Racontez donc cette conversation et les répliques qu’elle vous a inspirées.

40 commentaires sur « W comme William »

      1. ah non, ici c’est la Belgique, c’est: « Marie Thumas, des carottes et des petits pois… » à chanter sur l’air de Marinella, reste encore dans mes bras…

        J'aime

  1. Tu as bien contourné la consigne et avec quel talent ! Faire parler le serveur au lieu du trio mondain et la potiche de service… il fallait le faire !
    J’ai a-do-ré ! Bravo !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est un texte excellent et qui m’a un peu surprise car j’imaginais en lisant que William était le personnage central qu’on voit de face et puis j’ai réalisé qu’il n’avait pas de lunettes noires, donc William était celui de gauche qu’on ne voit que partiellement…
    Tu as un fameux regard, en tout cas.

    J'aime

  3. Choisir le serveur comme narrateur, voilà une excellente idée !
    Et j’ai beaucoup apprécié aussi l’histoire de la main sur le ventre, le jus d’orange et la femme enceinte… jolie observation !

    J'aime

  4. Y’en a un qui a l’air d’avoir mieux réussi que l’autre dans la vie..Ca n’a pas dû plaire à big queen mother II d’avoir un petit fils serveur..Servir du mauvais champagne, pas digne d’une tête couronnée…James Bond, lui-même, n’aurait pas apprécié, lui qui n’aime que le Dom Pérignon….

    J'aime

  5. Super, tout un sujet, le sens du détail, l’effet de surprise quant au narrateur… bravo dame Adrienne, ce confinement enrichit encore ta belle imagination, pour notre plus grand plaisir. Douce journée à toi. brigitte

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s