C comme c…

devoir de Lakevio du Goût_37.jpg

Connaît-on jamais vraiment la personne qu’on aime? celle qu’on décide ou qu’on accepte d’épouser?

Non, certainement pas.

Avec ou sans voile, ou masque, ou quoi que ce soit.

Ce tableau en ce moment ne me fait pas penser à notre ‘crise’, comme le suggère Monsieur Le Goût, mais à un passage de La Mare au Diable, où George Sand raconte en détail la noce paysanne traditionnelle de Germain et de la petite Marie: pour pouvoir danser avec sa fraîche épousée, Germain doit être capable de la reconnaître alors qu’elle est entièrement cachée sous un drap, avec trois autres jeunes filles de la même taille qu’elle:

« Germain, se voyant en présence de ces fantômes enveloppés sous le même suaire, craignait fort de se tromper ; et, de fait, cela était arrivé à bien d’autres car les précautions étaient toujours prises avec un soin consciencieux. Le cœur lui battait. La petite Marie essayait bien de respirer fort et d’agiter un peu le drap, mais ses malignes rivales en faisaient autant, poussaient le drap avec leurs doigts, et il y avait autant de signes mystérieux que de jeunes filles sous le voile. Les cornettes carrées maintenaient ce voile si également qu’il était impossible de voir la forme d’un front dessiné par ses plis.

Germain, après dix minutes d’hésitation, ferma les yeux, recommanda son âme à Dieu, et tendit la baguette au hasard. Il toucha le front de la petite Marie, qui jeta le drap loin d’elle en criant victoire. Il eut alors la permission de l’embrasser, et, l’enlevant dans ses bras robustes, il la porta au milieu de la chambre, et ouvrit avec elle le bal, qui dura jusqu’à deux heures du matin. »

***

Ecrit pour le 37e devoir de Lakevio du Goût, que je remercie: Bien que nous soyons le 1er mai, jour chômé par excellence, je vous propose ce devoir pour lundi. Magritte avait eu vent du « Covid-19 » j’en suis sûr. Les amants qu’il a peints en sont la preuve. Quelle sensation peut laisser un baiser quand on respecte les « gestes barrière » ? Imaginez donc la chose. Tentez-la. Puis supputez ou racontez l’effet du coronavirus sur ce baiser. Surtout un baiser « protégé » de cette façon… À lundi…

37 commentaires sur « C comme c… »

    1. je crois que la Mare au diable est la première histoire d’amour que j’ai lue, en tout cas elle m’a laissé un souvenir indélébile 🙂
      merci Tania, bonne semaine à toi aussi!

      J'aime

    1. Germain est un jeune veuf qui a trois petits enfants, ses beaux-parents l’incitent à se remarier et l’envoient dans un village voisin pour y rencontrer une candidate au remariage, on lui confie la petite Marie qui doit entrer comme servante chez un riche fermier et en cours de route… puis là-bas… alors finalement… 🙂

      J'aime

    1. ce résumé, c’est juste le départ de l’histoire, mais on peut la lire en ligne (j’ai mis le lien dans le billet, cliquer sur le lien placé sur « la mare au diable »)

      J'aime

  1. Quelle belle idée d’avoir évoqué George Sand pour ce devoir ! La Mare au Diable, la petite Fadette ont été mes tout premiers livres aussi. J’ai pu en acheter d’autres moins connus de cette auteure avant-gardiste (pour les femmes) en visitant sa demeure de Nohant..

    J'aime

    1. Nohant! j’irai un jour, oui j’aimerais! faudra qu’un jour je m’organise mon tour de France littéraire (Montaigne! ah Michel de Montaigne doit en être aussi :-))

      J'aime

      1. Pas très loin de chez moi St Michel de Montaigne.
        Je garde un très beau souvenir de ma visite à Nohant. L’esprit de la Dame y rôde d’autant plus que son tombeau voisine avec sa maison. Très émouvant.
        Les conservateurs ont accompli l’exploit de garder beaucoup de pièces dans leur jus, la cuisine notamment. Troublant de se trouver dans ces lieux fréquentés par des musiciens, écrivains et peintres célèbres.
        Je rêve d’y retourner pour m’imprégner encore de l’atmosphère enchanteresse des lieux.

        Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu « La mare au diable », je crois, ou alors il y a si longtemps que j’ai tout oublié.
    Il n’est jamais trop tard pour combler des lacunes, alors, de suite, je vais télécharger ce bouquin qu’on doit trouver gratuitement en ebook.

    J'aime

  3. Au début d’une relation,il n’y a qu’une intuition, et nous avançons tous masqués … ce n’est qu’avec le temps que les voiles peu à peu se déchirent, laissant poindre de nous le meilleur et le pire. Ce n’est finalement qu’une loterie, dont on apprend trop tard si l’on est gagnant ou perdant …

    J'aime

  4. Voilà qui me fait mesurer la distance qui me sépare de ma jeunesse ! C’est que j’ai dévoré en son temps « La mare au diable » et je réalise que j’avais totalement oublié cet épisode du livre.
    Mais quelle bonne idée ! Bravo Adrienne

    J'aime

  5. La mare au diable, un livre que j’ai du lire des dizaines de fois. Cette histoire d’amour paysanne me remuait les tripes. J’aimais croire que les paysans n’étaient pas si frustres de l’image qu’on leur donnait si souvent (et que je pensais soi dit en passant)… et qu’ils étaient capables d’amour. D’ailleurs Georges Sand avec ce roman a voulu montrer qu’il n’y avait pas que de la désespérance dans le monde paysan, n’étaient pas que des bêtes de somme incultes. Actuellement, on ressent de plus en plus cette désespérance chez les paysans. Ils n’ont plus de châtelain sur le dos (quoique) mais Bruxelles et l’Union européenne.
    Quand nous traversons le Berry, on ressent un peu de ce monde mystérieux, dans les bois, les étendues d’eau, dans la forêt de Tronçais. J’espère que nous pourrons aller dans le Berry une fois déconfiné et aller sur la tombe de l’oncle de mon mari qui a écrit un recueil sur les légendes du Berry. Dommage qu’il ait été méconnu…Et oui, il faut avoir des relations pour percer.

    J'aime

  6. Tu es trop forte, ces associations d’idées sont exquises et fonctionnent tout à fait. Ma fille ainée a longtemps eu, accroché sur un mur de sa chambre, le poster de cette œuvre de Magritte, ce souvenir m’émeut… Belle journée dame Adrienne. brigitte

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s