P comme physique

Devoir de Lakevio du Goût_39.jpg

Elle entrouvre la porte de son cagi-bibi et se tourne vers sa fille qui s’apprête à sortir:

– Mets tomenteux et tes gants fourrés, il fait frisquet ce matin!

– Frisquet? avec ce ciel tout bleu et ce grand soleil?

– Ah! ce n’est pas parce qu’il n’y a aucun nuage qu’il fait tout de suite nyctanthe degrés, ma petite! Allez, fais ce que je te dis! Gypaète toujours raison, peut-être?

– Si, maman, si… Mais arrête de te faire du nourrain pour moi, je suis une grande fille!

Elle fait la moue, la grande fille, et fronce le trait noir qui lui sert de sourcil. Elle avait justement envie de légèreté et de robe à fleurs… Tant pis.

Sa mère la regarde s’éloigner.

Ah! quelle belle plante! soupire-t-elle.

Ah! se dit-elle pour la millième fois, j’ai bien fait! J’ai vraiment bien fait de choisir Auguste pour l’alimentaire et Ernest pour la procréation.

Quelle belle plante!

***

Ecrit à la façon de Jean Tardieu – Un mot pour un autre – pour le 39e devoir de Lakevio du Goût, que je remercie, avec cette consigne: Cette femme attend, mélancolique. À quoi pense-t-elle ? Dans votre histoire il y aura ces dix mots : Bibi – Légèreté – Trait – Tomenteux – Envie – Nourrain – Gypaète – Nyctanthe – Physique – Nuage.

37 commentaires sur « P comme physique »

  1. Je ne me fais pas de nourrain pour vous. Mais qu’aurait dit Madame si un élève avait détourné les consignes comme elle? Bravo et bon lundi. On nous promet nyctanthe degrés dès ce matin.

    J’aime

  2. Alors là, j’aime vraiment beaucoup.
    J’étais allée voir la consigne, j’aime bien le tableau mais tous ces mots dont je ne comprends pas le sens….

    Bravo Adrienne.

    J’aime

  3. Je te décerne avec enthousiasme de Grand Prix de l’Originalité ! Quel plaisir j’ai eu à te lire ! Même s’il y a un brin d’immoralité voire de cynisme dans l’histoire, la belle plante est une réussite !
    Ton texte aussi !

    J’aime

  4. j’aime beaucoup cette phrase :  » J’ai vraiment bien fait de choisir Auguste pour l’alimentaire et Ernest pour la procréation ». Un chemin à suivre pour nos filles et petites filles 😉
    Par ailleurs, avec Tardieu le bibi de la joie et de la création donnent du goût à la vie 😉

    J’aime

    1. « Un chemin à suivre pour nos filles et petites filles 😉 »
      C’est justement ce qui pose problème dans beaucoup de cas.
      Chacun des deux semble attaché à la notion d’exclusivité…
      C’est une notion qui paraît désuète à ceux qui se partagent et pas à ceux qui partagent… 😉

      J’aime

  5. Tomenteux, ha, ha….Des mots détournés, c’est très original. Je savais qu’en lisant les autres textes, on allait bien se détendre. Dommage, qu’il y a plus de 40 ans, je n’ai pas envisagé les 2 choix…

    J’aime

  6. Une aussi bonne interprétation de la consigne, alors là c’est du grand art !
    Toutes mes félicitations et chapeau bas Madame !
    J’ai particulièrement aimé :
    – Mets tomenteux et tes gants fourrés
    — il fait tout de suite nyctanthe degrés

    Bravo !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s