U comme un homme et une femme

devoir de Lakvio du Goût_40.jpg

On se serait presque cru à un enterrement, toutes les femmes étaient en noir. Pourquoi s’imagine-t-on plus élégante en noir? Mystère! Seuls les grands décolletés prouvaient que l’occasion était festive.

Robert avait rejoint Marlène sur la causeuse, et visiblement elle aurait préféré quelqu’un d’autre. Elle le toisait tout en réchauffant son porto dans la main. C’est un des nombreux points sur lesquels elle n’était pas d’accord avec Marc. Depuis qu’il suivait des cours d’œnologie, il ne prétendait plus servir le porto qu’entre 10 et 14°. Mais quitter Marc pour commencer une histoire avec Robert? Il ne pouvait en être question!

Il y avait même un peu de commisération dans ce regard qu’elle portait sur lui, et sur ce verre qu’il penchait dangereusement. Il va finir par verser son xérès sur son pantalon, se dit-elle. Qu’était-il en train de lui raconter? Elle avait complètement perdu le fil…

Mais là, juste derrière lui, assise sur le tabouret du piano, il y avait Sibylle.

Ah! Sibylle!
Ses courbes, ses bouclettes, son joli rire…

Il serait peut-être temps de suivre sa véritable inclination.

***

écrit pour le 40e devoir de Lakevio du Goût – merci Monsieur Le Goût! – avec la consigne suivante: 

Mais que diable peut-il bien lui raconter ? Où veut-il en venir. Qu’attend-elle ? Que pense-t-elle de sa ballade ? À l’instant je n’en sais rien. Grâce à vous j’espère en savoir plus lundi sur ce que vous inspire cette toile d’Aldo Balding.

Et vu que dernièrement c’était la journée lgtb, l’inspiration était toute trouvée 🙂

39 commentaires sur « U comme un homme et une femme »

  1. Ça me fait drôle de voir le prénom de ma petite Sibylle dans une fiction pour adultes !
    Fiction tournée de main de maître ! Et tu as eu la même inspiration que notre ami AlainX
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

    1. ce sera toujours le prénom de quelqu’un, quel que soit celui qu’on choisit 😉
      et oui, elle a l’air si peu intéressée par son interlocuteur qu’il reste deux trois pistes possibles, dont celle-ci

      J'aime

    1. en ce qui concerne les études, j’en suis persuadée
      pour les relations, je ne sais pas, mon ancienne élève est tout de même très heureuse d’avoir ses deux enfants 😉
      (par contre je ne sais pas ce qu’en pensent ses enfants)

      J'aime

    1. oui, comme je l’ai écrit plus haut c’est arrivé à une ancienne élève et elle s’est même remariée en blanc 🙂
      (sa femme a des enfants d’un mariage avec un homme aussi, à elles deux elles en ont donc cinq)

      J'aime

  2. Un peu grand, ce verre, pour du porto ;-). Tu as donné vie à cette image, une fois de plus, comme si c’était naturel !
    La petite robe noire imposée, ça ne me va ni ne me plaît, moi qui aime les couleurs. J’ai trouvé sur un blog l’histoire détaillée de cette mode qui ne se démode pas, et qui remonte bien avant Coco Chanel, je l’ignorais : http://www.cameline.org/article-a-l-origine-de-la-petite-robe-noire-121913196.html

    J'aime

    1. il est trop grand, oui, en tout cas il ne ressemble pas à celui qu’on utilise traditionnellement 😉
      mais depuis plus de vingt ans, dans le vignoble de Porto, on préconise un verre qui ressemble plus à celui pour le vin rouge (idem pour les températures idéales) pour qu’on puisse en avoir pleinement « le nez » 🙂

      J'aime

  3. Le regard désabusé de Marlène pour Robert en dit long sur l’opinion qu’elle a de cet homme. Et puisque tu le dis, des hommes en général.

    J'aime

  4. Je peux te le raconter, c’est loin., Nous avions la même doctoresse généraliste Marc et moi à l’époque. Elle se plaignait qu’à la maison, elle faisait tout et se faisait critiquer. Et nous avons assez sympathisé pour qu’elle nous invite à déjeuner. Elle nous ouvre la porte et son chien, ne se tenant plus de joie, nous saute dessus pour nous faire fête. On a longuement caressé le chien pendant qu’elle nous disait : « je vous présente Ginette »… 😉 Nous nous sommes beaucoup revus par la suite.

    Aimé par 1 personne

  5. Toujours le même plaisir de lire ces tranches de vie.
    Quant à l’ « orientation », ce qui m’étonne le plus c’est que tant de gens soient encore choqués. Mon coiffeur est récemment devenu ma coiffeuse. Sans histoires au salon.

    J'aime

  6. Dans mon entourage proche, il y a deux couples qui se sont mariés, trois d’entre eux avec des enfants qui ont totalement adopté le conjoint ou conjointe de leur père dans un cas, de leurs mères dans l’autre cas. Et l’une des filles de l’une des mariées vit en couple avec une jeune femme. Tous semblent avoir trouvé un équilibre et un bonheur d’être ensemble.
    Je précise que ces deux couples ne se connaissent pas, même s’ils sont de mes amis.
    J’ai mis un peu de temps à accepter totalement la situation en mon for intérieur, parce nous vivions dans un milieu tellement coincé assis sur ses certitudes… Je me suis éloignée de ces Tartufe (je parle d’une partie de ma famille)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, dès qu’il s’agit de gens qu’on connaît, qu’on aime, on voit ça différemment, on comprend, on accepte, on laisse tomber tous les préjugés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s