D comme duo d’amour

Ils ont été séparés tout l’hiver mais comme ils forment un couple de ‘mariés pour la vie’, au printemps, ils sont heureux de se retrouver.

Avez-vous vu comme ils se donnent des becs en toute impudeur, pareils aux amoureux de bancs publics 😉

Début mai, la femelle pond un œuf unique dans le secret farouchement gardé de leur nid caché sous terre. Les parents couvent à tour de rôle pendant six semaines. Puis leur bébé reste encore six semaines dans le nid.

Par un de ces mystères-de-la-nature-est-bien-faite, les parents muent au moment où le jeune est en âge de rejoindre les eaux bleues et de se nourrir lui-même. Il faut qu’il se débrouille seul et qu’il s’y rue à toute vapeur, de préférence la nuit ou dans le brouillard, afin d’échapper aux prédateurs. Qui n’attendent que ça, évidemment.

Puffin en anglais, papegaaiduiker en néerlandais, et macareux moine ou ‘perroquet de mer’ en français.

Une livraison spéciale anniversaire pour une chère blogamie qui aspire aux senteurs marines de Concarneau, même si ces images viennent du Pays de Galles 🙂

Et pour elle aussi cette citation de don Bosco, qui lui va comme un gant: « non basta che i giovani siano amati: essi devono sapere di essere amati. » Il ne suffit pas d’aimer les jeunes, ils ont besoin de savoir qu’ils sont aimés.

***

écrit pour les Plumes d’Emilie – un grand merci, Emilie! – avec les mots imposés suivants – on pouvait en laisser un de côté: ANNIVERSAIRE – MER – SECRET – MARINE – PUDEUR – CACHER – BOSCO – PERROQUET – MYSTÈRE – VAPEUR – MARIÉ(E) – BROUILLARD – BLEU – BÂCHER

 

38 commentaires sur « D comme duo d’amour »

  1. Merci pour cette rafraichissante vidéo et la citation de don Bosco et bravo pour l’exercice d’écriture.
    Passez un bon vendredi pluvieux.

    J'aime

  2. Ces oiseaux sont vraiment exclusifs.
    Non seulement ils ne partagent pas leur autre moitié d’eux-mêmes mais ils ont une idée précise de la propriété immobilière…
    Mais j’aime bien leurs retrouvailles tout comme la citation de Don Bosco.

    J'aime

  3. Joli texte et fameuse ID de Kdo pour ta blog-amie 😉 Dis donc, heureusement qu’ils ne se retrouvent qu’une fois par an ces amoureux pour la vie, car ça leur donne une énergie de bulldozers et de vrais carriers 😉

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai beaucoup aimé les bécots sonores de ces oiseaux, je ne connaissais pas leur nom en anglais et j’avais cherché sur le dico avant d’en voir la traduction en fin de texte. La vie des animaux est époustouflante, pleine de bon sens (j’ai apprécié une de tes réponses à ce sujet sous un commentaire ! 😀 ). Mais pourquoi ne copie-t-on pas sur eux ? 😉
    Merci pour cette vidéo et ce texte loin des sentiers battus.

    J'aime

    1. merci à toi!
      (dans la famille de mon mari – des Ostendais – il y a une cousine qui était mariée avec un capitaine au long cours et c’était le grand amour à chacun de ses retours, disait-elle 😉 puis un jour l’âge et la carrière avançant, il a pu « rester à terre », elle n’a pas supporté … ils ont divorcé)

      Aimé par 1 personne

  5. Génial ! Un vrai régal !
    Je ne connaissais pas les mœurs amoureuses de ces charmants volatiles et grâce à ton texte fort bien écrit, j’en saurai plus ce soir qu’à mon réveil. Une journée où on acquiert un peu de savoir est forcément une bonne journée.
    Et tu as très judicieusement placé la récolte d’Émilie…
    Bravo !

    Aimé par 1 personne

  6. Un duo d’amour dont beaucoup pourrait prendre exemple ! C’est aussi une certaine forme de sagesse de se quitter pour mieux se retrouver 🙂
    j’ai adoré la vidéo pleine de tendresse.
    Bon dimanche Adrienne

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s