X c’est l’inconnu

025b9-1799225809

– Tu vas voir, disait l’ami José, tes parents finiront par s’installer tout à fait là-bas!

Et l’Adrienne riait.

Sacré José, toujours le mot pour rire!

Mais il était sérieux cette fois-là et l’Adrienne incrédule.

C’est lui qui a eu raison, finalement.

Finalement. Il y a exactement quatre semaines aujourd’hui.

L’Adrienne était passée voir sa mère, comme presque tous les jours depuis ce fameux covid:

– Il faut que je te dise une chose, fait-elle.

Et l’Adrienne, abasourdie, a entendu sa mère lui annoncer qu’elle déménageait à 850 km de sa ville natale pour aller vivre plus près du petit frère.

– Tu comprends, dit-elle, ici il n’y a que toi mais là-bas, ils sont plusieurs.

***

Voilà, il fallait que je vous le dise, finalement, pour que vous compreniez mieux certaines irritabilités dans mes réponses, parfois, ces quatre dernières semaines. Merci à vous.

42 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

  1. Il est vrai que passer d’une personne seule à plusieurs personnes, cela doit rassurer une dame âgée, mais aller si loin…
    Je comprend ton irritation, car tu lui as consacré beaucoup de temps à cette vieille dame qui, à travers ce que tu as pu écrire, semble avoir un « sacré » caractère !

    J'aime

    1. il n’y a pas que moi ici, elle a encore deux cousines et leur famille, elle est dans deux groupes qui organisent des sorties culturelles (elle y connaît absolument tout le monde), elle tutoie les curés et les vicaires (mais pas monsieur de doyen, parce qu’elle ne l’aime pas ;-)), voit des amies à la messe etc etc
      avant qu’elle se soit refait de tels « réseaux sociaux » là-bas… elle y sera bien seule, je crains

      J'aime

  2. Que voilà une décision risquée, les « plusieurs » seront ils aussi présents et attentionnés que la « seule » ici?
    Et effectivement comme tu dis les copines pour aller boire son petit café l’après-midi, et tous les centres d’intérêt qu’elle a ici, elle ne les retrouvera pas en un jour…
    J’espère pour elle qu’elle a bien réfléchi, car tu ne seras pas là pour la dépanner.
    Ne te reproche surtout rien, tu fais et as toujours fait ce qu’il fallait, courage, je pense que c’est dur à encaisser, mais toi tu ne seras pas seule ici.
    Bisous

    J'aime

  3. Que voilà une décision risquée, les « plusieurs » seront ils aussi présents et attentionnés que la « seule » ici?
    Et effectivement comme tu dis les copines pour aller boire son petit café l’après-midi, et tous les centres d’intérêt qu’elle a ici, elle ne les retrouvera pas en un jour…
    J’espère pour elle qu’elle a bien réfléchi, car tu ne seras pas là pour la dépanner.
    Ne te reproche surtout rien, tu fais et as toujours fait ce qu’il fallait, courage, je pense que c’est dur à encaisser, mais toi tu ne seras pas seule ici.
    Bisous

    J'aime

  4. Il n’est pas facile de voir ses enfants partir, de devoir leur lâcher la main … À l’âge où les rôles s’inversent, où nos parents peu à peu deviennent nos vieux enfants, il n’est pas plus facile de les laisser partir. Et pourtant …

    J'aime

  5. Ce qu’elle n’a pas compris c’est que tu n’es pas seule, tu es unique.
    Je souhaite qu’elle apprécie sa nouvelle vie et qu’elle ne te formule aucun reproche quant à son choix.
    Et à toi je souhaite une vie riche et remplie, légère et gaie.
    Bises

    J'aime

    1. Voilà, Berthoise a écrit exactement ce que j’en pense et ce que je souhaite pour toi et ta mère.
      Mais je crains aussi qu’elle ne tarde pas à regretter ce choix et que de ton côté, tu ne cesses pas de t’inquiéter pour elle malgré la distance…
      Je t’embrasse, fort!

      J'aime

  6. ah! le petit frère!
    plus intéressant que la grande sœur!
    J’espère qu’elle ne le regrettera pas, pas évident de se déraciner à partir d’un certain âge!
    Je comprends ta déconvenue… mais peut-être cet éloignement va-t-il te soulager?
    Courage à toi et ne te laisse (pas trop!) prendre par cette décision

    J'aime

    1. me soulager au quotidien, oui bien sûr, c’est une lourde responsabilité (et mission impossible de lui faire boire assez d’eau par temps caniculaire ou l’empêcher de sortir se promener s’il y a du verglas ;-))
      merci, Coumarine!

      J'aime

  7. Tu as dû avoir d’autant plus mal au cœur que tu t’en occupais merveilleusement… Il y a des parents ingrats aussi bien que des enfants ingrats. Ou alors elle ne réalise pas ce qu’elle peut te devoir.

    J'aime

  8. Oh la la! Quelle décision de sa part à son âge. Laisser sa ville natale, son entourage, son connu et surtout vous si présente pour elle.
    Je lui souhaites une belle vie et que son choix soit bon pour elle, même si j’en doute.
    Son départ va laisser un vide dans votre quotidien et un sentiment d’abandon de sa part et ça c’est la partie la plus difficile à traverser je pense car l’abandon a des racines profondes.

    J'aime

  9. C’est cash cette formulation , oui ; et si la phrase était incomplète , et que par hasard la maman de l’Adrienne pense « tu as assez fait ma fille , les « plusieurs » vont prendre le relais  » ; sait-on jamais..
    en tout cas , bon courage à toi pour les changements , affectifs et administratifs

    J'aime

  10. Faut pas pousser grand’mère dans les sorties… mais celle-ci y va toute seule et… elle en sort des sévères !

    Il était pourtant bien, ce tag « Vive la famille ». J’avais même fini par l’adopter… au premier degré, carrément, pour ma part !

    Souhaitons « Bon courage » au petit frère ! 😉

    Aimé par 1 personne

  11. Mince alors !!! Je prévois qu’elle n’y restera pas, une belle-fille ce n’est pas une fille. Gardes-lui sa maison, elle sera fort contente de la retrouver avant la fin d e l’été. Non mais ! (parole de vieille qui n’aurait jamais déménagé si elle avait vécu seule). Tendresses.

    J'aime

    1. Elle ne compte pas sur ma belle-sœur mais sur mon frère… Je sais que c’est un mirage, et qu’il y a sept jours à remplir, sur une semaine…Bises à vous !

      J'aime

      1. J’ai connu un cas comme ça : pour vivre avec le fils (elle avait 3 filles aussi). Exaspéré il était : bobonne à fini au home…

        J'aime

      2. l’appartement qu’ils lui ont trouvé est à 7 ou 8 kilomètres de chez eux, il lui sera impossible d’aller chez eux par ses propres moyens, elle devra attendre que quelqu’un vienne la chercher en voiture (chez moi elle vient à pied dès qu’elle en a envie)

        J'aime

  12. Qu’ajouter à ce qui a été dit, sinon que je pense à toi, qui dois en plus t’occuper des démarches…
    Son choix étant fait, cela te laissera plus de liberté pour faire les tiens, j’espère, plus de légèreté pour mener ta barque. Tu nous es précieuse, Adrienne.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s