Z comme zeevonk

Images de Bredene

Ce mois-ci l’Adrienne a encore appris un nouveau mot, zeevonk en néerlandais, et apparemment en français surtout connu sous son nom latin, noctiluca scintillans.

Des photos et des vidéos de merveilleuses vaguelettes d’un bleu fluorescent ont fait le tour de nos réseaux sociaux et journaux, après qu’elles avaient été observées sur la plage de Bredene, près d’Ostende

ib11-zeevonk01-1.jpg

Un phénomène relativement neuf dans notre mer du Nord, une autre conséquence – et une preuve, s’il en fallait encore – du réchauffement climatique.

Toute l’info en français ici, avec des explications sur le phénomène et d’autres photos – source des photos et article en néerlandais ici.

27 commentaires sur « Z comme zeevonk »

  1. Il n’y a pas que le coronavirus qui devrait nous inquiéter.
    S’il passait par ici, le Schtroumpf grognon dirait: « Moi, je n’aime pas ces microalgues venues d’ailleurs ».
    Et aujourd’hui, je dis comme lui.

    J'aime

  2. Très spectaculaire!
    Tant que  » les « Noctiluca scintillans » se cantonnaient surtout à la côte ouest de la péninsule indienne » on ne s’en préoccupait pas, nous, mais les indiens? Les méfaits de la mondialisation, du commerce tous azimuts fait voyager des indésirables aussi….

    J'aime

  3. Oh, je n’en avais pas encore entendu parler, c’est étonnant ! Ce seraient les engrais qui les aident à proliférer, à chaque jour une info sur les effets toxiques de l’agriculture industrielle, hélas. Tournons-nous vers les producteurs non pollueurs autant que possible.
    Bonne journée tout de même, Adrienne.

    J'aime

  4. Notre terre! un si bel endroit dans lequel il fait si bon vivre. Ce manque de respect envers notre source de vie va nous rappeler à l’ordre tôt ou tard.
    Est-ce possible de réparer tous ces dégâts…
    En tout cas il presse qu’une de prise de conscience envahisse chacun.

    J'aime

  5. C’est beau mais c’est de la pollution, donc?
    Il y a déjà des algues vertes pas lumineuses du tout, mais toxiques tout de même, qui prolifèrent sur les côtes bretonnes à cause du lisier des éleveurs de porcs mais on ne fait rien sauf nettoyer les plages avant les vacances, ce qui est purement cosmétique.
    J’imagine qu’il n’y aura pas non plus d’action contre ces algues fluorescentes (j’ai un tempérament pessimiste… 😦 )

    J'aime

    1. je ne sais pas s’il faut appeler pollution une algue microscopique, qui est une matière vivante… mais pas à sa place dans nos eaux de la mer du Nord (nous ne sommes pas la mer d’Oman, tout de même ;-))

      J'aime

  6. Mes condisciples se désolaient lors d’une de ,os réunions il y a 15 ans de ne plus voir ces jolies lueurs bleues très fréquentes entre 1950 et 1965…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s