Premières fois

DSCI8357 (2)

Voir le héron dans le ruisseau ou les étangs derrière l’académie de musique, ce n’est pas nouveau.

Mais en voir un dans le centre ville, au bord de l’étang entre le musée et la bibliothèque, surtout un samedi matin, jour de marché, c’était si étonnant et si neuf que l’Adrienne a d’abord cru que c’était une statue.

Ce n’en était pas une et la photo aurait été très belle, prise à si peu de distance, d’une bête parfaitement immobile et prenant la pose, cou et bec bien tendus, malheureusement l’Adrienne n’avait ni appareil ni smartphone…

Par contre à Ostende le 13 juin dernier, elle avait tout ce qu’il fallait pour saisir cet autre instantané de vie animale en centre ville: une mouette est entrée d’un pas décidé dans une maison, comme si c’était la sienne, surveillée par un chat mollement allongé à l’ombre du mur.

***

et dans la même veine, cette heureuse constatation: les passages à faune au-dessus du ring bruxellois sont intensément utilisés par les animaux

17 commentaires sur « Premières fois »

  1. Les hérons fréquentent davantage les zones urbaines qu’on ne le pense. Plutôt les banlieues que les vrais centres villes pourvu qu’il y ait des bassins avec des poissons. Nous sommes obligés de tendre un filet au dessus de notre bassin après des visites de hérons. On en a surpris un une fois en train d’essayer d’avaler un gros poisson. Il avait du mal mais persévérait… 😉 Je l’ai filmé à l’œuvre. 😉

    J'aime

  2. Serait-ce la mouette de Sepulveda à qui le chat a appris à voler ? J’en ai déjà vu ensemble à paresser sur un toit, dans le Midi, ils semblent très tolérants entre eux ;-). Merci pour les nouvelles de la faune en Forêt de Soignes, c’est encourageant.

    J'aime

    1. je ne connais pas la mouette de Sepulveda…
      (oui j’ai trouvé aussi que c’était une excellente nouvelle, surtout quand on mentionne que grâce à ça on ne trouve quasiment plus de cadavres d’animaux sur le bord des routes!)

      J'aime

  3. Ici les goélands ont colonisé le lac depuis quelques années (en remontant le Rhône depuis la Méditerranée) et maintenant on les voit de plus en plus souvent venir en ‘vacances’ à la montagne. C’est étonnant de les voir en bande dans les champs de mon plateau! Ils font preuve d’une belle capacité d’adaptation mais ne se font pas toujours bien voir…
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/environnement/10675246-loin-des-cotes-les-goelands-ont-pris-leurs-quartiers-en-ville-de-neuchatel.html

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s