Y comme y a pas de souci

Tiens! se dit l’Adrienne en faisant une petite promenade matinale, je croyais qu’il était interdit de passer la nuit sur la plage?

Apparemment, elle devrait mieux se renseigner: à gauche sur la photo, un petit groupe de jeunes roupillait paisiblement et à droite on remarque une petite tente encore bien fermée, sous laquelle très certainement se trouvaient d’autres dormeurs.

Et tout ça en août 2020, alors que les plages d’Ostende, en journée, ne sont accessibles que sous réservation.

« Les jeunes sont désordre », comme disait le personnage du jardinier dans un livre de Michel de Saint-Pierre 🙂

***

Pour ceux que ça intéresse, le livre en question est « Le Milliardaire » et la phrase suivante est « Mais faut reconnaître parfois qu’ils ont de l’idée. »

16 commentaires sur « Y comme y a pas de souci »

  1. A Koksijde, nous avons vu des camping cars installés là où l’on pensait que c’était interdit aussi. Quand on passait, on voyait leurs proprios installés comme si ils étaient dans un camping.

    J'aime

    1. Là je me suis dit que la police avait déjà assez à faire à patrouiller toute la journée pour contrôler si on portait le masque 😉

      J'aime

      1. Bien que connaissant malheureusement la réponse je bloque chaque fois sur la même interrogation que toi Adrienne, m’étonnant surtout que personne ne semble s’en préoccuper plus que ça.
        Je remarque que nous sommes souvent sur la même longueur d’ondes. 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Je m’étonne toujours du terme « camping sauvage ».
    C’était encore dans les années 50 et 60, la chose la plus commune du monde.
    Une tente « canadienne » au bord d’une rivière dans un pré ne soulevait pas même de curiosité, le paysan propriétaire du pré demandait parfois au « campeur sauvage » de ne pas laisser traîner sa boîte de sardines pour éviter qu’elle ne soit avalée par une vache.
    Sans plus.
    Je le sais, je l’ai fait.

    Aimé par 1 personne

  3. Nous devons porter le masque toute la journée et partout, je compte les « sans masque », ils sont si nombreux que j’abandonne rapidement, alors sur les plages bondées, j’aime mieux ne pas voir.

    J'aime

    1. à Ostende sur la plage le masque n’était pas obligatoire, vu que les plages étaient uniquement accessibles sur réservation, mais il était (et est encore) imposé sur la digue et dans les rues commerçantes…
      personnellement je n’ai vu que la digue et je trouve que c’était fort bien suivi, ceux qui le portaient sous le menton avaient une « bonne raison », ils fumaient ou léchaient un cornet de glace 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s